. The Autumnlands – tome 2 | Fant'asie
Kameyoko 18/06/2018 0
  • Scénario
  • Graphisme

The Autumnlands - tome 2The Autumnlands – tome 2 de Kurt Busiek et Benjamin Dewey

Le voyage de Learoyd et Dunstan

Informations générales sur The Autumnlands 2 :
Date de sortie : 05 mai 2017
Scénariste : Kurt Busiek
Dessinateur : Benjamin Dewey
Type : Comic
Editeur : Urban Comics

Résumé du tome 2 :

Par trop d’avidité, les voilà désormais dépourvus de magie et livrés à eux-mêmes, en plein coeur des territoires hostiles qu’ils méprisaient autrefois. Alliances et trahisons se succèdent pour accéder au pouvoir et espérer sauver la communauté des survivants. Mais comment feront-ils sans leur Grand Champion, mis hors-jeu par le terrible conseiller Sandorst ?

Contrées et peuples mystérieux

Cet opus se concentre essentiellement sur le duo Dunstan et Learoyd qui partent s’aventurer sur les terres Automnales. Et plus que jamais Kurt Busiek continue de jouer à fond la carte de l’heroïc fantasy avec un récit teinté de magie, de mystères, de créatures fabuleuses. Notre duo ne va cesser de rencontrer des peuplades ou personnages aussi étranges que fascinants. Ainsi on va les voir rencontrer une tribu de moutons, de chèvres, une « humaine » et des Galatéennes.

Le scénariste développe son bestiaire anthropomorphique mais tout en dotant chaque « groupe » d’attributs bien particuliers et en jouant avec. Même si cela ne dure souvent que quelques pages, on a le temps de voir un peu le mode de vie de ces tribus, leurs philosophies… De fait ces nombreuses rencontres rythment le récit et orientent The Autumnland vers du voyage initiatique, aussi bien pour Learoyd que Dunstan. Ce dernier gagne d’ailleurs en utilité et ne devient pas juste l' »autochtone ». Rapidement leur périple va se transformer en voyage presque initiatique, sous fond de grande aventure fantasy.

Le lecteur suivra donc leur périple qui abordera certaines thématiques pas inintéressantes et surtout donnera quelques esquisses de réponses à des interrogations datant du tome 1. Les mystères commencent à s’éclaircir même si de nombreuses zones d’ombre demeurent. L’univers prend encore plus forme et on entraperçoit plus son potentiel et ce que la suite peut nous réserver.

Mais malheureusement, je trouve que la série peine à décoller. Il manque un souffle épique au récit. La faute peut-être à un Learoyd peut-être trop anachronique, si je puis dire ainsi. Et puis il y a également cette sensation que les rebondissements sont fugaces, trop rapidement arrivés, et donnant presque l’impression d’être inutiles. Pourtant, il y a de bons passages avec de nouveaux personnages qui pourraient valoir le détour comme l’impétueuse chèvre Bertie. Mais les principaux personnages manquent de saveur, principalement à cause d’une caractérisation peut-être un peu stéréotypée.

Alors qu’on en est seulement au deuxième tome, sans être mauvais, loin de là même, mais The Autumnlands semble avoir besoin d’un nouveau souffle. Et le scénariste n’y est pas encore parvenu.

 

Graphiquement, Benjamin Dewey reste dans la lignée du premier opus. Le bestiaire dépeint offre quelques bons designs notamment chez les chèvres ou les Galathées. Il offre aussi quelques décors et arrières-plans travaillés permettant de plonger aisément dans ce récit. Le découpage est toujours bons et apporte du rythme, à un récit qui peut parfois en manquer.

 

Pour conclure, The Autumnlands – tome 2 de Kurt Busiek et Benjamin Dewey continue de développer l »univers imaginé par le scénariste avec une dimension presque mythologique et misant sur une aventure haute en couleur. Pourtant, j’espérais mieux de ce deuxième opus. Le monde des autumnlands offrait plein de promesses, mais Busiek ne parvient pas encore à y répondre. Il manque une vraie intrigue qui pourrait loucher vers la high fantasy, pleine d’ambition et d’épopées. Pourtant, il dote son récit de plusieurs rencontres et peuples intéressants mais le duo LearoydDunstan peine à convaincre encore. J’espère que la suite répondra plus à mes attentes, avec une vraie aventure endiablée, pleine de peuples et contrées fantastiques.
Et vous qu’avez-vous pensé de cette suite ?

Laisser un commentaire »