. Slam Dunk – tome 7 de Takehiko Inoue | Fant'asie
Kameyoko 01/02/2010 3

Slam Dunk - tome 7 de Takehiko Inoue

Slam Dunk – tome 7 de Takehiko Inoue

Le retour des voyous

Le tome 6 nous avait introduit un nouveau joueur de l’équipe de Shôhoku, le meneur de jeu : Ryotâ Miyagi. Mais ce dernier est un garçon à problèmes, qui a été hospitalisé suite à une bagarre avec un groupe de voyous mené par un certain Mitsui.

Son intégration dans l’équipe et sa relation avec Sakuragi ont été houleuses. D’ailleurs le début de ce tome commence avec une petite bagarre entre les deux.

Ce tome 7 sera placé sous le signe des voyous et des affrontements physiques. On y parlera peu basket.

Résumé de Slam Dunk 7 chez Kana

Alors qu’ils sont en plein entrainement, Miyagi et Sakuragi ne cessent de se chamailler. Ils s’arrêtent grâce à l’intervention d‘Akagi. Mais ils continueront à se chercher.

Un jour, ils vont rentrer du lycée ensemble. Là, le grand rouquin devine que Ryôta est amoureux d’Ayako. Ce dernier raconte alors comment il est tombé amoureux d’elle et comment pour l’oublier il a essayé de sortir avec d’autres filles. Mais à chaque fois il s’est pris une veste. Puis pour qu’elle le remarque il s’est inscris au club de basket-ball.

Sakuragi est alors très compréhensif de sa situation (et pour cause, il a connu la même chose). Le lendemain à l’entrainement, ils arrivent bras dessus – bras dessous. Ils sont maintenant potes.

Pendant ce temps des jeunes voyous font irruption au lycée et cherche le gymnase où l’équipe de Shôhoku s’entraine.

Il s’agit de Mitsui et sa bande venu se venger de Miyagi. Ils font irruption pendant l’entrainement et provoque le meneur de jeu. Celui-ci leur demande de partir car il ne veut pas être à nouveau hospitaliser, ni causer des problèmes à l’équipe.

Mais Mitsui refuse de partir et va continuer la provocation pour finalement en venir aux mains.

Sakuragi, Rukawa, Miyagi et les autres se retiennent pour ne pas se battre. En effet, si une bagarre éclate et que cela se sait, l’équipe ne pourra participer au tournoi inter-lycée.

Mais tout va déraper et l’affrontement ne pourra pas être évité. Les voyous sont de retour!

On oublie un peu le basket, pour un peu de voyous

Dans ce tome, on ne parle que trop peu de basket-ball. Depuis les premiers tomes, Slam Dunk mélange basket, humour et voyous. Ici on est plus dans le dernier cas de figure, ce qui me plait, quand même, beaucoup moins.

Néanmoins, on peut découper ce tome en deux parties. La première, dans l’ordre chronologique, et la moins longue, s’attarde sur Miyagi et Sakuragi. La seconde se concentre sur l’intrusion et les provocations d’un groupe cherchant à en découdre avec Ryôta Miyagi.

La phase mettant en scène Sakuragi et Miyagi est très drôle. Ils n’arrêtent pas de se quereller jusqu’au moment où le nouveau venu explique sa relation avec Ayako. Et là, on voit le grand rouquin en pleurs expliquant qu’il comprend. Ce passage est excellent.

Dès lors ils vont devenir amis. Et on les retrouve le lendemain bras dessus – bras dessous. Miyagi va même lui expliquer les principes de la feinte.

On se rend compte que ces deux personnages sont assez similaires. Sous leurs airs de durs, ils sont en fait sensibles et marrants. Ils ont cette même tendance affective à se prendre des râteaux et à tout faire pour se faire remarquer par l’élue de leur cœur.

Même leur gamineries, quand il se chamaillent, sont très bonnes. On sourit beaucoup, comme dans le passage où ils se tirent la joue refusant de lâcher et refusant de montrer qu’ils ont mal. C’est stupide, mais ça marche puisque le lecteur esquisse des sourires.

La seconde partie de ce volume est déjà moins fun, à mon humble avis.

On tombe vraiment dans un manga de voyous et de baston. Des jeunes, menés par Mitsui, vont chercher à s’en prendre à Miyagi et plus généralement au club de basket.

Je ne vois pas trop l’intérêt de ce passage, que je n’ai pas trouvé très palpitant. Néanmoins, il y a quelques points qui valent le détour.

Tout d’abord le nouveau meneur de jeu montre bien qu’il souhaite bien intégrer pleinement sa nouvelle équipe et qu’il fera tout pour ça.
Ensuite on voit Rukawa sortir de sa réserve et de son apparente nonchalance. c’est lui qui va mettre le feu aux poudre d’une façon assez classe.
Takehiko Inoue arrive à créer une tension, du fait que l’équipe risque d’être disqualifiée du tournoi inter-lycée si un incident éclate et s’il est connu. Du coup, on voit les sanguins (comme Sakuragi et Ryôta) se retenir et subir les provocation de la bande d’en face.

Il y a bien aussi l’intervention de la bande à Sakuragi, qui sorte un peu de leur inutilité, qui est sympa.

Mais le reste ne m’a pas passionné. Je pensais qu’on rentrait enfin dans le vif du sujet et qu’on allait voir l’équipe se développer, mais non. On se coltine encore un peu de bagarre et de Yankees.

Je sais, pour avoir lu la suite, que ça sert à introduire un nouveau membre, mais cela pouvait passer par un autre moyen.

Pour conclure, un tome de transition, qui m’a un peu déçu, puisqu’on y parle peu de basket et qu’on retombe sur un coté que j’aime que moyennement dans Slam Dunk : le coté voyou.

Mais il y a quand même quelques petites choses à garder comme l’évolution des relations entre Sakuragi et Miyagi.

Un tome dispensable.

Et vous qu’avez-vous pensé de ce tome? Avez-vous trouvez ça intéressant? Aimez vous le coté bagarre dans Slam Dunk?

3 commentaires »

  1. Baka 02/02/2010 at 08:46 -

    Effectivement le tome 7 (tout comme le tome 8) sont mauvais… ce n’est que de la baston et c’est beaucoup trop long.
    Mais à partir du tome 9, l’équipe sera formé et la série se recentrera et restera sur le basket ball jusqu’à la fin.

  2. Kameyoko 03/02/2010 at 12:00 -

    @Baka : Mauvais ce n’est pas le terme. Disons que ce n’était pas utile de refaire de la baston.

    Je triche un peu, j’en suis beaucoup plus loin que le tome 7, et c’est vrai qu’après c’est du basket ball. Et je préfère et de loin.

Laisser un commentaire »