. Superman : Origines Secrètes – tome 2 | Fant'asie
Kameyoko 06/10/2011 0
  • Scénario
  • Graphisme

Superman : Origines Secrètes - tome 2 de Geoff Johns et Gary Frank

Superman : Origines Secrètes – tome 2 de Geoff Johns et Gary Frank

Les débuts de Superman à Metroppolis

Superman : Origines Secrètes est un diptyque de Geoff Johns et Gary Frank, qui revisite les origines du kryptonien et les ré-actualise.
Dans le tome 1, on s’intéressait aux jeunes années du superhéros au slip par dessus le collant, jusqu’à son arrivée à Metropolis.

Dans le 2ème volume, suite et fin d’Origines secrètes on se focalise sur l’arrivée de Superman à Metropolis mais aussi à Lex Luthor, son plus illustre ennemi.

Superman : Origines Secrètes – tome 2 est édité par Panini et est disponible à la vente depuis juin 2011.

Résumé de Superman : origines secrètes 2 chez Panini

Comme tous les jours, une foule compacte s’amasse devant les grilles de la Lex Corp. Lex Luthor, le milliardaire et le bienfaiteur de Metropolis, choisit chaque jour un individu pour lui changer la vie.
Aujourd’hui, le chanceux sera Rudolph Jones, travaillant au Daily Planet.

Luthor demande aussi à rencontrer Lois Lane, celle qui a rencontré le fameux homme volant. Il prétexte de lalaisser l’interviewer. Elle sera accompagné par Clark Kent. Mais le milliardaire semble plus s’intéresser à ce nouveau superhéros qu’à faire cette interview.
Brusquement un bruit retentissant se fait entendre. Il est dû à un Rudolph métamorphosé. En ingérant un donut contaminé par une étrange substance, il est devenu le Parasite et se jette sur les personnes aux alentours pour les dévorer.
Clark s’éclipse le temps d’enfiler son costume et d’intervenir. Il parvient à maitriser le Parasite sous les acclamations de la foule, mais aussi sous les yeux de Luthor. Ce dernier s’interroge beaucoup sur ce nouveau héros.

Luthor, Parasite et Metallo, ennemis de Superman.

Après un premier tome, classique mais maitrisé, mais qui manquait un peu de fluidité, ce second opus gomme un peu ce souci.
En effet, j’ai trouvé la lecture plus fluide. Il y avait moins ce besoin de mettre absolument telles ou telles choses. Même si le coté saccadé se retrouve, il est moins gênant.

Ce deuxième volume se concentre sur l’arrivée de Superman à Metropolis (il deviendra d’ailleurs Superman qu’au cours du comic) et celle de son alter-égo Clark Kent au Daily Planet, dans un état délabré.
De nombreux méchants font leur apparition. Au programme Parasite, Metallo et Lex Luthor. Seul ce dernier est un peu travaillé. Certes, la vision des forces en présence est très manichéenne, mais il y a quand même un travail appréciable sur Lex Luthor et sa vision de l’arrivée de Superman. Il le voit d’un mauvais oeil, car il ne sait pas d’où il vient, de quel coté il est mais surtout parce qu’il sent que Metropolis se met à l’aimer au détriment du milliardaire.
Rapidement, il va chercher un moyen de l’affaiblir.
Pour les deux autres méchants, ils sont un peu expédiés. La naissance de Metallo est bien géré et intéressante. Celle du Parasite l’est moins. Le coup du Donut contaminé, ça passe moyennement.

Ce Superman : origines secrètes est très intéressant dans sa relation entre Superman et les employés du Daily Planet et du journal en lui-même. Il y a un parallèle entre un Superman qui gagne en popularité et un Daily Planet qui recommence à vivre. Cette relation est très bien gérée puisqu’on voit bien comment les deux sont liés. Superman doit beaucoup au Daily Planet, et le journal voit ses ventes améliorées grâce à Superman.
De plus, bien que ce tome comporte peu de pages, je trouve que les relations entre Superman/ Clark Kent et Lois Lane d’un coté et Jimmy Olsen de l’autre sont vraiment bien construites.

Le travail sur Superman est également de qualité. On voit bien qu’il s’agit des premiers pas du kryptonien. Il est encore hésitant et a du mal avec son nouveau statut et son accession à la célébrité. Il a toujours ce coté boyscout, mais qui semble un peu mal à l’aise avec les habitants de la ville et leur perception. Mais on voit bien le super-héros changé un petit peu au gré de ses exploits.

Pour le reste du scénario Geoff Johns nous livre un récit maitrisé et plaisant. C’est rythmé, plus fluide, drôle, et agréable à lire. C’est donc une vision intéressante des origines de Superman. Un bon point de départ pour les neophytes, même si on peut regretter un coté trop manichéen (mais qui est de pair avec les origines de Superman) et un petit manque de développement sur les méchants.
Forcément, le récit se montre sans grande réelle surprise, puisque ça reste globalement fidèle au matériau de base. C’est plus une modernisation, une mise à jour des origines de Superman qu’une réelle revisite.

Graphiquement, le travail de Gary Frank est vraiment très bon. J’aime beaucoup son trait, très « comic ». C’est typiquement, le genre de trait que j’aime voir dans un comic typé super-héros. Ce n’est pas du John Romita Jr par exemple, et c’est tant mieux. C’est visuellement superbe. Ces planches sont belles, avec un vrai travai sur les personnages, qui sont soignés et détaillés. Son découpage est aussi bon et permet de donner du rythme au récit. Son dessin sert vraiment l’oeuvre.

Pour conclure, Superman : Origines secrètes est diptyque qui, sans être révolutionnaire, se lit très bien et est plutôt de bonne facture. Il permet de se replonger dans les origines de l’homme d’acier avec plaisir. Surtout que graphiquement, ça vaut le détour. Il s’agit là d’un point d’entrée pour s’intéresser à Superman et aux personnages secondaires gravitant autour, mais aussi de certains lieux. Metropolis et le Daily Planet sont presque des personnages à part.

Et vous qu’avez pensé de cette revisite ? Penser-vous que ce second tome est moins décousu?

Laisser un commentaire »