. Twin Star Exorcists – tomes 1 et 2 de Yoshiaki Sukeno | Fant'asie
Kameyoko 14/09/2015 0
  • Scénario
  • Graphisme

Twin Star Exorcists - tome 1Twin Star Exorcists – tomes 1 et 2 de Yoshiaki Sukeno

Un duo d’exorcistes

Twin Star Exorcists, comme son nom l’indique, va parler d’exorcistes. Mais d’exorcistes tels qu’ils sont vus au Japon. Le tout avec une touche assumée de shônen.
Il va donc être question d’exorcistes luttant contre des esprits, ici appelés Impurs.

Voyons voir ce que nous réserve cette nouveauté signée Kazé Manga.

Twin Star Exorcists – tomes 1 et 2 de Yoshiaki Sukeno sont édité par Kazé Manga et sont disponibles à la vente depuis le 06 mai 2015.

Résumé de Twin Star Exorcists 1 et 2 chez Kazé manga

Résumé du tome 1 :

De génération en génération, les exorcistes luttent contre les forces démoniaques. Parmi ces combattants, le jeune Rokuro fait office des plus talentueux. Mais traumatisé par le massacre de son foyer par des démons, il ne veut plus entendre parler d’exorcisme. Jusqu’à sa rencontre avec Benio, une jeune exorciste qui comme lui semble animée par la vengeance…

Résumé du tome 2 :

Rokuro refuse de devenir Onmyôji, tandis que Benio ne vit que dans un seul but : anéantir tous les Impurs. Leur destinée commune leur impose néanmoins de devenir le couple qui donnera naissance au plus puissant des Onmyôji ! Contraints par leur supérieur, maître Arima, d’habiter ensemble, ils s’aperçoivent très vite qu’ils sont loin d’être un duo harmonieux ! Mais voilà qu’un soir, sur le chemin du retour, Benio tombe sur l’Impur qu’elle recherchait depuis des années afin d’assouvir sa vengeance…

Lutte contre les Impurs

Twin Star Exorcists est normalement un seinen. Mais Kazé l’a marketé en shônen. Et très franchement, il se rapproche plus de ce dernier, tant il utilise les ficelles de ce genre.

On suit l’histoire de Rokuro, un jeune garçon impulsif, un peu « branleur » qui vit aux côté d’exorcistes, des onmyojis. Lui-même en étant un autrefois, et même avec un certain talent. Mais suite à un tragique événement, il refuse d’en être un. Mais lorsqu’il va rencontrer la jeune Benio, elle aussi onmyoji de talent, ses certitudes vont voler en éclat. Il va devoir notamment étaler son talent aux yeux de tous. Le destins de ces deux personnages semblent étroitement lié.

Twin Star Exorcists - tome 2Rien qu’à ce bref résumé, on retrouve bon nombre de poncifs du genre, notamment avec son héros impulsif mais cool, cachant un immense talent et avec une profonde cicatrice. On a aussi le rival avec qui il deviendra proche (Benio), d’autres partenaires de combats, un artefact puissant, une prophétie, et même déjà de vrais méchants charismatiques (dans le tome 2).
Mais sous ce couvert de classicisme et d’énième déclinaison du principe se cache beaucoup de qualité.

Même si l’utilisation des exorcistes est assez courante (Blue Exorcist, Nura, Ga-Rei, D-Gray Man…), comparativement à d’autres titres, il a un aspect traditionnel, s’intéressant de près au folklore japonais. Mais surtout la présence d’onmyojis suppose celle de monstres, ici, les Impurs. Et au cours de ces deux tomes, on voit de sacrés morceaux ! En plus, il y a un vrai potentiel autour de ces impurs, notamment dans le tome 2 et l’arrivée d’un méchant charismatique. Leur monde, Magano, a vraiment le potentiel pour être le théâtre de nombreux développements.

De plus, l’auteur propose une entrée en matière très réussie et rythmée. Il parvient à bien présenter le concept de onmyoji, des Impurs, tout en introduisant convenablement Rokuro. Benio arrive un peu plus tard dans le récit, mais elle intrigue d’emblée. Mais surtout, on saute pas mal d’étapes classiques comme la découverte des pouvoirs, l’entrainement, … Directement, les héros sont présentés comme particulièrement puissants et on voit dès le premier combat leurs caractéristiques et armes de combat. De même, ils vont directement à Magano. De fait, cela rythme le tout, et on a l’impression de rentrer dans le vif du sujet. Ce qui ne rend que plus passionnante la lecture.

Surtout que dans le tome 2, on va déjà en apprendre beaucoup plus sur les traumatismes des deux personnages et notamment sur Benio et sa source de motivation première. Elle n’est certes pas originale, mais suffisamment impactante et bien mise en scène pour captiver. On a l’impression que le mangaka cherche à faire avancer son histoire de façon naturelle presque direct, sans chercher à faire des détours, comme d’autres shônen peuvent le faire.

Pour autant, les personnages ne sont pas oubliés. Ils bénéficient d’une caractérisation suffisante pour s’attacher à eux et rendre intéressante les combats, mais tout en ayant beaucoup de zones d’ombres à creuser. Dans le premier tome, Yoshiaki Sukeno s’évertue à opposer les deux personnages, à montrer leurs différences. Mais personne n’est dupe, et on se doute que c’est pour mieux les rapprocher ensuite et qu’ils sont, au final, très complémentaires. Mais ce rapprochement va s’effectuer de façon originale puisqu’on va les forcer ! Il existe une prophétie à propos des étoiles jumelles qui donneront naissance au plus puissant des onmyujis. Ils vont donc être obligé de vivre ensemble selon les directives du très spécial et excentrique Maître Arima.

Cette situation est intéressante, d’une part, parce qu’elle introduit la prophétie, mais également le personnage sympathique d’Arima, mais aussi parce que ça ouvre la voie à quelques situations conflictuelles ou du moins quelques quiproquos. Cette situation va donc apporter un peu plus d’humour, faisant du bien à l’ambiance.
J’espère juste que le rapprochement et la statu quo actuels vont éviter les quelques lourdeurs dont certains titres sont coutumiers.

Graphiquement, le trait de Yoshiaki Sukeno est superbe. L’auteur de Bimbogami Ga surprend en proposant un trait qui convient parfaitement bien au shônen. Son trait est fin, dynamique, détailé, avec une vraie bonne gestion de l’action. C’est fluide, avec un bon découpage et des charadesign réussis. Les personnages sont expressifs et les impurs sont effrayants et semblent puissants.
Son dessin fonctionne bien avec son récit et décuple encore l’impression de rythme élevé et le côté spectaculaire. Du vrai bon travail !

Pour conclure, Twin Star Exorcists – tomes 1 et 2 de Yoshiaki Sukeno part sur une base assez classique mais a suffisamment de personnalité et de touches d’originalité pour convaincre. Son côté conventionnel et spectaculaire semblent assumés mais vraiment bien utilisés. Au final ces deux tomes sont très réussis et diablement efficaces. Le contexte est bien posé, les personnages charismatiques et suffisament développés, l’intrigue est simple mais on ne s’en éloigne pas et le méchant du tome 2 a du style ! Bref, tous les ingrédients sont là pour avoir un shônen de bonne facture et qui a le potentiel pour devenir passionnant par la suite. Surtout que graphiquement c’est très réussi, spectaculaire et avec une vraie touche !

J’ai donc été globalement et positivement surpris. Je m’attendais à un titre lambda, et malgré ses faux airs qui le font penser, on pourrait bien avoir un excellent petit titre ! A confirmer avec le volume 3.

 

Et vous qu’en avez-vous pensé ? Y voyez-vous un potentiel titre passionnant ?

Laisser un commentaire »