. X-Men : Surdoués de Joss Whedon et John Cassaday | Fant'asie
Kameyoko 22/05/2017 0
  • Scénario
  • Graphisme

X-men Surdoués - Trondheim

X-Men : Surdoués de Joss Whedon et John Cassaday

Edition spéciale 20 ans de Panini Comics

Aujourd’hui, nous n’allons pas parler d’une nouveauté mais plutôt d’une réédition pour une occasion particulière. Pour ses 20 ans Panini Comics réédite toute une série de runs marquants des séries, dont les couvertures sont signées par des grands noms de la BD Franco-belge. Je vous détaille ça un peu plus, plus bas.

Cette édition spéciale 20 ans de Panini de X-Men : Surdoués de Joss Whedon et John Cassaday, avec cette couverture de Lewis Trondheim est disponible à la vente depuis le 08 février 2017.

Résumé de X-Men : Surdoués chez Panini Comics

Résumé de l’éditeur :

Cyclope et Emma Frost reforment les X-Men. Au même moment, le Docteur Kavita Rao découvre un traitement capable de supprimer le gêne mutant. Les X-Men vont aussi affronter Ord et assister au retour d’un allié disparu. (Contient les épisodes US Astonishing X-Men (2004) 1-6, publiés précédemment dans l’album MARVEL ICONS : X-MEN PAR WHEDON/CASSADAY 1)

Réédition de Astonishing X-Men

A l’occasion des 20 ans de Panini Comics, acteur incontournable et historique du comic en France, l’éditeur va sortir plusieurs titres marquants de son catalogue mais dont les couvertures seront l’oeuvre d’artistes majeurs de la BD Franco-belge. Et je vous le donne dans le mille, il y a en aura 20, pour les 20ans.
Ainsi dans une première vague, nous aurons Pénélope Bagieu sur Ms Marvel, Boulet sur Deadpool, il faut soigner le soldat Wilson, Bastien Vivès sur Spider-man – un jour de plus et donc Lewis Trondheim sur ce X-Men : Surdoués.

J’avoue que cette idée est très sympa, et c’est plaisant de voir ces artistes s’approprier des personnages Marvel. J’aime par exemple beaucoup ce qu’a fait Trondheim sur les X-Men. On reconnait bien son style avec ces ajout de becs et ces têtes de chat. Vraiment l’écrin est magnifique et donne une impression de qualité. Voyons ce que nous réserve le contenu.

Panini a donc choisi les Astonishing X-Men #1-6 de Joss Whedon pour représenter les X-Men. Mais première déception, nous plongeons dans l’histoire sans rappel de la chronologie ou un vrai résumé de ce qui s’est passé avant. Cela peut-être perturbant, pour les moins connaisseurs, de ne pas trop savoir où placer le récit dans la continuité et de ne pas forcément comprendre comment les X-Men en sont arrivés à cette situation.

Ensuite, même si ce tome forme une histoire a part entière, le format événementiel fait que la suite ne sera probablement pas publiée. Or Astonishing X-Men connait plus de 6 numéro.

Dans ce numéro, les X-Men se reforment sous la houlette de Cyclope et Emma Frost en couple. Ce que Wolverine a du mal à accepter. Mais Kitty Pride arrive et va rejoindre les X-Men déjà en place. Ils vont être confrontés à une importante découverte. Le docteur Rao a trouvé un moyen de faire redevenir « normal » les mutants. Et dans le même temps, le redoutable Ord fait son apparition et s’en prend ouvertement à eux.

L’attrait de ce titre tient à son scénariste : Joss Whedon. Et force est de constater que certains thèmes qui lui sont chers, que l’on retrouve dans Buffy contre les vampires sont transposés ici. En premier lieu il y a la notion de famille. Il n’a rien inventé puisque les X-Men ont toujours été une famille. Mais il s’appuie bien dessus, notamment dans sa notion de succession et d’héritage de valeurs. Ensuite Whedon fait la part belle aux femmes entre un affrontement presque idéologique entre Emma Frost et Kitty Pride.
Il choisit aussi l’angle du retour au source en essayant de se rapprocher un peu de Chris Claremont. Il y a pas mal de rappels à un glorieux passé, avec quelques souvenirs qui réémergent, ou encore le retour d’un personnage disparu. Whedon joue avec la fibre nostalgique par le biais de petits clins d’oeils, plus ou moins appuyés et plus ou moins subtils. Je pense notamment au retour de ce personnage, aux costumes et leur signification et puis une action de Wolverine très iconique.
On sent la volonté de Whedon de retrouver un second souffle en revenant aux fondamentaux avec cette touche nostalgique. Mais il s’interroge aussi sur le statut de mutant et son intégration dans la société humaine (notamment avec l’impact du vaccin anti-mutant).

Mais le tout se veut un peu introductif pour mettre en avant le travail de Whedon et manque donc d’un peu de piment et de risques. La lecture est sympathique mais manque de panache, malgré des rebondissements importants. Cela vient en partie du méchant terriblement fade bien que puissant. Je n’ai pas été convaincu par la façon dont il s’intègre à l’intrigue liée aux vaccins.

Graphiquement, John Cassaday fait le travail. Son trait est propre, lisible mais je n’ai pas été totalement convaincu. La faute à un découpage qui alourdit le récit. Ca manque de punch et certaines compositions donnent une impression de cases figées, manquant de mouvement.

Pour conclure, X-Men : Surdoués de Joss Whedon et John Cassaday ne vaut le détour que par son édition, et la couverture de Lewis Trondheim. Car en soit, l’achat n’est pas nécessaire. Le récit complet de Astonishing X-Men est disponible dans une autre collection et est préférable à cette première partie de la série. De plus, du fait d’un manque de contexte, lire en one-shot ce X-Men pourra être compliqué pour un néophyte. Surtout qu l’histoire, empreinte du style Whedon, fonctionne mais sans convaincre totalement. Une lecture qui reste plaisante, intéressante dans ces thèmes mais à qui il manque quelque chose.

Panini continuera sa salve de réédition spéciale 20 ans. Les prochains concernés sortiront en juin et seront Elektra renaît à la vie (couverture Alessandro Barbucci), Daredevil – l’homme sans peur (couverture Benjamin Lacombe), Punshier – Bienvenue Frank (couverture Joann Sfar), Wolverine (couverture Mathieu Lauffray).

Que pensez-vous de la couverture de Lewis Trondheim ? Est-ce que ce X-men : Surdoué était le bon choix pour cette édition spéciale 20 ans?

Laisser un commentaire »