. Silo de Hugh Howey. | Fant'asie
Torospatillo 30/10/2014 0

Silo de Hugh Howey

Silo de Hugh Howey.

Episodes.

Silo est à l’origine une nouvelle (certains parlent de roman, mais vu le nombre de pages…) qui a connu un très fort succès sur amazon (500.000 ventes), alors que Hugh Howey auto-publiait son ouvrage. Devant le succès de cette nouvelle (oui ça c’est mon point de vue, j’y reviendrai), 4 suites ont été écrites.
Ces 5 épisodes ont été réunis pour ne former plus qu’un seul roman répondant au nom de Silo (Wool en anglais).

Les éditeurs se sont évidemment rapprochés de l’auteur, et c’est la maison d’édition Simon et Schster qui publiera le roman sous forme papier aux Etats-Unis, Hugh Howey conservant les droits pour la version numérique.
En France, le roman est publié chez Actes Sud, qui a profité de cette sortie pour lancer sa collection “exofictions” dédiées à la Science-Fiction. Les 5 parties de ce roman peuvent s’acquérir à l’unité ou en version “roman”. Je me suis procuré la première “nouvelle” (à noter qu’elle est gratuite en version anglaise), puis les suites à l’unité.

Ce premier “roman” a depuis été complété par une préquelle nommée Silo Origine, et par une suite, Silo Générations (qui vient de paraître en version française).

Résumé de Silo chez Actes Sud.

Dans un futur indéterminé, des survivants vivent depuis plusieurs générations dans un immense silo creusé dans la terre, à l’abri d’une atmosphère devenue toxique. Seul un immense écran relayant les images filmées par des caméras les relie au monde extérieur. Lorsque cette société bannit l’un des siens, il est envoyé dehors, vers une mort certaine, et pourtant, tous sans exception vont, avant de mourir, nettoyer les capteurs des caméras. Pourquoi ? Une grande bouffée d’air (frais) dans la SF.

Déséquilibre.

La sortie de Silo en France a été un petit événement, et beaucoup de médias généralistes en ont parlé comme étant une révolution en matière de Science-Fiction.
Toutefois, si Silo est une lecture agréable et tout à fait recommandable, il ne s’agit aucunement d’une révolution.

Je m’explique, l’humanité habite désormais dans un Silo verticalement enfoui sous terre. Toute sortie est impossible, l’air de la Terre étant devenu toxique. Tout le monde y a un rôle à jouer, et cette société est strictement encadrée, et il semble y exister une solution à toute situation. Evidemment si tout fonctionne parfaitement au début, cela ne sera pas forcément le cas par la suite. Et c’est justement là mon problème avec ce livre.
J’aime les littératures de l’imaginaire pour les mondes qu’elles créaient, et j’y attache beaucoup d’importance. Le premier épisode de Silo, est presque dénué d’histoire, mais traite uniquement de la vie du Silo. Alors tout n’est pas expliqué, tout reste superficiel, mais c’est cette superficialité que les habitants connaissent également. Évidemment le lecteur comprend bien, comme les protagonistes du roman, que certains secrets semblent nécessaires à la compréhension de cette société et recherche cette connaissance.

L’épisode se conclut sur une fin que j’ai trouvée parfaite, et objectivement j’aurai aimé que le roman se termine ici.
Mais, cette histoire a été suivie de 4 épisodes supplémentaires… Et j’ai vraiment du mal à croire que cela avait été prévu dès l’origine.
Du coup, on se retrouve dès le second épisode à faire une longue descente dans le Silo pour en connaitre un peu plus le fonctionnement, et pour essayer de donner un peu plus de profondeur aux personnages que dans la première partie. Evidemment, cette descente est utile, et permet de mieux appréhender le fonctionnement du Silo, mais j’ai vraiment eu l’impression que cet épisode était là pour “raccrocher les wagons”, et par suite les tomes 3 et 5 sont plus proches d’un roman traditionnel qui nous conte une histoire, à laquelle on a un peu de mal à croire dès lors qu’elle est pleine d’heureux hasards. Toutefois, ces 3 épisodes permettent d’en apprendre un peu plus sur le Silo, et c’est vraiment cet aspect du roman qui m’a forcé à poursuivre.

De plus, le style de Hugh Howey est très accessible, le roman malgré ses longueurs livre suffisamment de révélations et d’informations de manière régulière pour ne jamais perdre son lecteur, ce qui en fait une lecture qu’il est difficile d’arrêter.
Pour conclure, Silo est un roman bancale, le premier épisode est pour moi une complète réussite, mais j’ai eu l’impression que ses suites n’avaient pas été initialement prévues. Le monde mis en place m’a captivé, mais l’histoire m’a paru longue et peu convaincante. En tout état de cause, si vous avez une liseuse numérique je ne peux que vous inviter à lire l’épisode 1. Il y a de forte chance que vous souhaitiez, comme moi, prolonger l’aventure après cette première lecture, mais le reste ne sera qu’en demi-teinte. Une préquelle et une suite ont été publiée, je pense lire la préquelle afin d’en apprendre plus sur l’univers crée, mais il faudrait que cet opus soit de très bonne tenue pour qu’il me motive à lire la conclusion de cette histoire.

Et vous qu’en avez-vous pensé? Avez-vous pensé comme moi que l’épisode 1 était largement supérieur à ses suites.

Laisser un commentaire »