. Uncanny Avengers – tome 2 de Rick Remender, Daniel Acuña et Adam Kubert | Fant'asie
Kameyoko 12/03/2015 0
  • Scénario
  • Graphisme

Uncanny Avengers - tome 2

Uncanny Avengers – tome 2 de Rick Remender, Daniel Acuña et Adam Kubert

La menace des jumeaux de l’apocalypse

Après un départ un peu mitigé, l’équipe de super-héros censée redorée le blason des mutants en réunissant Avengers/ X-Men, prend son envol. Ce deuxième tome prend une toute autre ampleur. Et même si la lecture est un peu exigeante, cela fait plaisir de voir du Uncanny Avengers au niveau.

Mais voyons en quoi.

Uncanny Avengers – tome 2 de Rick Remender, Daniel Acuña et Adam Kubert est édité par Panini Comics et est disponible depuis le 17 septembre 2014.

Résumé d’Uncanny Avengers 2 chez Panini

Résumé de l’éditeur :

Au XIème siècle, assistez à l’affrontement entre Thor et Apocalypse ! Les ancêtres desAvengers sont pourchassés et seul le jeune dieu du tonnerre est en mesure de sauver ses futurs compagnons. Dans le présent, l’arrivée des jumeaux de l’Apocalypse annonce le début de la fin ! Mais quel est le rôle de Kang dans cette histoire ?

Une lecture exigeante

Uncanny Avengers avait pour pitch initial de réunir Avengers et X-Men pour redorer un peu le blason des mutants, le tout dirigé par Captain America. Le tome 1 se contentait de nous présenter les différents membres la composant, avec entre autres Havok, Wolverine, Malicia, la Sorcière Rouge, Wonder Man, Sunfire, Thor et bien sûr Captain America.
Cette série qui s’annonçait être un événement m’avait un peu laissé sur ma faim. Elle était sympa, mais elle n’était pas à la hauteur des attentes suscitées.

Mais heureusement, la suite relève le niveau. Sauf que pour apprécier pleinement cet opus, une bonne connaissance de l’univers Marvel est requise. Ne l’ayant pas spécialement, j’ai trouvé la lecture assez complexe, faisant référence à plein de personnages et évènements que je ne connaissaient que trop peu. Et pourtant, même en ne saisissant pas tout, j’ai beaucoup apprécié le travail de Rick Remender.

Tout débute avec Kang le conquérant, ennemi récurrent de l’univers Marvel, qui essaie de manipuler les différentes lignes de temps car dans les futurs possibles, les mutants l’empêchent de mener à bien son projet. Dans un premier temps, on le voit manipuler Thor et Apocalypse pour arriver à ses fins, même si on ne voit pas où il veut en venir. Il « forme » également les jumeaux : Umin et Uriel pour les contrôler plus facilement.

Sauf que les jumeaux tuent un Céleste et se proclame les nouveaux Apocalypse. Et ces derniers se dirigent vers la Terre.

Remender se sert de l’arrivée de ces jumeaux pour faire basculer Uncanny Avengers dans une nouvelle dimension plus « Marvel« . Le scénariste utilise plusieurs événements Marvel (enfin surtout liés aux mutants) récents pour construire son récit. D’ailleurs, il est très fortement conseillé d’avoir lu du Uncanny X-Force. Clairement une connaissance de l’univers Marvel est un plus pour bien comprendre qui sont ces jumeaux, l’histoire d’Archangel, des cavaliers de l’apocalypse, de Daken

Rick Remender construit donc un récit riche, dense mais prenant, malgré une certaine complexité. L’histoire est assez épique et va même jusqu’à proposer du cosmique et des réalités alternatives. L’action sera également au rendez-vous avec quelques confrontations très divertissantes.
Remender proposera aussi quelques rebondissements assez bien sentis. Sans vouloir trop spoiler, il va nous présenter les nouveaux cavaliers de l’apolypse des jumeaux. Et le moins que l’on puisse dire c’est que ces derniers vont faire du grabuge, aussi bien dans l’échange de coups que dans leur impact émotionnel pour certains super-héros. Mais je vous laisse découvrir en quoi.

Au-delà des avancées de son scénario, de la mise en place d’une intrigue énorme, le scénariste n’en oublie pas de développer ses personnages et surtout leurs relations entre eux. Chaque protagoniste a son caractère et une certaine vision du monde et des événements. Il y a un vrai travail de caractérisation et les disputes sont légions.
Alors que le but originel était de rassembler les Avengers et les mutants, c’est plus la dissension qui est est au cœur de ce groupe. Les secrets gardés vont faire mal au fragile équilibre et à cette cohésion friable. Certaines inimitiés se créent. Entre malentendus, révélations déroutantes pour certains, opposition dans la perception de certains événements, les personnages seront mis à mal. Surtout que la période n’est pas propice à cela avec cette menace  qui plane sur le monde.

Au final toutes ces interactions entre héros sont presque aussi intéressantes que l’avènement des jumeaux.

 

Graphiquement, le travail de Daniel Acuña est de très bonne qualité. Certaines planches sont un délice pour les yeux surtout compte tenu de la densité du récit. Malgré une complexité du récit, de par l’expressivité de ses personnages et sa mise en scène, il arrive à rendre fluide la lecture. Sur le numéro dessiné par Adam Kubert, il n’y a pas grand chose à dire tant la qualité est aussi au rendez-vous.

 

Pour conclure, ce Uncanny Avengers – tome 2 de Rick Remender, Daniel Acuña et Adam Kubert lance vraiment la série, après un départ mi-figue, mi-raisin. Rick Remender nous propose un récit complexe, cosmique, bourré de référence, mais à la fois clair, travaillé et faisant la part belle aux affrontements et aux personnages. L’arrivée des cavaliers de l’Apocalypse, le charisme des jumeaux et des Uncanny Avengers divisés promettent beaucoup pour la suite. On a hâte de lire ce que Remender nous a concocté.

Même si la lecture demande de l’attention, et des connaissances, il serait dommage de se priver de cette oeuvre tant le travail sur les personnages et sur une intrigue bien menée vaut le détour. Surtout que, pour ne rien gâcher, la performance graphique est à la hauteur du récit.

Une agréable surprise qui donne envie de se replonger dans Uncanny X-Force !

Et vous qu’en avez-vous pensé ? Qualifieriez-vous la lecture d’exigeante ? Un total néophyte peut-il en apprécier la lecture ?

 

Laisser un commentaire »