. Secret – tome 2 de Yoshiki Tonogai | Fant'asie
Kameyoko 21/12/2015 1
  • Scénario
  • Graphisme

Secret - tome 2

Secret – tome 2 de Yoshiki Tonogai

Suspicion et révélations

Après un premier tome qui ne m’avait pas totalement convaincu, du fait des personnages et quelques situations peu crédibles, Yoshiki Tonogai était quand même parvenu à me donner envie de lire la suite.
Celle-ci devra corriger les défauts entrevus et faire avancer l’histoire, pour pouvoir au moins égaler Doubt ou Judge.

Le mangaka y parvient-il ?

Secret – tome 2 de Yoshiki Tonogai est édité par Ki-oon et est disponible à la vente depuis le 10 septembre 2015.

Résumé de Secret 2 chez Ki-oon

Résumé de l’éditeur :

Si les rescapés refusent tout d’abord de croire les accusations de M. Mitomo, le doute s’installe lorsque l’un des élèves, Ozu, est agressé dans une salle de classe. Puis c’est au tour d’Iku, qui attendait le psychologue à l’infirmerie pour lui demander des comptes, d’être pris pour cible !
Mais quand il parvient à enlever le masque de son assaillant, l’adolescent tombe de haut, car c’est le visage de Yukito qu’il découvre… Son camarade avoue avoir profité de l’accident pour commettre l’irréparable et tente de mettre fin à ses jours en se jetant dans le vide. Déterminé à découvrir la vérité sur la mort de son ami Shun, Iku décide alors de mener l’enquête…

Un titre qui peine à décoller

Les choses s’enchaînent vite dans ce tome puisque, très rapidement, on a ma confirmation que les accusations de M. Mitomo sont vraies, et on a même le nom du premier meurtrier. Sans faire de spoilers, vu que tout est déjà indiqué dans le synopsis, Yukito confesse et explique son crime. L’occasion de faire un flashback sur l’épisode du car et de donner des justifications de son acte.
Mais malgré cette révélation, des mystères sont censés planer puisqu’il reste deux meurtriers à démasquer. Mais je ne sais pas trop pourquoi ce choix, mais en refermant le manga, on a déjà presque tous les noms. Si le fait de ne pas faire traîner en longueur inutilement n’est pas désagréable, j’ai également trouvé que ça tuait tout suspens.
Dans les précédentes séries de Tonogai, il arrivait à créer une certaine tension, à semer le doute dans l’esprit du lecteur, avec sa façon de faire qui lui est propre.
Mais ici, clairement, on ne retrouve pas ça. Surtout que les révélations sortent un peu de nulle part, sans arriver à créer une quelconque réaction. Je suis resté totalement passif face à ça. Cela provient de deux éléments : une narration maladroite et des personnages au charisme d’huître. Je ne reviens pas sur la façon dont sont amenés les révélations car l’auteur s’y prend maladroitement. Pour ce qui est des personnages, malgré deux tomes, difficile de ressentir quelques chose pour les protagonistes. Déjà ils souffrent toujours autant d’un charadesign raté pour la plupart, avec une tendance à se ressembler pour 2-3 d’entre eux. Que ce soit de l’affection, ou de l’antipathie rien ne se dégage d’eux. Donc tout travail autour d’eux, de leurs motivations, ou potentiels crimes tombent à plat.

C’est plat et fade. A cela se rajoute un rythme toujours lent, mais à la fois expéditif. Un mélange étrange qui ne fonctionne pas.

Après on se doute que cette apparente facilité de résolutions du mystère autour des 3 meurtriers est sûrement un leurre. Et je ne doute pas une seconde que le mangaka se cantonne à cette simple résolution. Il nous réserve sûrement un twist. Mais j’ai tendance à penser qu’il va faire un flop, tant on s’attend à un truc de ce genre. Et du coup, on croit encore moins aux événements actuels, persuadés que les vrais rebondissements seront gardés pour la fin, et nous feront voir tout ça sous un nouvel éclairage.
Mais Tonogai est assez malin pour amorcer certaines pistes, voir fausses pistes pour titiller l’attention du lecteur. Je pense notamment au développement du personnage de Shun qui soulève beaucoup de questions et a quelques implications.

Ainsi il laisse planer le doute sur une dimension peut-être encore grande que le cadre de l’accident de car et de ces 3 meurtriers. Il parvient ainsi à créer un certain enjeu qui me fait encore croire à ce titre. Mais clairement, tout dépendra de ce qu’il nous réservera pour la fin. J’espère qu’il n’a pas gardé sous le coude un twist aussi improbable que sortant de nulle part.

Mais pour convaincre, le scénariste devra surtout travailler plus ses personnages qui sont creux et parfois stupides ! Parce que créer du suspens sur des événements c’est bien, mais si derrière personne n’accorde la moindre importance au sort des personnages, ça tombe à l’eau.

Concrètement, même si je suis moins rentré dedans que sur Judge ou Doubt, je conserve l’espoir d’être agréablement surpris. Mais, j’ai cette voix au fond de mon crâne qui commence à connaître le Monsieur et qui me crie un peu trop le cliffhanger de fin. Mais j’essaie de ne pas écouter cette voix, car ça me dérangerait qu’elle ait raison.
Ce tome me conforte donc dans mon approche circonspecte et méfiante sur ce titre que je trouve pour le moment décevant et bâclé. Tonogai n’affiche pas la même maîtrise narrative que ces précédents titres et se prend les pieds dans son intrigue qu’on sent peiner à maîtriser tant elle est plombée par des soucis de crédibilité et des personnages insipides au possible.

Il reste encore un tome à Yoshiki Tonogai pour me contredire et me prouver que je me suis trompé sur toute la ligne, mais je n’y crois pas trop, même si je l’espère. La troisième et dernier tome sera donc primordial.

A voir !

Et vous qu’en avez-vous pensé ? Avez-vous ou non été rassuré par ce volume 2 ?

Un commentaire »

  1. MMORPG 2016 22/12/2015 at 12:11 -

    Encore une fois une belle critique, j’ai lu le premier tome et je n’ai pas du tout accrocher. Mais bon en espérant être surprit j’ai commencer à lire le deuxième tome. Mais je n’ai même pas réussie à le finir ! Merci pour ton travail de rédacteur !

Laisser un commentaire »