. Tech Jacket – tome 1 de Robert Kirkman et E.J Su | Fant'asie
Kameyoko 04/12/2014 0
  • Scénario
  • Graphisme

Tech Jacket - tome 1

Tech Jacket – tome 1 : un garçon venu de la Terre… de Robert Kirkman et E.J Su

Un autre héros du Kirkmanverse

Robert Kirkman, outre sa série phare Walking Dead, est également connu pour son titre Invincible, pivot d’un univers vaste, autour duquel gravitent de nombreux titres. Il faudra maintenant y rajouter Tech Jacket !
Même si vous n’êtes pas familier d’Invincible (qu’il faut lire ^^), vous pouvez lire ce comic sans souci.

Tech Jacket – tome 1 : un garçon venu de la Terre… de Robert Kirkman et E.J Su est édité par Delcourt et est disponible à la vente depuis le 03 septembre 2014.

Résumé de Tech Jacket 1 chez Delcourt

Résumé de l’éditeur :

Les Geldariens sont des extraterrestres extrêmement intelligents mais physiquement très fragiles. Pour compenser cette faiblesse, ils ont mis au point une armure considérée comme l’une des armes les plus puissantes de toute la galaxie. Lorsque Zack Thompson, un adolescent insouciant de la planète Terre, entre en possession d’une de ces Tech Tuniques, sa vie change dramatiquement…

Une armure extraterrestre surpuissante

En France, Robert Kirkman est surtout connu pour Walking Dead. Pourtant le monsieur oeuvre sur une autre excellente série : Invincible. Autour de ce comic, le scénariste à développer pas mal de spin-off sur des personnages qui apparaissent au gré des aventures de Mark Grayson. On peut citer Super Patriot, Les gardiens du Globe, Brit… Ce Tech Jacket appartient lui aussi au Kirkmanverse.

Dans ce tome, on s’intéresse aux origines de cet humain et de son armure extra-terrestre. Zack Thompson est un adolescent assez classique va, un jour, assister au crash d’un vaisseau Geldarien. Il s’agit d’un peuple extraterrestre, qui, pour compenser leur relative faiblesse physique, amis au point des armures redoutables.
Zack va s’approcher du vaisseau, mais juste avant que celui-ci n’explose, l’adolescent est sauvé par le Geldarien qui lui donne son armure avant de mourir. C’est ainsi qu’il devient Tech Jacket. Commence pour lui une série d’aventures qui le conduiront de la Terre à la planète d’origine des Geldariens, et d’autres voyages spatiaux. Mais avoir une telle armure va l’obliger à prendre part à certains conflits.

Le trip de l’armure surpuissante fait de suite penser à Iron Man. Mais si on devait citer une référence, on serait plus proche d’un X-O Manowar, mais en plus enfantin. A croire que dans chaque univers super-héroïque, il faut quelqu’un avec une armure.
Je ne connais pas la genèse de ce personnage, mais de prime abord, j’ai du mal à comprendre ce qui justifiait de mettre ce héros en exergue. Déjà dans Invincible, il est très secondaire et ne présente pas un grand intérêt. Mais surtout à la lecture de ce comic, je ne vois pas l’intérêt de ce Tech Jacket. Loin de moi l’idée de dire que c’est nul, que c’est du mauvais Kirkman. Mais clairement, il n’est pas au top de sa forme.

En fait ce qui me gêne, c’est que tout ne présente pas un grand intérêt, rendant la lecture plate. L’intrigue est assez basique et cousue de fil blanc. Il n’y a pas de gros rebondissements surprenants. C’est la classique histoire du héros qui se découvre et qui apprend, plus ou moins à ses dépends, qu’un grand pouvoir implique de grandes responsabilités. Sauf qu’ici ces responsabilités sont d’ordre galactique. De plus, l’armure étant extrêmement puissante, voir le petit Zack s’en servir ne présente pas grand intérêt tant la différence de puissance avec ses adversaires est sensible, alors même qu’il ne la maîtrise pas.
Limite, comme souvent avec Kirkman, c’est plus l’aspect de l’adolescent qui se découvre un pouvoir qui est m’a presque le plus intéressé.

De plus, force est de reconnaître que Zack peine à susciter la curiosité et l’empathie. J’ai eu du mal à m’y attacher et je l’ai trouvé un peu fade, sans relief. Robert Kirkman est paradoxal. Il est capable de proposer des personnages hyper développés (Rick, Michonne, Glenn, Mark Grayson…) et d’autres super fades (Super Patriot, Brit…). malheureusement ici, ça serait plus à classer parmi la seconde catégorie. Cela provient peut-être d’un ton trop léger et simple qui aseptise le tout.

L’histoire est donc assez banale et sans saveurs. Kirkman est en mode pilotage automatique et n’arrive pas à insuffler un zeste d’originalité et de folie. Il livre ainsi le récit classique, bien balisé, qui ne surprendra guère, mais qui a le mérité de poser des bases saines à défaut d’être incroyables.

La partie graphique a été confié à E.J Su. Ce dernier reste dans la lignée des dessins de l’univers qui s’est créé autour de Invincible. Comme pour les Ryan Ottley, Jason Howard, Corey Walker, Cliff Rathburn... son style est assez cartoony et punchy. Néanmoins, il y a un petite différence notoire, avec cette inspiration à la fois comic et manga. Cela se voit dans le découpage, le dynamisme et certains traits pour représenter les visages et détails. Même si c’est cartoony, parfois un peu simple, c’est très lisible et fluide. E.J Su a un style frais et plaisant, bien dans la lignée Invincible.

Pour conclure, Tech Jacket – tome 1 de Robert Kirkman et E.J Su est une introduction classique, sans fausse note, mais sans réels éléments qui sortent du lot. Avec son orientation très teenage, mettant en avant un adolescent qui découvre ses pouvoirs, on est en terrain connu, avec des rebondissements convenus. Les ingrédients sont connus d’avance, avec son action, son humour et son personnage. Même si ça fonctionne et permet de proposer une lecture divertissante, cela ne va pas plus loin, et c’est dommage. J’aurais aimé un Kirkman prenant plus de risques et avec des idées moins bateaux.
Au final, je m’interroge sur l’utilité de ce récit, pas déplaisant, mais qui n’apporte pas grand chose, à part le plaisir immédiat de lecture. On devra s’en contenter.

Et vous qu’avez-vous pensé de ce titre ? Vous a-t-il paru un peu facile également ?

Laisser un commentaire »