. Red Dragon – tome 1 de Masahiro Ikeno | Fant'asie
Iteza 30/10/2017 0
  • Scénario
  • Graphisme

red-dragon-1-glenat

Red Dragon – tome 1 de Masahiro Ikeno

Auteur du très bon Malicious Code et ayant adapté la série de roman Dive!! en manga, Masahiro Ikeno nous revient ici avec un nouveau titre qui nous transporte dans l’ancienne Chine : Red Dragon. Le tome 1 de Red Dragon est disponible aux éditions Glénat Manga en librairie depuis le 04 octobre 2017.

Résumé de l’éditeur :

La dynastie Qin a fondé le premier Empire en Chine, mais cette dictature laisse le peuple dans la misère… Liu Bang et Lu Wan, deux amis d’enfance issus de la classe populaire, décident d’allier leurs forces pour organiser une rébellion et prendre le pouvoir, l’un par sa force et l’autre par son intelligence. Le début d’une belle aventure, pour nos deux jeunes héros !

Une autre interprétation de la Chine ancienne !

L’histoire débute vers 209 avant J.-C., où, le pays qui allait devenir la Chine, est soumis à l’autorité de la dynastie de Qin : les lois ne servent qu’à profiter aux plus riches et aux plus puissants, et la famine est présente dans les endroits les plus pauvres du pays. Cependant, pour contrer ces lois injustes, deux figures se dressent : Liu Bang et Lu Wan. Le première est un fin stratège, mais un poil égoïste, et le second combattant et a le cœur sur la main. Tous deux sont à la tête d’une petite troupe qui part en guerre contre les armées de la dynastie de Qin, à l’aube où d’importants changements allaient bouleverser l’ensemble du pays…

Avec son manga, l’auteur s’est grandement inspiré de l’histoire de la Chine et va interpréter à sa manière l’histoire pour nous proposer un récit d’action. Le manga est très rafraîchissant, nous proposant une période peu connu de l’histoire de Chine en Occident (Kingdom, manga qui cartonne au Japon, traite également de cette période historique mais est toujours inédit en France) et en transposant des personnages ( Liu Bang et Lu Wan notamment) au caractère fort et qui vont se battre de toutes leurs forces contre les armées de la dynastie de Qin. Les deux personnages se complètent parfaitement l’un et l’autre, et le tour de force du mangaka est d’arriver à mettre en avant, à tour de rôle, les deux protagonistes. Cependant, Liu Bang (figure majeure de Red Dragon) et Lu Wan ne volent pas la vedette aux autres personnages plus secondaires qui arriveront au fur et à mesure dans la trame principale.

Côté scénario c’est du très bon. Masahiro Ikeno a réussi à utiliser des données historiques très précises de l’histoire de Chine, tout en y incorporant des éléments purement shônen à savoir des batailles entre différentes armées où les coups pleuvent. De plus le manga n’a absolument rien de linéaire car l’auteur arrive à ajouter des éléments qui vont chambouler le cours du récit et ainsi redéfinir de manière incongru les enjeux de la lutte entre les différentes factions pour le pays. Ainsi, on passe du côté du champ de bataille où les combats à l’épée sont spectaculaires avec Lu Wan, à une vision plus stratégique de faire la guerre pour faire gagner en légitimité son groupe contre la dynastie de Qin avec Liu Bang.

Pour ce qui est du dessin de Masahiro Ikeno, c’est également du très bon avec des scènes d’actions très dynamiques et une mise en scène sublime. Du côté des designs des personnages rien à redire, ils sont expressifs et extrêmement détaillés, ce qui fait plaisir à voir. On retrouve également sa patte dans sa façon de dénuder ses personnages féminins, mais qui pour autant se trouve être modérée proposant ainsi des personnages élégantes et sexy sans tomber dans le fan-service vulgaire.

Au final, Red Dragon se trouve être une très bonne lecture et pour tous ceux voulant en savoir plus sur l’histoire de la Chine ancienne, une lecture passionnante. A noter que le tome 2 de Red Dragon est prévu pour le 08 novembre 2017 en librairie. Et vous, qu’en avez-vous pensé ?

 

Laisser un commentaire »