. Re/Member – tomes 1 et 2 de Katsutoshi Murase | Fant'asie
Kameyoko 24/05/2016 2
Re/Member – tomes 1 et 2 de Katsutoshi Murase
  • Scénario
  • Graphisme

Re-Member - Tome 1

Re/Member – tomes 1 et 2 de Katsutoshi Murase

La Rouge-sang arrive !

Re/Member est un nouveau survival game où il est question de résoudre un mystère dans un jeu macabre grandeur nature. Adapté d’une série de romans, ce nouveau seinen, qui est en réalité un shônen, s’appuie sur une légende : celle de la Rouge-Sang.

Mais que vaut ce titre par rapport aux autres ?

Re/Member – tomes 1 et 2 de Katsutoshi Murase et Welzard sont édités par Ki-oon et sont disponibles à la vente respectivement depuis les 11 février 2016 et 14 avril 2016.

Résumé de Re/Member 1 et 2 chez Ki-oon

Résumé du tome 1 :

Une terrifiante légende urbaine circule parmi les élèves du lycée Ouma. Une créature surnaturelle, le Rouge-sang, hanterait les couloirs de l’établissement sous les traits d’une fillette de 11 ans couverte du sang de ses victimes… Le quotidien d’Asuka et de cinq de ses camarades bascule dans le cauchemar le jour, où frappés par la malédiction du Rouge-sang, il se retrouvent condamnés à revivre sans arrêt le même cycle funeste : transportés tous les soirs à la même heure sur le campus de l’école, ils sont pourchassés puis inéluctablement massacrés par la créature infernale… avant de ressusciter le matin suivant ! Nuit après nuit, le rituel macabre se répète, jusqu’à ce que les lycéens comprennent qu’il n’y a qu’un moyen de briser la malédiction : retrouver les 8 parties du corps d’une victime du Rouge-sang, éparpillées dans tout le lycée…

Résumé du tome 2 :

Convaincus qu’il suffit de fuir Haruka pour éviter une nouvelle partie de “chasse au corps”, les six adolescents désignés ont tôt fait de déchanter, car la jeune fille les poursuit sans répit, de manière tout sauf naturelle… Impossible de lui échapper !
Heureusement, la deuxième nuit, Takahiro découvre le bras droit de Haruka dans le bureau du proviseur, donnant une lueur d’espoir à ses camarades… Mais Shota a sacrifié Kenji et Rié pour survivre plus longtemps, et les autres ne lui font plus confiance. Ils lui ordonnent alors de se racheter en tuant Haruka pour mettre fin à la malédiction !

A la recherche des parties du corps d’Haruka

A moins de vivre dans une grotte au fin fond de la Papouasie Nouvelle-Guinée, il est difficile de passer à côté à la mode du survival game qui emplit les étagères des librairies. Ki-oon en est un des précurseurs et un des éditeurs les plus actifs. Il faudra rajouter aux Darwin’s Game, King’s Game et autres déclinaisons, ou encore Judge, un nouveau venu en la personne de ce Re/Member.

L’histoire est celle de 6 lycéens qui se retrouvent, bien malgré eux, dans un jeu morbide consistant à retrouver les « bouts » du corps de leur camarade Haruka. Cette dernière a été tuée par la Rouge-Sang qui n’est censée n’être qu’une légende. Cette dernière est une petite-fille qui aime se couvrir du sang de ses victimes.
Depuis, ces élèves revivent la même journée pour, le soir venu, revenir au lycée et partir à la recherche du corps de leur camarade. Sauf que la Rouge-Sang les poursuit et les massacre si elle tombe dessus ou si quelqu’un regarde en arrière s’il la voit. Il y a évidemment d’autres règles et spécificités, mais je vous laisse découvrir ça.

ReMember - tome 2Rapidement le lecteur est placé dans le contexte puisque la première nuit de chasse arrive rapidement. Et l’on verra que les morts vont pleuvoir. Heureusement les morts dans ce jeu ne sont pas définitives même si la douleur et la sensation restent.
Katsutoshi Murase arrive facilement à instaurer une ambiance lourde et angoissante, bien aidée par une Rouge-Sang flippante à souhait. Le suspense prend place rapidement, et on sent la précarité des adolescents pouvant voir surgir d’un coup la Rouge-Sang. Le lecteur, avec les lycéens et plus particulièrement Asuka, apprend petit à petit les subtilités de ce jeu macabre. L’aspect huis-clos est également bien ressenti même si le lycée s’avère finalement assez vaste. Mais les apparitions subites de la Rouge-Sang installe le lecteur dans une constante tension.

Malheureusement la narration a tendance à suivre un schéma peut être trop attendu pour ce genre de titre. On passe par toutes les phases : découverte et surprise de participer à ce jeu, explication des règles, contournements des règles, comportements des participants qui changent et chacun se focalise sur la survie… On n’échappe pas aussi à quelques réactions un peu étranges voir stupides (le coup de se séparer dans un récit d’horreur est un grand classique !).

Si le premier tome m’a moyennement convaincu, du fait d’avoir le sentiment de lire un n-ième survival, la suite m’a plus intrigué. Déjà, les tensions entre participants deviennent plus présentes et prennent parfois des tournures inattendues. Ensuite, enfin, ils commencent à se poser des vraies questions sur les mécanismes su jeu. L’auteur glisse ainsi quelques pistes de développement intéressantes et ouvre sons récit pour la suite. Il y a juste un événement « fort » qui tombe comme un cheveu sur la soupe, mais qui pourrait finalement trouver une justification plus surprenante.

J’ai également bien apprécié l’utilisation de la principale particularité du jeu : revivre la même journée et pouvoir recommencer le jeu. Même si on est loin de l’habilité d’utilisation du film un Jour sans fin ou plus récemment All you need is kill/ Edge of Tomorrow, on sent qu’il y a des possibilités de ce point de vue là. Et c’est sur ça que va jouer le scénariste en toute fin de volume deux. Créant ainsi une attente pour la suite.

Malheureusement, ce dernier est tombé dans le piège de personnages un peu fades et stéréotypés. L’héroïne Asuka a tout de la gentille fille, un peu cruche (mais heureusement, elle fait moins tarte à la fin). On retrouve également, le garçon stratège, égoïste et sans pitié, le musclé qui ne réfléchit pas trop, la « bombasse », la fille apeurée qui passe son temps à frémir et le nerd un peu étrange et tordu. Rien de bien nouveau sous le soleil, ni de bien excitant. Fort heureusement, la Rouge-Sang est, elle, bien réussie et terriblement badass et intrigante (et bien sûr effrayante).

Pour conclure, Re/Member – tomes 1 et 2 de Katsutoshi Murase marquent le début d’une série surfant sur la vague du survival. Mais pour le moment difficile d’être emballé. Je dirai même que ce départ est mitigé. Si le manga est angoissant, bien réalisé, avec quelques idées intéressantes, il peine à se démarquer. La faute à un schéma de narration un peu classique, à des personnages manquant de saveur. Même si le deuxième volet ouvre la voie à des choses plus intéressantes, j’ai quand même quelques doutes sur ce titre. Notamment il y a beaucoup d’aspects fantastiques comme la mort qui n’en est pas une dans la vie réelle, le fait de se retrouver à une heure précise dans le lycée, l’étrange Haruka… qui seront durs à justifier. Mais en même temps, j’ai envie de voir comment le scénariste va tenter ça.
Malgré ses défauts, j’ai envie de croire en ce titre qui reste quand même agréable à lire. Mais il faudra être plus convaincant et novateur par la suite !

Et vous qu’avez-vous pensé de ce Re/Member ? Que pensez-vous plus généralement de cette tendance au survival game ?

2 commentaires »

  1. Marguerite Baron 28/05/2021 at 09:55 -

    La Rouge-Sang, cette jeune fille qui erre dans les couloirs du lycée, s’en prend à Azuka et ses amis les frappant d’une malédiction qui les fait revivre le même événement tous les soirs à la même heure.

  2. Eric 28/05/2021 at 14:05 -

    J’aime pas trop quand la mort est le point d’orgue d’une histoire. Sauf si c’est une association avec le fantastique.

Laisser un commentaire »