. Slam Dunk – tome 8 de Takehiko Inoue | Fant'asie
Kameyoko 21/02/2010 3

Slam Dunk - tome 8

Slam Dunk – tome 8 de Takehiko Inoue

La fin de la bagarre du gymnase

Slam Dunk est une série superbe. Bien qu’ici je ne critique que le tome 8, j’en suis, en fait ,beaucoup plus loin. Le basket est vraiment bien mis en avant, et ce titre lui rend justice. Même si le mangaka nous a prouvé sa valeur, il y a des passages moins intéressants.

C’est typiquement le cas du tome 7 et du tome 8. Comme je le disais lors de mon article sur Slam Dunk 7, ce volume était très axé sur la baston et les voyous, occultant trop le basket.

Ce volume 8 se place dans cette continuité, à la différence qu’on parle un peu plus de sport.

Résumé de Slam Dunk 8 chez Kana

Mitsui et sa bande sont toujours dans le gymnase à chercher l’affrontement avec Miyagi et l’équipe.
Plusieurs membres en sont venus au main. Par exemple Sakuragi qui est face à Tetsuo, un habitué des bagarres de rue. Mitsui affronte, lui, Mito.

Sakuragi bien qu’en mauvaise posture retourne la situation après avoir compris comment son adversaire donnait les coups. Il compte bien lui rendre 7 coups.

Alors que des personnes de la bande de Mitsui tente de fuir par la porte, ils se retrouvent nez à nez avec Akagi qui rentre dans le gymnase et comprend très vite la situation. Il se dirige vers Mitsui et le gifle.

Tout comme Kogure, lui aussi semble le connaitre. Mais qui est Mitsui?

On apprendra que ce dernier faisait partie de l’équipe lorsque Akagi était en seconde. Il avait été nommé MVP au collège et était considéré comme un futur grand, très à l’aise à trois points.

Dès lors on un aura un flashback nous racontant l’histoire de Mitsui.

Mitsui, du MVP des collèges au voyou

Dans ce tome, on continue donc ce petit arc « voyou » au gymnase.
De ce coté-là, pas grand chose à dire, les coups pleuvent et petit à petit Sakuragi et les autres prennent le dessus.

Cette partie là, a toujours du mal à me captiver. Non pas que se soit mauvais, mais c’est parce que ce n’est pas du tout ce que je recherche dans Slam Dunk. Ce titre a beaucoup de qualité, il n’est pas nécessaire d’essayer de plaire à plus de monde avec de la baston.

Le seul réel intérêt à cet opus est qu’on apprend enfin qui est Mitsui et pourquoi il semble connu par certains membres anciens de l’équipe. Et comme on s’y attendait, ce personnage se révèle être un ancien joueur et pas n’importe lequel.

Au travers d’un flashback fort intéressant, où on voit, notamment, les débuts de Akagi, on en apprendra plus sur ce joueur et pourquoi il en est arrivé là.

Il s’avère donc que ce joueur est l’ancien MVP des collèges. Il est très coté et est un as à trois point. Il nourrira une petite rivalité avec Akagi.

On verra aussi pourquoi il a décidé de rejoindre Shohôku.

Mais ce joueur talentueux et prometteur verra sa progression stoppée par une blessure au genou. Il mettra du temps à récupérer, mais en voulant revenir trop vite, il se blessera à nouveau mettant en suspens sa carrière.

Cette partie fait la part belle au basket et nous présente enfin Mitsui qui, du coup, devient plus intriguant.
On y verra entre autres les premiers pas hasardeux d’Akagi, qui n’était pas le basketteur qu’il est devenu.

Je préfère nettement ce tome au précédent mais si cela ne fait pas partie du meilleur de la série. Mais voilà, le basket est ici présent et justifie (du moins en partie) pourquoi cette bagarre inutile.

Même si on ne le sait pas dans ce tome, on devine très rapidement que Mitsui va rejoindre l’équipe. Son intégration avec cet épisode risque d’être délicat. Mais l’avantage c’est qu’il semble talentueux et surtout il a une caractéristique qui complétera parfaitement Shohôku : l’adresse à 3 points.

Maintenant Shohôku possède une grosse équipe avec des bonnes individualité à tous les postes et une bonne panoplie de possibilités, surtout avec Monsieur Anzai aux commandes.

Sinon, ce tome, même si on ne peut pas le qualifier de comique, réserve toujours son petit lot de pointes d’humour qui font toujours autant de bien à Slam Dunk.

Le dessin est toujours bon, tout comme la mise en case. Même si je n’ai pas trop aimé cette partie baston, il faut reconnaitre que Takehiko Inoue reste doué, même pour cela.

Au final, un tome encore trop axé voyou, mais qui, avec le flashback sur Mitsui, intègre du basket et reste agréable à lire. Néanmoins, on a hâte de revenir au vrai basket avec des matchs.

Et vous qu’en avez-vous pensé? Aimez-vous le coté « voyou »?

3 commentaires »

  1. Arca 21/02/2010 at 22:18 -

    J’ai trouvé que Mitsui s’était découragé vachement vite, pour un MVP college… Quand même.

  2. Kameyoko 24/02/2010 at 14:20 -

    @Arca : Vachement vite, il s’est quand même salement blessé deux fois. Ce que je reproche à ce perso c’est comment du gentil nouveau lycéen il devient ce pseudo voyous. Pour moi le cheminement n’est pas logique.

  3. Arca 24/02/2010 at 16:26 -

    C’est ce que je voulais dire . Enfin… Voila. Me suis enmelé les pinceaux. ^^

Laisser un commentaire »