. Super Patriote – tome 1 de Robert Kirkman et Cory Walker | Fant'asie
Kameyoko 19/06/2012 2
  • Scénario
  • Graphisme

Super Patriote - tome 1 de Robert Kirkman

Super Patriote – tome 1 : Le dernier rempart de Robert Kirkman et Cory Walker

Un Kirkman de jeunesse

Delcourt ne compte pas lâcher le filon Image Comics et Robert Kirkman. Après Walking Dead, Invincible, Brit, Haunt l’éditeur nous propose Super Patriote. Ce personnage appartient à l’univers de Savage Dragon, même si on l’aperçoit un peu dans Invincible. Il possède des bras bioniques lui permettant de se créer de gros flingues.

Ce comic date de quelques années pour le scénariste, et ça se voit !

Super Patriote – tome 1 : Le dernier rempart de Robert Kirkman et Cory Walker est édité par Delcourt et est disponible la vente depuis le 21 mars 2012

Résumé de Super Patriote 1 chez Delcourt

Johnny Armstrong, plus connu sous le nom de SuperPatriote, tente de vivre une vie à peu près normale. Ce qui s’avère plus facile à dire qu’à faire. En effet, quand il n’est pas en train de sauver ses super-héros d’enfants ou de combattre les nazis, il essaie d’apprécier un dîner en amoureux. Mais c’est sans compter sur « l’aide » d’un fantôme de son passé bien déterminé à l’anéantir…

Pas le meilleur Kirkman !

Depuis le succès critique et commercial de Walking Dead, et dans une moindre mesure Invincible, Robert Kirkman est devenu un scénariste “bankable”.
Il est donc logique de voir les éditeurs ressortir de plus vieux titres du scénariste.
Des fois, les surprises sont plaisantes comme Wolf-Man, Haunt, des fois plus anécdotiques comme Brit.

Ce Super Patriote est plus à classer dans cette seconde catégorie. C’est un comic sensiblement moins bon que ces oeuvres phrases, sans pour autant être totalement mauvais. C’est juste du petit Kirkman. Du jeune Kirkman pour être plus juste.

Pour information Super Patriote est un personnage secondaire du comic d’Eric Larsen : Savage Dragon, titre qui n’a pas rencontré un grand succès en France.
Pour Robert Kirkman et Cory Walker (le dessinateur), cette mini-série est une commande. La direction d’Image Comics leur ayant refusé de travaillé sur Science Dog, ils leur ont proposé de relancer Super Patriote.

Sauf que ce personnage est assez complexe à prendre en cours, et encore plus en France, tant Savage Dragon est inconnu, car il se traine tout un passif, à base de relations complexes, dimension parallèle…
Delcourt, au début de tome essaie bien de nous placer le récit et le personnage dans le contexte, mais ça reste un peu trouble.

Mais au final, la lecture reste assez accessible, même pour un total néophyte. Cependant, on pourra sentir que l’on passe à coté de nombreux clins d’oeils, références et sous-entendus. Ce qui peut être dérangeant.

De plus, ce premier tome de Super Patriote n’est pas une introduction. Il ne présente pas le héros, son pouvoir, son passé… On arrive en plein milieu d’une continuité et ça se ressent. Ce qui fait que certains développements, qui apparaissent nécessaires, ne sont pas fait. Je pense notamment à la relation entre Johnny Armstrong et ses enfants, eux aussi super-héros; ou bien encore sur l’origine de son pouvoir, en quoi il consiste exactement…

Surtout que derrière, nous avons à faire du Kirkman en petite forme. Ce comic se résume presque à une succession de scènes sans grands intérêts ou liens. Alors certes, il se bat contre des ennemis amusants, ou des nazis dont un Hitler incarné dans un gorille (ce qui rappelle une espèce de fusion entre le Cerveau et Mallah, dans l’univers DC). Certes c’est assez fun, avec de l’action, rythmé, mais ça manque quand même de fond, de profondeur et d’enjeux.
Les relations entre le père et ces deux enfants ne sont qu’à peine effleurer.
Sa relation amoureuse avec une jeune femme, qui est limite gérontophile ,peine à convaincre tant ça manque de vraisemblance.

La priorité c’est l’action et un divertissement très premier degré. Sans être désagréable, ça manque d’intensité et tout simplement d’intérêt. On sent les prémices du style Robert Kirkman, mais sans atteindre le niveau de maîtrise attendu et nécessaire. Il se cherche et ça se voit. Ce qui est décevant venant de ce scénariste.

Graphiquement, le trait de Cory Walker parait plus abouti que ne l’est le scénario de Kirkman. Son style cartoony, très “Image Comics” va bien avec ce type de récit. Il apporte ce coté sympathique, délirant et plein de vie. Le résultat est correct. Le découpage est dynamique, avec quelques belles mises en scène et des cases assez jolies.

A noter le bon travail d’édition de Delcourt, qui nous propose, outre le petit édito pour planter le décor, des pages bonus, toujours intéressantes avec des couvertures, crayonnés commentés par Kirkman et Walker.

Pour conclure, Super Patriote n’est certainement pas le meilleur comic de Robert Kirkman. C’est un doux euphémisme pour dire que c’est son plus mauvais titre sorti en France. On ne le sent pas super inspiré et nous livre quelque chose de fadasse. Pas totalement mauvais, mais il manque singulièrement de punch, de profondeur et souffre d’un manque d’accessibilité. L’action est au coeur du récit, lui faisant perdre en profondeur et en intensité.
Il manque la folie, le second degré et la profondeur d’un Invincible, à ce Super Patriote.
Une lecture simple, assez distrayante mais complètement dispensable.
Si vous voulez découvrir du Kirkman, achetez plutôt ses autres titres, même Brit est meilleur. Sinon découvrez plutôt l’univers de Savage Dragon.

 

Diriez-vous aussi que ce Super Patriote est le plus mauvais titre de Kirkman ?

2 commentaires »

  1. la bataille navale 21/06/2012 at 16:08 -

    Salut,
    Merci pour ta franchise, ça m’évitera d’acheter quelque chose qui n’en vaut pas vraiment la peine, je me réserve donc pour d’autres sorties comics plus « excitantes ».

  2. Le jeu gratuit 06/10/2012 at 19:19 -

    Si j’ai bien compris vaut mieux l’emprunter à la bibliothèque celui-là, au mieux ^^
    Savage Dragon ça me tente bien par contre 💡

Laisser un commentaire »