. ReLIFE – tomes 1 et 2 de Yayoiso | Fant'asie
Kameyoko 16/11/2016 0
  • Scénario
  • Graphisme

ReLIFE - Tome 1

ReLIFE – tomes 1 et 2 de Yayoiso

Revivre une année au lycée

Ki-oon nous propose un nouveau manga sortant de l’ordinaire, rien que visuellement. En effet, celui-ci est entièrement en couleur.
Et puis autre singularité c’est à la base un webmanga. Mais que vaut ce seinen ?

ReLIFE – tomes 1 et 2 de Yayoiso sont édités par Ki-oon et sont disponibles à la vente depuis, respectivement, les 12 mai et 18 août 2016.

Résumé de ReLIFE 1 et 2 chez Ki-oon

Résumé de tome 1 :

À 27 ans, la vie d’Arata est loin d’être celle qu’il imaginait dix ans plus tôt : sans travail, sans petite copine, il n’a même pas le courage d’avouer à ses amis qu’il est sans emploi et se force à jouer la comédie. Son erreur a été de démissionner de son premier poste seulement trois mois après son entrée dans l’entreprise. Sur un CV, ça ne pardonne pas ! Chaque entretien d’embauche se solde par un échec. Cerise sur le gâteau : sa mère lui porte le coup de grâce en lui annonçant la fin de son soutien financier d’ici un an…
Arata est au bord du gouffre quand le mystérieux Ryo Yoake, employé de l’institut de recherche ReLIFE, frappe à sa porte et lui propose de participer à une expérience de réinsertion sociale, qui passe par… une année de retour au lycée ! Le jeune homme n’a rien à perdre. Il avale la pilule qui lui redonnera l’apparence de ses 17 ans et reprend le chemin de la terminale. Sa nouvelle vie d’adulte parmi les ados commence…

Résumé du tome 2 :

Pour Arata, pas facile de se remettre dans le bain ! Les vieilles habitudes ont la vie dure, et le programme de terminale est bien loin… Bref, les premiers contrôles de l’année ne sont pas une réussite, sans compter le savon magistral que lui passe son professeur principal en trouvant des cigarettes dans son sac !
Heureusement, le jeune homme lie rapidement connaissance avec plusieurs élèves de sa classe, dont Kazuomi Oga, Rena Kariu et Chizuru Hishiro. Cette dernière, extrêmement timide, a beaucoup de mal à se faire des amis : notre “redoublant” décide alors de lui donner un coup de pouce, mais la tâche promet d’être ardue…

27 ans, sans emploi et sans petite amie

Ki-oon est un éditeur qui a pour habitude de proposer des titres surprenant, de divers horizons. Avec ce ReLIFE, il édite, et c’est pas si anodin que ça, la publication d’un webmanga. Qui plus est en couleur !

ReLIFE, sous ses aspects un peu fantastique, avec cette pilule qui permet de retrouver une apparence lycéenne, ce manga cache surtout une comédie lycéenne. Mais le petit plus, c’est d’avoir les situations de ce type de série, mais du point de vue d’un adulte, fort de son expérience passée et de sa vision du monde. Et ce petit détail confère vraiment une saveur particulière à l’oeuvre de Yayoiso et en fait quelque chose d’originale.
De fait il y a pas mal d’humour, basé sur le décalage, et de second degré. En plus, la mangaka glisse un poil de critique sociale avec la difficulté pour les jeunes à s’insérer dans la vie active. Et tout au long de la lecture, l’auteure insiste sur l’âge de 27 ans du héros. Et à cet âge, il est déjà « âgé » et dans une situation délicate. Et se dire qu’à 27 ans, dans la société nipponne, on n’a pas le droit d’être « en retard » dans le monde du travail et socialement, fait un peu peur.

relife-tome-2Pour passer un bon moment avec ce type de récit, il doit y avoir un vrai travail sur les personnages pour qu’ils suscitent intérêt et empathie. Et c’est vraiment le cas ici. Surtout quand on a dépassé depuis quelques années la période lycée. Le personnage d’Arata est assez succulent car il agit clairement comme un adulte, avec des raisonnements plus mâtures. Et du coup, c’est en totale contradiction avec ce monde lycéen. On s’amuse de ce décalage.

D’autant plus que les personnages secondaires ont plus les caractéristiques des lycéens classiques. Même s’ils sont un poil stéréotypés, entre la fille studieuse mais peu adaptée socialement, le beau-gosse cool, la fille amourachée du beau-gosse… Mais pourtant on s’y attache car les interactions entre eux sont réussies, le tout avec beaucoup d’humour et de bonne humeur. Tout cela sert toujours la volonté d’opposer la vision du lycée de quelqu’un l’ayant vécu et ayant un peu de bagou à des lycéens plus insouciants. Mais c’est aussi un moyen d’opposer le rigide système scolaire japonais, très oppressant, à l’adulte plus détaché et victime du système.
Le personnage de Yoake apporte un plus à l’histoire. C’est lui qui supervise Arata. Si au départ sa bonhomie, sa façon d’expliquer le fonctionnement au héros apporte un vent de fraîcheur. Mais plus on avance, plus le personnage gagne en consistance et en intérêt.

Mais ReLIFE est une lecture plaisante surtout du fait de son humour et sa légèreté. Les différentes situations lycéennes presque classiques, vu par le prisme d’un Arata de 27 ans sont source de décalages et donc d’humour. On s’amuse des péripéties du jeune homme déconnecté des us et coutumes du lycée. Mais pourtant sa capacité à s’intégrer et sa gentillesse vont l’aider. Yoake apporte aussi une touche de rigolade en s’amusant de son protégé.

Néanmoins, j’ai trouvé que le concept de ReLIFE était encore un peu flou. Même si le décalage entre l’âge réel et l’age supposé du héros est bien utilisé, il y a encore trop de mystères sur cette pilule et la corporation derrière. Quel est le but final ? Pourquoi donner cette chance ? Et pourquoi faire revivre la période du lycée ? On sent aussi que Yoake a encore de multiples facettes à dévoiler.

Graphiquement, le trait de Yayusoi parait un peu classique au premier abord avec quelques des cases simples, voir vides. Mais ça va bien avec l’aspect « social life » du titre et permet à la colorisation d’être mise en valeur. Et ici, elle apporte un vrai plus. Elle est asses simple, à base d’aplats, mais permet de se projeter plus facilement, de donner un côté plus réel
Plus on avance dans les pages et plus le trait parait maîtrisé. Notamment en ce qui concerne l’expressivité.

Pour conclure, ReLIFE – tomes 1 et 2 de Yayoiso est un titre singulier mais qui réussit à convaincre alors qu’il utilise le thème de la comédie romantique lycéenne. Mais faire du héros un homme de 27 ans dans un corps d’adolescent est une excellente idée qui crée des décalages et rend donc la lecture plaisante. Surtout que le tout est assez rythmé et avec des personnages attachants. Les bases du récit sont placées et développées mais tout en ayant une touche de mystère notamment sur ce que cache le concept de ReLIFE. Un vent de fraîcheur sur la comédie lycéenne mais qui ne parvient pas pour autant à la révolutionner.

Mais vivement la suite !

Laisser un commentaire »