. St&rs – tomes 1 à 3 par Takeuchi Ryosuke et Miyokawa Masaru | Fant'asie
Bagooor 16/02/2015 0
  • Scénario
  • Graphisme

St&rs tomes 1 à 3 par Takeuchi Ryosuke et Miyokawa Masaru

En route pour Mars

Il faut croire que l’espace est à l’honneur en ce moment.

Pika a proposé Space Brothers l’année dernière, un seinen sur la conquête de l’espace et Panini Manga s’est également lancé dans l’aventure avec St&rs, un shonen de la même veine.

Malgré le thème et l’envie des 2 héros de vouloir aller sur Mars, le traitement des 2 oeuvres est bien différent. Dans un sens, tant mieux car cela évite les redites et la sensation de déjà-vu.

St&rs est édité par Panini Manga et la série est complète en 5 volumes.

Résumé de l’histoire

Résumé de l’éditeur :

Le 10 août 2019, Fifi Colins, la fille de 10 ans d’un célèbre astronome, intercepte un message « extraterrestre », invitant les terriens à venir sur la planète Mars, le 7 juillet 2035.
Un mois plus tard, elle annonce au monde entier, qu’un programme international liant technologie et formation d’astronautes sera mis en place pour parvenir à atteindre Mars d’ici 2035. ST&RS (pour « Space agency for Transcendent and Revolutionary technology of Spaceman »), et des écoles d’astronautes, semblables à des centres de formation, sont créés un peu partout à travers le monde.
En décembre 2033, Maho Shirafuné, un adolescent fasciné par le ciel et l’espace, rêve de se rendre sur cette planète afin de rencontrer ceux qui sont entrés en contact avec les terriens 14 ans auparavant. Pour cela il décide d’intégrer un lycée un peu particulier qui forme de futurs astronautes. Épaulé par Meguru, son amie d’enfance, et Wataru, un brillant élève qui vient d’arriver dans leur classe, Maho se prépare à passer les difficiles épreuves de sélection pour entrer dans le lycée en question.

Shonen spatial

Après la très bonne découverte qu’a été Space Brothers, je dois avouer que j’étais curieux de voir comment St&rs allait pouvoir s’en détacher, sans être redondant.
D’ailleurs, je partais avec un a priori assez négatif sur le titre.
Cependant, malgré l’aspect shonen très significatif, le titre a été une bonne surprise.

Ainsi, on découvre rapidement que le héros est quelqu’un d’assez extraordinaire, qui a prononcé « Mars » comme tout premier mot étant enfant. Sa passion pour l’espace va lui permettre d’intégrer une prestigieuse école qui lui permettra de participer à une mission sur Mars dans le but de rencontrer une vie extra-terrestre.

Malgré des personnages intéressants et intrigants, ceux-ci sont pour la majorité très peu originaux.
Nous avons ainsi le héros qui est passionné par l’espace, capable de reconnaître du 1er coup d’oeil un autre passionné (à ses horaires de lecture sur un téléphone ou lorsque celui-ci lève les yeux au ciel) ou d’identifier rapidement une erreur dans une représentation de la galaxie. C’est dire s’il s’y connaît !

Pour accompagner le héros, il y a forcément l’amie d’enfance, qui a pour rôle de le protéger et qui le suivra n’importe où. Il est d’ailleurs surprenant de la voir réussir si facilement le concours pour entrer dans l’université spatial alors même que l’espace ne l’intéressait pas plus que ça.
Enfin, il y a le garçon intelligent, qui va décevoir son père en ne prenant pas sa suite en tant que médecin, mais qui est tout autant intéressé par l’espace que le héros. Et forcément, les 2 vont se compléter à merveilles !

Bref, il n’y a rien de bien original au sujet des personnages, qui disposent de caractères déjà vus et revus.
Évidemment, les caractéristiques du shonen ne vont pas s’arrêter là.
Le principal adversaire de notre groupe de héros se veut un génie de l’espace, fils de 2 astronautes reconnus

Nos héros sont censés être les gentils, passionnés d’espace à qui tout va sourire. Du coup, ils ont des caractères qui correspondent à leurs rôles : ils se doivent d’être gentil avec tout le monde et de venir en aide à tous les concurrents. Même si l’un d’eux leur joue un mauvais tour, ils continueront à lui faire confiance.
St&rs se veut donc plein de bons sentiments, où les bonnes actions sont forcément récompensées.

Pour le moment ma critique est plutôt négative, mais seul les caractéristiques shonen du titre y ont été abordés.
Car malgré tout ce manque d’originalité concernant le traitement ou les personnages, la lecture de St&rs a été très agréable. L’auteur parvient en effet à rythmer correctement son récit et à maintenir l’intérêt chez le lecteur.

Le point fort de l’oeuvre est d’aller à l’essentiel.
La série n’étant qu’en seulement 5 tomes, il faut en effet aller vite. Le fil rouge de St&rs est une rencontre qui doit avoir lieu sur Mars et la date de cette rencontre est proche.
Du coup, les sélections ont été rapides, car seulement 2 volumes ont été nécessaires pour cela (là où en 5 volumes de Space Brothers, la sélection n’est toujours pas terminée).

Cependant, à part le thème spatial et l’objectif de Mars, St&rs et Space Brothers ne sont pas destinés aux mêmes publics. L’un va à l’essentiel tandis que l’autre s’attarde sur la vie des personnages. Dans l’un on y trouve de l’action alors que l’autre est plus orienté tranche de vie.
Tout le monde pourra donc trouver son bonheur et même lire les 2 titres sans avoir la sensation de relire une seconde fois la même chose.

Comme tout se déroule très rapidement, le focus est fait sur les 2 premiers volumes sur les phases de sélection.
Heureusement, rien n’est en commun avec Space Brothers, donc cela reste très intéressant à suivre. Nous suivrons ainsi les personnages au travers d’épreuves diverses , avec des passages sur la lune et même au fond d’un lac souterrain.
Le 3ème volume permet tout de même de faire avancer l’intrigue en révélant les enfants qui participeront à la rencontre sur Mars.

Graphiquement, le titre est plutôt classique.
Cependant, Miyokawa Masaru (dessin) parvient à fournir des décors très fouillés et agréables, tandis que Takeushi Ryosuke (scénario) emmène les personnages dans des environnements bien différents les uns des autres.

St&rs a ainsi été une très bonne surprise pour moi, alors que je m’attendais à relire de nouveau la même chose que dans Space Brothers. Malgré un thème similaire, le traitement est donc suffisamment différent pour ne pas ennuyer le lecteur et proposer une histoire intéressante.
D’ailleurs je dois dire que l’origine de la conquête de Mars est assez intéressante. Il y a juste ce qu’il faut de science-fiction dans l’oeuvre pour maintenir l’histoire en haleine. Même si au fur et à mesure de la lecture, la fiction prend vraiment le pas sur la réalité.

Avez-vous été intrigué par St&rs ? Qu’en avez-vous pensé ?

Laisser un commentaire »