. Steel Ball Run – tome 1 par Hirohiko Araki | Fant'asie
Bagooor 18/04/2013 3
  • Scénario
  • Graphisme

Steel Ball Run tome 1 par Hirohiko Araki

Retour dans le passé

Après être revenu sur les débuts de la 3ème saison de JoJo’s Bizarre Adventure, Stardust Crusaders, je me suis attaqué à la grande nouveauté de ce début d’année : Steel Ball Run, la 7ème saison.

Prévu en 24 tomes, cette nouvelle saison prend un nouveau départ et présente un réel point d’entrée pour tous les lecteurs qui seraient intéressés par JoJo’s Bizarre Adventure.

Fini les successions, toute l’intrigue redémarre d’une page blanche, tout en conservant ce qui a fait le succès des précédentes saisons.

Paru en janvier, Steel Ball Run va être proposé tous les 2 mois par Tonkam.

Résumé du tome

Steel Ball Run est une course de chevaux qui aura lieu aux USA, au départ de San Diego pour finir à New York, à la fin du XIXe siècle. Plus de 6 000 km à parcourir, mais la récompense s’avère à la hauteur : 50 millions de dollars. Les participants viennent de tous les horizons (Angleterre, Égypte, Mongolie…) et tous ont leur propre motivation, comme ce jockey en quête de gloire ou encore le jeune indien qui veut récupérer sa terre face à l’envahisseur blanc. Mais Jayro Zeppeli semble concourir pour des raisons bien plus mystérieuses, armé d’étranges sphères d’acier.

Résumé de l’éditeur

La nouvelle saison

En même temps que la réédition de Stardust Crusaders, Tonkam propose aux lecteurs de découvrir la 7ème saison : Steel Ball Run.

Pour cette nouvelle saison, l’auteur repart sur des bases vierges. Retour en arrière à l’époque des indiens et des premières machines à vapeur dans l’Amérique du nord de 1890.

L’intrigue de départ est assez simple : une course est organisée avec pour objectif de traverser les Etats Unis d’Ouest en Est. Pour cela, les participants peuvent utiliser n’importe quelle monture, mais celle-ci doit être utilisée durant toute la durée de la course. Impossible donc de changer de cheval en plein milieu de celle-ci.

A la fin de ce premier tome, la course débute seulement. Mais le début de ce volume nous permet d’en apprendre plus sur la course ainsi que certains protagonistes.

Les quelques personnages qui nous sont présentés dans ce premier tome ne sont pas nombreux, mais ils sont tous très intéressants et charismatiques. On sent déjà qu’ils vont réaliser de belles choses et que les affrontements à venir seront de toute beauté.

Les personnages de Steel Ball Run sont nouveaux et inconnus pour tous les lecteurs. Le seul aspect qui peut rappeler les précédentes saisons, c’est le nom des personnages.

Ainsi, nous en apprenons déjà beaucoup sur les personnages de Jayro Zeppeli et Johnny Joestar. Mais un certain Dio est également de la course, tout comme un très célèbre Egyptien connu des fans de la saison 3. Mais outre les noms et le chara-design de ces personnages, rien ne les raccroche aux protagonistes des précédentes saisons.
D’ailleurs, pour les fans de JoJo’s Bizarre Adventure, il est amusant de rechercher les clins d’oeil multiples qui se trouvent dans ce premier volume.

Comme tous les héros d’Hirohiko Araki, ceux-ci possèdent un énorme charisme et posent toujours dans des postures improbables, mais tellement bien réalisées. Ainsi, Jayro Zeppeli semble être très classe, tout en étant mystérieux et puissant. Il n’hésite pas à prendre des risques, mais ne se laisse pas marcher dessus. Son arme reste d’ailleurs la grande énigme de ce premier volume, qui reste globalement assez réaliste.

Pour Johnny Joestar, c’est un peu le passage d’un héros à un looser, suite à la perte de l’usage de ses jambes. Très grands cavalier, il a tout perdu en quelques secondes après s’être fait tirer dessus. Mais il semble que ce soit principalement par ses yeux que le lecteur va suivre l’aventure de la Steel Ball Run Race. En même temps, il s’agit d’un Joestar !

La caractérisation des personnages est donc une très grande réussite et cela met en place une intrigue qui s’annonce intéressante.

Si je devais garder une réserve, ce serait sur le nombre de tomes prévus pour cette histoire. Est-ce que ces 24 tomes ne seront pas de trop ? Est-ce que la course parviendra à rendre le récit intéressant tout du long ? Il va falloir attendre longtemps pour avoir toutes les réponses, mais je suivrais sans aucun problème cette nouvelle série.

Graphiquement, le style d’Hirohiko Araki est reconnaissable entre tous.

Cela reste très proche de Stone Océan par exemple, mais j’ai l’impression que les scènes d’action sont un petit peu moins brouillonnes. Il faudra voir sur la durée, mais il est clair que l’auteur se fait plaisir sur cette saison, car ses personnages sont vraiment très bien réalisés et tous charismatiques (du moins pour le moment).

Déjà que Jolyne (Stone Océan) paraissait un peu fade face à Jotaro (Stardust Crusaders), ici c’est encore plus flagrant que les personnages de la saison 6 manquaient de standing.

L’édition proposée par Tonkam est assez classique, de la même qualité que les précédentes saisons ou que l’actuelle réédition de Stardust Crusaders. Par contre depuis le début de l’année, on peut constater que les tranches des mangas de Tonkam abordent une nouvelle mise en page, avec pour JoJo’s Bizarre Adventure une tranche violette claire. C’est assez surprenant comme couleur au début, mais ce n’est pas désagréable non plus.

Ce premier volume de Steel Ball Run est donc une très bonne lecture.

L’année n’en est encore qu’à ses débuts, mais ce premier tome fait partie pour le moment de mes meilleures lectures mangas. Tout en conservant une ambiance propre à l’univers de JoJo’s Bizarre adventure, Hirohiko Araki parvient à réinventer un monde complètement nouveau, qui reste tout aussi passionnant et agréable à découvrir.

Avez-vous lu ce premier numéro de Steel Ball Run ? Qu’en avez-vous pensé ?

3 commentaires »

  1. Txeng 18/04/2013 at 16:59 -

    La première chose à laquelle j’ai pensé en lisant le résumé c’est au manga « Run Day Burst ».
    Sinon au niveau du manga, je le trouve énorme, il est vraiment passionnant ! Et puis Jayro a l’air assez loufoque ! D’ailleurs le tome 2 est sorti et j’attend le tome 3 avec impatience 🙂

  2. Bagooor 19/04/2013 at 18:46 -

    Effectivement ce debut de saison est fort sympathique.
    J’ai hate de pouvoir lire la suite 😀

  3. Pierre 22/04/2013 at 07:41 -

    Cette histoire me rappelle le western « La chevauchée sauvage » que j’avais adoré, une course de chevaux à travers les states en 1908. Ca me donne vraiment envie de lire ce titre que je découvre ici en fait 🙂

Laisser un commentaire »