. Test du Blu Ray Batman The Dark Knight Rises | Fant'asie
Kameyoko 31/01/2013 0
Test du Blu Ray Batman The Dark Knight Rises
  • Film
  • Image
  • Son
  • Bonus

Test du Blu Ray Batman The Dark Knight Rises

Le film évènement de Christophe Nolan : Batman The Dark Knight Rises qui conclue la trilogie de ce réalisateur sort en DVD/ Blu Ray. L’occasion de se replonger dans ce film à grand spectacle et très attendu par des hordes de fans. Le duel qu’il a livré face à Avengers se poursuit donc sur la sortie DVD/ Blu Ray. Alors qui gagne ce duel ?

L’édition DVD/ Blu Ray est-elle à la hauteur ?

Batman The Dark Knight Rises est réalisé par Christopher Nolan avec Christian Bale, Anne Hathaway, Joseph Gordon-Levitt, Marion Cotillard… Le Blu Ray/ DVD est disponible à la vente depuis le 28 novembre 2012.

Le Film

Synopsis :

Il y a huit ans, Batman a disparu dans la nuit : lui qui était un héros est alors devenu un fugitif. S’accusant de la mort du procureur-adjoint Harvey Dent, le Chevalier Noir a tout sacrifié au nom de ce que le commissaire Gordon et lui-même considéraient être une noble cause. Et leurs actions conjointes se sont avérées efficaces pour un temps puisque la criminalité a été éradiquée à Gotham City grâce à l’arsenal de lois répressif initié par Dent. Mais c’est un chat – aux intentions obscures – aussi rusé que voleur qui va tout bouleverser. À moins que ce ne soit l’arrivée à Gotham de Bane, terroriste masqué, qui compte bien arracher Bruce à l’exil qu’il s’est imposé. Pourtant, même si ce dernier est prêt à endosser de nouveau la cape et le casque du Chevalier Noir, Batman n’est peut-être plus de taille à affronter Bane…

A l’époque de la sortie du film, un envoyé spécial pour Fant’Asie avait fait la critique du film. Je ne vais donc pas en refaire une. C’est pourquoi mon avis sera plus court et condensé.
Christopher Nolan avait devant lui un défi assez colossal à relever. Il s’agissait pour lui de clôturer sa trilogie, tout en respectant l’univers mis en place et un certain réalisme, et tout en ayant la pression de faire au moins aussi bien que the Dark Knight.

Et pour cela, le réalisateur devait nous en mettre plein la vue, et jouer la carte du grandiose. Pour se faire, il a choisi de confronter son Batman à Bane et de l’user aussi bien physiquement que moralement.

Et là clairement, Nolan nous en met plein la vue. Il met en place les différents éléments, tout en respectant ses précédents films et notamment l’importance du trio justice (incarné par Harvey Dent), police (incarné par Jim Gordon) et Gotham en tant que telle. L’intrigue montre crescendo, porté par un souffle épique et grandiose.
Le film est bien rythmé et avec de nombreux rebondissements. Il n’y a pas de longueurs et les 2h40 passent très vite. Surtout que le spectateur n’a pas envie de quitter ce monde, qu’il a appris à apprécier.
La grosse partie des scènes d’action sont assez impressionnantes, même si les scènes de combat manquent d’un peu de punch et d’une chorégraphie plus poussée.

Nolan parvient aussi à bien faire monter la tension jusqu’à livrer un final assez impressionnant. Les nouveaux personnages introduits comme ceux campés par Anne Hathaway, Marion Cotillard ou Joseph Gordon-Levitt sont assez intéressants et rajoutent une autre brique à l’univers créé par Nolan.

Malheureusement, même si le tout est beau, dantesque et bien réalisé, j’ai été également très déçu par Nolan. Ce Batman the Dark Knight Rises est bourré de détails irréalistes ou mal fignolés ou bien encore de choses étranges et mal développées. Ce qui est paradoxal puisque justement, auparavant, je trouvais que le réalisateur avait été assez fin dans les deux volets précédents. Mais là, j’ai parfois eu l’impression qu’il n’y a pas mis tout le sérieux dont il sait faire preuve.

 

Donc Batman The Dark Knight Rises est un très bon film, spectaculaire qui clôt bien la saga. Mais avec le travail de Nolan sur The Dark Knight et la promesse d’une conclusion épique, je ne peux m’empêcher d’éprouver une petite déception devant le manque de rigueur de Nolan, sur certains détails du scénario et de réalisation. Ce qui est dommage car ça masque certaines très bonnes choses.

Définitivement Batman The Dark Knight restera mon film de super-héros préféré.

L’image

Ce Blu Ray se distingue des autres par une utilisation presque optimale du format IMAX. On sait que Nolan en est un grand amateur. De nombreuses scènes ont été tournées dans ce format. Et visuellement c’est juste magique. La profondeur, le piqué et la définition sont époustouflants. Cela renforce l’immersion et le coté spectaculaire des scènes. Autant ces ajouts apportent une vraie expérience de visionnage autant c’est presque ce qui constitue le défaut de ce Blu ray. En effet, quand on repasse à un format classique, on est un peu déçu que tout le film n’ait pas été filmé en IMAX. Or, même ces passages plus classiques se révèlent très au point techniquement. On est dans ce qui se fait de mieux. Mais l’expérience IMAX étant tellement impressionnante, qu’on a le sentiment d’une légère baisse de qualité.

Pourtant, les couleurs sont vives, les noirs profonds et avec de bons contrastes. Warner délivre une image globalement impeccable. Un très beau Blu Ray d’un point de vue image

Le Son

Je ne vais parler que de la VO, n’ayant pas testé la VF, car cette dernière est souvent de moins bonne qualité (et Warner est assez spécialiste pour le coup). En tout cas cette VO est excellente avec son format DTS-HD Master Audio 5.1. Le son est limpide, les graves retentissent bien et donnent des frissons. En cela, on est bien aidé par la musique d’Hans Zimmer qui met bien à contribution le caisson de basses.
Toutes les enceintes son bien utilisées et l’utilisateur est vraiment plongé dans son expérience cinématographique. On se croirait plongé au coeur de l’action.
Il n’y a pas grand chose à reprocher (n’ayant pas testé la VF).

Les bonus

Voici les bonus proposés :
« La Batmobile » : les 5 Batmobiles réunies pour la première fois dans un documentaire révélant tous les aspects de ce véhicule mythique.
– « La fin du chevalier ».
– « Le prologue : détournement en haute-altitude » : découvrez les dessous de la séquence d’ouverture (IMAX !).
– « Gotham Souterrain » : Chris Nolan et les chefs décorateurs discutent et construisent le repaire de Bane.
– « Retour à la Batcave » : au cœur de la reconstruction de la Batcave avec des images en accéléré, parsemées d’interviews et de commentaires.
– « Batman vs Bane » : les acteurs et l’équipe du film révèlent la manière dont ils ont préparé et tourné la scène de combat épique entre Batman et Bane.
– « La Bat » : retour sur la création du nouveau moyen de transport apporté par Nolan.
– « Arsenal accepté » : découvrez comment furent utilisés les effets spéciaux et les unités miniatures afin de simuler une démolition de plafond par le Tumbler.
– « Le gouffre » : les secrets de la construction de deux immenses plateaux de tournage verticaux.
– « Jour de destruction » : l’équipe du film décrit la séquence de destruction du stade de Gotham (IMAX).
– « La démolition d’une rue » : découvrez comment une série d’effets spéciaux très pratiques furent utilisés pour simuler la démolition d’une rue.
– « Le chant » : Christopher Nolan et Hans Zimmer reviennent sur la création du chant qui sera repris pour le thème musical de Bane.
– « Guerre à Wall Street » : observez la coordination et la production de la scène de bataille à Manhattan.
– « La course au réacteur » : l’orchestration par l’équipe du film de la séquence de poursuite, avec plusieurs Tumblers et Batpods.
– « Le voyage du Chevalier noir » : plongez au cœur de l’histoire et des choix thématiques qui structurent le dernier chapitre du voyage de Bruce Wayne. Avec les interviews de Chistopher Nolan, Jonah Nolan, David Goyer, Emma Thomas.
– « L’expiation de Gotham » : découvrez comment l’équipe du film réinventa le personnage de Bane.
– « Un personnage féminin » : discussion sur le challenge de la création du personnage de Selina Kyle.
– « La fin d’une légende » : l’équipe du film évoque le fait d’avoir travaillé sur The Dark Knight Rises, et sa participation sur la saga.

Pour être honnête, je n’ai pas vu tous les bonus. Mais ceux que j’ai vu se sont révélés assez intéressants. Je me suis plongé dans les bonus qui permettent de creuser un peu le travail d’adaptation de l’univers du comic au cinéma, notamment sur Bane, Catwoman et Gotham.

Le Double écran

A noter que sur ce Blu ray, il est possible d’activer le double écran. Ce qui permet, sur sa tablette ou smartphone, d’accéder, via une application, à des bonus inédits et une nouvelle façon de visualiser les bonus. Il suffit de synchroniser son smartphone/ tablette avec son lecteur.
Pour l’avoir essayé dans les locaux de Warner, on peut, par exemple, se prendre en photo au volant du Tumbler, ou encore avec le masque de Batman
Mais surtout la navigation est simplifiée et cela donne franchement plus envie de visualiser les bonus.
J’aime beaucoup le principe que je trouve finalement bien adapté. Mais n’étant pas un féru de tablette et ayant découvert l’application avant de regarder le Blu Ray, je ne l’ai pas retesté. Mais j’encourage à tenter l’expérience !

Conclusion

Même si Batman the Dark Knight Rises est critiquable, son édition Blu Ray l’est beaucoup moins. Que se soit d’un point de vue image, son ou bonus, on est proche de la perfection. L’expérience de visionnage est excellente et on en prend plein les oreilles et les yeux.
Même si je reproche certaines choses à ce film, j’avoue avoir pris un sacré panard dans mon salon. Mon seul reproche viendrait du fait que tout n’ait pas été filmé en IMAX.

Un bien bel objet pour une conclusion dantesque de la trilogie Batman de Christopher Nolan !

Laisser un commentaire »