. Silver Spoon – tome 1 de Hiromu Arakawa | Fant'asie
Kameyoko 11/03/2013 2
  • Scénario
  • Graphisme

Silver Spoon - tome 1 de Hiromu Arakawa

Silver Spoon, la cuillère d’argent – tome 1 de Hiromu Arakawa

Et un nouveau futur hit pour Arakawa !

Silver Spoon (Gin no Saji – Silver Spoon en VO) est le nouveau manga évènement de Kurokawa. Et pour cause, il s’agit de la nouvelle oeuvre de Hiromu Arakawa, auteure, entre autres, de FullMetal Alchemist. D’autant plus que ce titre a remporté quelques récompenses prestigieuses comme le prix Manga Taishô 2012 décerné par les libraires japonais.
Malgré un thème, à priori, pas très vendeur : la vie dans un lycée agricole, ce shônen risque bien d’être un futur hit.

Silver Spoon, la cuillère d’argent – tome 1 de Hiromu Arakawa est édité par Kurokawa et est disponible la vente depuis le 14 février 2013.

Résumé de Silver Spoon 1 chez Kurokawa

Résumé de l’éditeur :

Lorsqu’il arrive au lycée agricole Ohezo, situé sur l’île d’Hokkaïdo au nord du Japon, Yûgo Hachiken croit que sa vie sera facile : avec tous ces fils de fermiers incapables d’aligner deux équations, devenir premier de sa classe sera une partie de plaisir !
Mais c’était sans compter les cours d’élevage, de sciences de la nutrition, de gestion agricole et les clubs de sport épuisants… Comment va-t-il faire pour survivre dans cette galère !?

La vie dans un lycée agricole d’Hokkaido

Après avoir acquis une renommée mondiale suite à son manga culte Fullmetal Alchemist, et après nous avoir proposé l’intéressant Hero Tales, Hiromu Arakawa revient en France avec un nouveau shônen. Cette fois-ci la mangaka laisse de coté les shônens de combat pour quelque chose de plus typé « tranche de vie », avec ce Silver Spoon.
Ce titre débarque donc chez Kurokawa précédé par une belle réputation.
Sa singularité vient, en grande partie, de son sujet et de son cadre géographique. En effet, l’histoire se passe dans un lycée agricole en pleine campagne sur Hokkaido. L’agriculture sera donc au coeur même du récit.

Si ce choix audacieux surprend de prime abord, rapidement, le talent de la mangaka prend le dessus, et ça en devient passionnant, drôle et frais. En fait, le potentiel est assez énorme. A tel point qu’on se demande encore pourquoi ce sujet est si peu abordé.

On suit les premiers pas du citadin Yûgo Hachiken, venu dans ce lycée agricole pensant pouvoir être le premier très facilement, partant sur le préjugé que les gens du coin seraient d’un niveau scolaire faible. Mais en oubliant que l’enseignement dans cet établissement est bien spécifique, entre cours, travaux pratiques et tâches quotidiennes ingrates.

Même si l’histoire de base ne semble pas des plus exaltante, avec quelque chose d’assez convenu jouant la carte du décalage culturel, Hiromu Arakawa dépasse cela pour nous proposer quelque chose de bien plus développé et recherché. Bien évidemment, Silver Spoon joue la carte de l’humour qui se base sur la vision du monde agricole par les yeux d’un citadin, qui n’a jamais mis les pieds à la campagne. Par le biais du personnage principal, nous allons, nous aussi, découvrir ce que cette vie agricole  signifie. Ce dernier n’y connaissant absolument rien, les situations cocasses vont se multiplier. Même si c’est classique comme approche, force est de constater que ça marche. Néanmoins, on s’interrogera sur la vraisemblance de certains gags (comme celui du « comment de l’oeuf »). Ces phases là, sont surtout présentes au début, comme pour accrocher le lecteur pour mieux le faire plonger dans l’univers créé par la mangaka. Car plus on avance dans la lecture, plus ce shônen ne se contente pas d’une simple succession de gags, pour, finalement, proposer d’approfondir ce monde de l’agriculture, sous tous ses aspects : élevage d’animaux, tâches quotidiennes, lever aux aurores, respect de la nature et des animaux, gestion d’une exploitation…

 

Cette plongée dans ce monde est passionnante. La mangaka sait comment nous le rendre sympathique et intéressant. Cela passe notamment par des personnages attachants, travaillés et qui suscitent la sympathie, mais aussi par leurs interactions. Toute cette galerie de personnages de Yûgo, le héros, à Aki, la gentille demoiselle ou encore tous les autres étudiants, vaut le détour. Chacun est développé, unique et de suite séduisant. Il y a une vraie alchimie qui se dégage de ce groupe où chacun apprend à se connaitre.

Yûgo, même si son charadesign est un peu trop quelconque à mon goût, parvient à dépasser ce coté prévisible dû à son inexpérience de ce monde. Il saura nous réserver des surprises et devenir attachant. Et cela pour deux raisons. Tout d’abord, il respire la simplicité, la bonne humeur et le positivisme. Ensuite, sous ses airs, se cache quelqu’un de mystérieux. On ne sait pas trop d’où il vient, pourquoi il a choisi cette voie, quelles sont ses relations avec ses parents, son passé, ses aspirations…

Hiromu Arakawa nous démontre encore une fois son talent avec ce Silver Spoon, ô combien maîtrisé. La lecture est fluide et passionnante. Malgré un sujet peu vendeur, elle parvient à scotcher son lecteur grâce à l’univers mis en place, à sa faculté de créer des personnages plein de vie et d’intérêt. Elle gère aussi parfaitement son récit, alternant les phases d’introduction de l’univers ou des personnages, avec de l’humour, avec des phases s’axant sur les relations ou bien encore des passages documentés sur ce milieu.

Un récit plus large que le simple contraste monde rural/ monde urbain ! Et ce n’est pas pour me déplaire.

 

Graphiquement, on reconnait sans peine le style bien marqué d’Hiromu Arakawa. Le charadesign de quelqu’uns des personnages ne sera pas sans rappeler celui de ces dernières oeuvres. Son trait est donc reconnaissable entre mille, mais il est ici bien affirmé et maîtrisé. Le découpage est bon, la mise en scène également et c’est bien dynamique. Les planches bénéficient d’un certain soin, avec pas mal d’attention apportée aux décors, tramage ou détails, sans surcharger ces dernières.

 

Pour conclure, on attendait Hiromu Arakawa au tournant, mais elle ne nous déçoit pas. Malgré un sujet qui aurait pu être très ennuyeux, elle parvient à nous captiver en posant des bases solides pour un récit très prometteur, attachant et intéressant.

Ce Silver Spoon est une vraie réussite, une excellente entrée en matière pour un shônen qui se démarque sans peine de la production actuelle. L’univers du titre, ainsi que les personnages sont déjà bien installés. On a une qu’une hâte : lire la suite, surtout connaissant la maîtrise narrative de la mangaka.

Silver Spoon a un vrai potentiel pour être un titre majeur du shônen. Une vraie bouffée d’oxygène, qui nous projette, le temps de la lecture, dans les vertes prairies d’Hokkaido !

 

Et vous qu’avez-vous pensé de ce titre ? Pensez-vous qu’il sera une des grosses ventes de cette année ?

2 commentaires »

Laisser un commentaire »