. Top 5 Manga 2016 par Kameyoko | Fant'asie
Kameyoko 30/12/2016 3

Top 5 manga de 2016 par Kameyoko

En cette toute fin d’année 2016, je m’attelle à cet exercice que j’aime bien faire : ressortir un top 5 des nouveautés manga de l’année. L’occasion de faire une petite rétrospective et me rappeler mes bons souvenirs de lecture.

Quels sont les titres qui m’ont le plus marqués ?

Voici donc le fruit de ma réflexion et de ce retour dans le passé, avec ce top 5. Pour rappel, ne sont comptabilisés que les séries ou les one-shot dont le premier tome est sorti en 2016.

On poursuit avec le petit avertissement, la petite précision de rigueur. Il s’agit d’un top parfaitement personnel et donc complètement biaisé. Il ne s’agit pas de définir les meilleurs manga sortis en 2016, mais bien ceux qui m’ont plu. Fatalement, ce classement est lié à mes goûts et mon ressenti, mais aussi aux titres lus. Et autant tuer le suspense, je n’ai pas tout lu. Il est donc très probable que je sois passé à côté de petites perles (j’ai d’ailleurs quelques titres en tête comme Le Mari de mon Frère).

Mais ça restera l’occasion de mettre un peu plus en avant des coups de cœur et, qui sait, peut-être vous inciter à les découvrir.

On commence de suite ce top 5, avec le numéro 5 :

Re:Monster - tome 15°/ Re:Monster de Kogitsune Kanekiru et Haruyoshi Kobyakawa

Re:Monster est un manga fantasy déniché par les éditions Ototo et qui s’appuie beaucoup sur le RPG. Le titre se veut assez singulier dans sa narration. On suit le personnage principal au jour le jour, comme si on lisait un journal de bord, ou un journal de quête. On voit ainsi notre personnage principal : se réincarner en un faible Gobelin et faire du level-up dans ce monde. Sauf que ce dernier a deux spécificités : il a gardé son intelligence d’ex-humain et surtout son pouvoir absorption, lui permettant d’acquérir les pouvoirs des créatures qu’il mange. Et tout ça va donner un aspect très RPG, avec développement de compétences, arbre d’évolution, travail d’équipe, amélioration d’équipement…

 

Mais au-delà de cet aspect jeux vidéo RPG, on sent que le titre a un gros potentiel, notamment sur le passé du héros ou encore les différentes créatures et possibilités offertes par l’univers.

Au final la lecture est passionnante et se dévore à une vitesse folle. Surtout que graphiquement c’est très joli. Un titre assez surprenant, original et bien maîtrisé !

 

One-Punch Man - tome 14°/ One-Punch Man de ONE et Yûsuke Murata

One-Punch Man est probablement, avec My Hero Academia, l’événement éditorial de l’année pour deux raisons. La première est que ce manga est présenté comme un futur gros hit en France, après son succès énorme au Japon. Et ensuite parce que ce titre, issu du catalogue de la Shueisha, a atterri dans le giron de Kurokawa, sortant ainsi des éditeurs habituels de la firme japonaise (comme Kazé, Kana ou Glénat par exemple).

Mais au-delà de ces considérations One-Punch Man surfe habillement sur la vague des super-héros en proposant un titre tout en contre-pied, notamment via son héros aussi attachant que peu charismatique. Saitama est un personnage central génial, dans le sens où il sort des classiques profils de héros. Lui n’a aucun charisme, aucune motivation et est anonyme. Pourtant, c’est le meilleur, capable de battre n’importe qui en un coup. Ce parti pris d’un faire un héros sans classe est une idée excellente car il en devient attachant et badass. Surtout qu’il croise des créatures improbables, souvent drôles et exagérées, mais donnant de la personnalité à ce titre décalé. Les personnages secondaires et méchants sont légions et valent le détour, même s’ils se contentent de brèves apparitions.

De plus, le trait de Murata est simplement magnifique, avec des planches souvent sublimes et un talent certain pour détailler ses cases et dans le même temps simplifier à l’extrême le charadesign de son héros.

Un titre léger, fun, décalé, plein de créativité ! Un excellent moment de lecture qui mérite sans succès d’estime et commercial !

 

My Hero Academia - tome 13°/ My Hero Academia de Kôhei Horikoshi

Comme One-Punch Man, My Hero Academia a bien buzzé cette année, bien accompagné par une communication appuyée de Ki-oon. Lui aussi se veut être une future locomotive du marché du manga en France et pioche également une partie de son inspiration du côté des super-héros américains.
Sauf que là, Horikoshi reste plus dans les standards du shônen nekketsu, avec son héros typique. Pourtant malgré ce classicisme apparent, le titre souffle un vent de fraîcheur sur le shônen grâce à une galerie de personnages secondaires et de méchants d’ores-et-déjà intéressants. Notamment, l’effet de groupe, avec cette classe forte en personnalité fonctionne déjà très bien. Plusieurs élèves sont déjà développés et imposent leur classe au lecteur.

Surtout que le rythme de narration est soutenu et les combats ou épreuves ne durent jamais longtemps inutilement. Ce qui en fait un véritable page-turner de qualité, accessible et terriblement efficace.

Le graphisme est aussi rendez-vous grâce à un découpage clair et dynamique et à un type de trait un peu rond et cartoony mais typé shônen.

Peut-être pas le renouveau du shônen, mais un vrai bon titre, plein de qualité, de personnalité et attachant. Un nekketsu à suivre !

 

Golden Kamui - tome 12°/ Golden Kamui de Satoru Noda

Même si je suis un peu en retard (je n’ai pas encore lu le tome 3) dans ma lecture, j’ai beaucoup d’affection pour ce titre. Ce seinen se veut être un mélange entre de l’aventure, un peu d’action et beaucoup d’aspects culturels. Je peux comprendre que pour certains il y en ai trop, jouant sur le rythme, mais pour ma part je trouve ça passionnant. En apprendre plus sur la culture Aïnou est enrichissant. En plus, il y a tout un aspect didactique sur la survie en milieu hostile. Ce mélange entre fiction et éléments plus factuels et réels fonctionne bien et me passionne.

Surtout que la promesse autour de l’intrigue, très axée sur l’aventure, donne des envies d’évasion. Le scénario doit encore se développer mais il y a plein de mystères et de questions en suspens ne demandant qu’à être abordés.

Les deux personnages centraux sont intéressants et attachants. Notamment Sugimoto avec son passé de militaire.

Le graphisme est lui aussi à souligner. Il est immersif, détaillé et travaillé. Le mangala a un vrai sens du détails qui permet de se plonger dans cette histoire et époque facilement.

Golden Kamui c’est donc un seinen intelligent, passionnant et enrichissant !

 

Les enfants de la baleine - tome 11°/ Les enfants de la Baleine d’Abi Umeda

Mon coup de cœur 2016 est donc pour les Enfants de la Baleine publié chez Glénat Manga. Tout m’a enchanté dès les premières pages.

La mangaka m’a captivé avec ce monde post-apocalyptique, cette mer de sable et ce vaisseau voguant sur cette étendue désertique. Si l’introduction est descriptive et contemplative, rapidement les choses se mettent en place et lancent l’intrigue. Mais l’univers mis en place a quelque chose de terriblement envoûtant voir poétique et contemplatif, mais en même temps dur et impitoyable. L’auteure a su parfaitement donner vie à son monde imaginé et à nous plonger dedans. On y retrouve un peu de l’inspiration d’un Miyazaki avec Nausicaa je trouve.

Au-delà de l’ambiance et l’atmosphère de ce seinen, il y a une vraie histoire qui s’accélère d’un coup pour nous plonger dans un récit plus dur, sombre mais en même temps assez positif et plein de valeurs. Cela vient d’une galerie de personnages attachants, dont certains vont mourir sous nos eux.

Tout est fait dans le bon sens et de la bonne façon. L’intrigue et les mystères croient, tout en dotant le tout d’un background étoffé. Le tour de force réside dans cette capacité à passionner tout en conservant cette atmosphère enchanteresse et magnifique. Et cela doit beaucoup à l’incroyable personnalité du trait de Abi Umeda. Il est léger, presque aérien, avec de vraies compositions et un soin apporté aux détails.

Passionnant, intelligemment mené, plein de personnalité et envoûtant ! A lire d’urgence !

 

Voilà pour ce qui est de mes coups de cœur. Mais il a été parfois difficile d’inclure un titre est pas d’autres. Et comme j’ai beaucoup d’affection pour certains autres titres, je voulais quand même mentionner les titres qui ont failli faire parti de ce top : Hinomaru Sumo, Dead Dead Demon’s DeDeDeDe Destruction, Père et Fils et Outlaws Players (parce que c’est français) et Anus Beauté (pour le côté risqué et improbable).

 

Et pour vous, quel sont les 5 mangas qui sont sortis du lot cette année ? Quel est votre coup de coeur ? Vous retrouvez-vous dans mon classement ?

3 commentaires »

  1. Michel 03/01/2017 at 22:53 -

    Hello, merci merci pour ce cadeau. Je tente ma chance avec grand plaisir

    Quant à, l’adjectif, je propose « manganonéricofantamagnifique » (il devrait paraître sur le prochain dico)

  2. Daggett 04/01/2017 at 19:46 -

    Un excellent top 5!!

    J’adore My Hero Academia, c’est vraiment un bon shonen plein de bonnes idées contrairement à Black Clover… Les persos sont intéressants et bien travaillé et c’est très bien écrit et narré.

    One Punch Man n’a pas une aussi énorme réputation pour rien, c’est un vrai plaisir à lire, c’est magnifique, bourré d’humour et d’action, très rafraîchissant. Au début on lit le synopsis et on se dit que ça va pas être intéressant si le héros explose tout le monde en un seul coup, mais il n’en est rien.

    Golden Kamui est une vraie perle, vraiment dépaysant, c’est clairement l’un des meilleurs mangas que j’ai lu ces dernières années voire tout mangas confondus.

    Quant à ReMonster et Les Enfants de la Baleine, je les ai mais ne les ai pas encore lu. Ils ont eu de bons retours, surtout Les Enfants de la Baleine.

    Dans d’autres tops on retrouve Platinium End et Kasane, pas lu non plus.

    Quant à Outlaw Players, c’est du très bon, stt pour du manga francais et DDDD ne m’a pas convaincu pour le moment, c’est sympa mais un tome ne suffit pas.

    Il y a aussi Ajin et Last Hero Inuyashiki, mais ils sont peut être moins 2016 mais plus 2015?

  3. Kameyoko 05/01/2017 at 12:18 -

    @Daggett : Merci. Ravi que le top te plaise. Pour Re:Monster et les enfants de la baleine, je les conseille. Ce sont des lectures qui changent un peu.

    Kasane, j’ai hésité à le mettre car il est bien aussi. Mais il faut faire des choix :p

    Par contre Platinum End, je l’ai pas mis volontairement. J’avoue avoir été assez déçu par le nouveau Ohba/ Obata. La magie n’a pas opéré.

Laisser un commentaire »