. Ponyo sur la falaise d'Hayao Miyazaki | Fant'asie
Kameyoko 28/04/2009 29

Ponyo sur la falaise d'Hayao Miyazaki

Ponyo sur la falaise, le dernier film d’Hayao Miyazaki

Ponyo sur la falaise (Gake no ue no Ponyo), un chef d’oeuvre du maître?

La sortie d’un film du génie Hayao Miyazaki est toujours un évènement, et ce même si au final c’est assez confidentiel. Après un succès énorme au Japon, Ponyo sur la Falaise (Gake no ue no Ponyo en Vo) a débarqué sur nos écrans le 08 avril 2009. Inutile de dire que je n’aurais loupé ce film pour rien au monde.

J’ai donc été le voir hier soir. Je sais, le film est sorti depuis un peu moins de 3 semaines, que beaucoup de blogs en ont parlé mais je ne pouvais pas passer à coté tant je suis un grand fan de ce monsieur. Malheureusement, le succès commercial n’est pour l’instant pas au rendez-vous, puisque Ponyo n’atteindra probablement pas le million d’entrées escompté. C’est fort dommage que ces oeuvres soient si peu connues en France, alors que nombre d’entre nous sont de véritables groupies des Studio Ghibli! Dans un pays si tourné vers la culture japonaise, avec une forte culture du manga (2ème consommateur mondial), je ne comprend pas que ça ne marche pas mieux surtout que les critiques sont bonnes.

Quoiqu’il en soit, voici mon avis, avec tout d’abord un petit résumé

La petite sirène revisitée à la sauce Ghibli

Voici le petit synopsis d’Allociné :
Le petit Sosuke, cinq ans, habite un village construit au sommet d’une falaise qui surplombe la Mer Intérieure. Un beau matin, alors qu’il joue sur la plage en contrebas, il découvre une petite fille poisson rouge qu’il nommera Ponyo, piégée dans un pot de confiture. Sosuke la sauve, et décide de la garder avec lui dans un seau.
Ponyo est aussi fascinée par Sosuke que ce dernier l’est par elle. Le petit garçon lui promet de la protéger et de s’occuper d’elle, mais le père de Ponyo, Fujimoto – un sorcier autrefois humain qui vit tout au fond de la mer – la force à revenir avec lui dans les profondeurs. Bien décidée à devenir humaine, Ponyo s’échappe pour retrouver Sosuke.
Mais avant de prendre la fuite, elle répand l’élixir magique de Fujimoto, l’Eau de la Vie, dans l’océan. Le niveau de la mer s’élève, et les soeurs de Ponyo sont transformées en vagues gigantesques qui montent jusqu’à la maison de Sosuke sur la falaise, et engloutissent le village…
Une petite fille et un petit garçon. L’amour et la responsabilité. La mer et l’essence de la vie. Véritable antidote à l’anxiété et aux doutes de notre époque, Ponyo sur la falaise est la fabuleuse histoire d’une mère et de son enfant.

Sosuke, garcon de Ponyo sur la Falaise

Un film avec des thèmes chers à Miyazaki

Comme souvent avec les réalisations d’Hayao Miyazaki, si on ne lit que le résumé on trouvera cela très léger. Mais voilà, le monsieur n’est pas un débutant. Il nous a montré maintes fois que derrière un scénario qui pourrait tenir sur un post-it, il est capable d’en faire une oeuvre magique, poétique, grandiose et enivrante. Quand on voit le résumé de Chihiro, Totoro et consort, on ne peut pas se douter de ce qui se cache derrière. Miyazaki a un imaginaire tellement débridé, visuel, poétique et profond, qu’il est difficile de le résumer par des mots. Généralement un Miyazaki, et plus globalement un film sortit des studios Ghibli, ça ne se regarde pas, ça se vit et ça se ressent.

Ce « Ponyo sur la Falaise » ne déroge pas à cette règle. A partir d’une libre inspiration de la Petite sirène des contes d’Andersen, Miyazaki lui insuffle une âme propre, particulière à cet homme.

Dès les premières images, on sait que nous ne sommes pas devant un film d’animation classique.

L’histoire se concentre sur la relation entre deux êtres diamétralement opposés : Ponyo, fille du sorcier Fujimoto et de la déesse de la mer qui ne souhaite qu’une chose : devenir humaine; Sosuke, quant à lui, est un petit garçon de 5 ans extrêmement dégourdi et plein d’innocence, qui vit sur une maison au bord d’une falaise.

Ponyo et Sosuke

Comme souvent avec ce réalisateur, il a choisi de se focaliser sur deux enfants profondément attachants. Ces enfants respirent l’innocence, la gentillesse, la positivité et la détermination.

C’est encore une fois un hymne à la tolérance, à l’écologie et à l’innocence. Miyazaki a ce talent de pouvoir emporter avec lui les enfants et les adultes dans son histoire qu’il maîtrise totalement, et il réussit à nous embarquer dans son imaginaire, et dans sa poésie. On se laisse envoûter très aisément.

Même le détail le plus insignifiant, le plus habituel prend une autre dimension. Nombreux sont les moments de bonheur juste avec une scène banale. Je me suis surpris à rire, et même sourire bêtement simplement en voyant Ponyo cracher un jet d’eau ou manger du jambon. Ce sentiment qui nous habite quand on regarde ses films est difficilement exprimable par des mots.

On y retrouve donc toute la patte de Miyazaki, ces thèmes de prédilections sont toujours là tels que l’écologie, la rébellion de la nature, l’homme vs la nature, l’innocence de l’enfant, et la touche de fantasy et de fantastique dans un univers très réaliste.

Les musiques signées du talentueux Joe Hisaishi s’accordent toujours parfaitement au film. Je pense notamment à la scène avec les vagues-poissons qui bénéficie d’une musique qui rappelle la chevauchée des Walkyries et qui sied très bien à ce passage. Par contre la chanson de fin fait bizarre.

Gake no ue no Ponyo

Cependant cette oeuvre diffère un peu de ce qu’il a fait avant.
Déjà au niveau technique et du dessin. Ici, la volonté est mise de donner une touche très enfantine avec des décors que l’on croirait sorti d’un dessin d’aquarelle fait par des enfants. Ce choix peut déplaire et choquer tant il est se différencie des productions actuelles. Et pourtant, je trouve que cela donne une touche particulière qui ne fait que mettre en valeur l’histoire de Ponyo et Sosuke. Il fait parti intégrante de l’atmosphère qui se dégage du film.

Je trouve quand même, que même si ça fonctionne toujours, le film est un cran en-dessous de titres comme le Voyage de Chihiro, Princesse Mononoke, Mon Voisin Totoro ou encore Nausicaa.

Clairement, le public visé est plus enfantin, je trouve donc ce film un poil moins profond que ce qu’on a l’habitude, avec notamment un message moins prononcé.
Sosuke, même si il est particulièrement attachant, est beaucoup trop débrouillard et dégourdi pour un garçon de 5 ans. Ce qui crée des scènes peu réaliste.
Hormis Sosuke, je trouve les personnages moins profonds que d’habitude avec un manichéisme plus marqué.

Pour conclure, même si ce film est un ton en-dessous d’autres oeuvres, je suis resté ébahi devant ce film. Miyazaki a toujours ce talent de pouvoir nous transporter dans son imaginaire et de s’extasier devant des choses du quotidien. Habitué à l’excellence du Monsieur, ce film pourra décevoir légèrement. Pourtant c’est encore et toujours une oeuvre à part à découvrir.

Petits Concours : A gagner une invitation pour 2 personnes pour aller voir ce film, mais uniquement en semaine. Pour cela il suffit de laisser un commentaire en précisant que vous souhaitez participer. J’effectuerai le tirage au sort demain soir, afin d’envoyer les places rapidement.

Parallèlement il y aussi une autre invitation à gagner sur twitter. Pour cela, il suffit de twitter cela : « RT @Kameyoko 1 invitation de 2 personnes pour aller voir Ponyo à gagner. Pour cela il suffit de retwitter.Je ferai ensuite un tirage au sort. »

Ils en parlent aussi :

FFenril

Anime Kun

Cineblog

Animefr

Nnuuu

Si vous en parlez n’hésitez pas à me le souligner que je vous rajoute. Désolé s’il y a des oublis

Et vous comment situez vous ce film par rapport aux autres productions Ghibli? Vous a-t-il aussi transporté? Ou bien suis-je trop fan pour être objectif?

29 commentaires »

  1. FFenril 28/04/2009 at 13:12 -

    Psssst, il y a deux majuscules à mon pseudonyme ^^

    Joli petit article sinon 🙂

  2. Docslumpy 28/04/2009 at 13:58 -

    Merci pour le concours, je tente ma chance car tu m’as donné envie de le voir.

    Petite question, le concours dure combien de temps ?

  3. Kameyoko 28/04/2009 at 14:11 -

    @FFenril : Désolé mais c’est corrigé.

    @Docslumpy : Ce genre de film faut aller les voir, ils sont trop rares pour passer à coté.

    Le concours se termine mercredi soir au moment du tirage. Comme je m’absente jusque là à mon retour je ferai le tirage (pour les deux, blog et twitter).

    J’espère quand même qu’il sera à l’affiche la semaine prochaine. j’ai eu ces places un peu tard.

  4. jukurpa 28/04/2009 at 14:32 -

    Ouais je tente ma chance ici aussi!

  5. Azariel 28/04/2009 at 17:24 -

    Pour moi, le meilleur reste la bande originale. Comme d’hab’ du grand, très grand Hisaishi.

    Je partage ton avis dans l’ensemble, Ponyo sur la falaise n’étant pas le chef-d’oeuvre que sont d’autres films de Miyazaki. Cependant, la magie est toujours présente, et c’est bien là l’essentiel.

  6. Entropik 28/04/2009 at 17:25 -

    J’ai lu sur je-ne-sais-plus-quel-blog que Miyazaki comptait mettre un terme à son activité et que Ponyo serait cette dernière oeuvre. De plus, honte à moi, je n’ai jamais vu aucun film de Miyazaki et je voulais justement m’y mettre avec Ponyo pour débuter. Penses-tu que c’est un bon choix pour découvrir ce grand réalisateur? A la lecture de ta critique, j’ai comme un doute puisqu’apparemment, bien que ce soit réussi, c’est quand même moins transcendant que d’autres de ses productions.

  7. banelenain 29/04/2009 at 13:22 -

    Ce film est super. Personnellement mes préférés de Miyazaki sont la princesse Monoké,le château ambulant et mon voisin Totorro

  8. Seraf 29/04/2009 at 14:50 -

    C’est encore temps pour participer ? ;p Semblerait que oui, donc je peux participer ?
    Sinon, certes la france est deuxieme consommatrice de mangas, mais il ne faut pas oublier que la distribution de ponyo a été tres confidentielle (a part au resto U je n’en ai vu aucune pub..) et qu’il semblerait que de toute maniere les dessins animés traditionnels (en 2d quoi) n’aient plus la cote.
    Apres je n’ai pas encore vu donc je ne peux pas trop me prononcer.

  9. if is Dead 29/04/2009 at 16:14 -

    J’ai jamais été tenté par ce réalisateur.. Je sais pas pourquoi. C’est pour ça que je veux participer d’ailleurs :mrgreen:

    J’avoue que les films d’animation japonaise me sont devenu hermetiques. Bon le prix du ticket de cinéma aussi malheureusement…

  10. Kameyoko 29/04/2009 at 22:59 -

    @Tous : Avant de répondre aux commentaires, merci pour votre participation pour ce petit concours que j’ai fait à l’arrache (vu que j’ai eu ces places très tard).

    Bizarrement, ça a moins marché sur le blog que sur Twitter, où ça a beaucoup plus participé que ce que je pensais. C’est pas pour autant que j’ai plus de followers 😕 . Au final, c’est une Opération sympathique. J’essaierai la prochaine fois de faire un truc plus cadré (enfin si j’arrive à avoir ce genre de places et avant).

    Sinon le gagnant Twitter est Mimachan.

    Le gagnant blog est : Seraf’.

    Evidement, même si je ne peux le prouver, j’ai effectué un tirage au sort pour désigner les vainqueurs. Désolé pour les autres.

    Donc merci aux gagnants de me donner leur adresse que afin que je puisse leur envoyer les places.

    Je le rappelle mais les places ne sont valables qu’en semaine, et qu’il faudra se dépêcher car le film ne va plus rester longtemps. J’espère qu’avec ce délai très court vous pourrez quand même aller le voir.

  11. Kameyoko 29/04/2009 at 23:11 -

    @Azariel : Avec ce film, je me pose la question suivante : est-ce que la magie est réellement présente ou bien est-ce nous qui avant même de voir le film sommes déjà « atteint »?

    @Entropik : Non, pour moi c’est pas le meilleur film pour commencer. Il peut être perçu comme chiant si on ne connait pas trop le monsieur (un peu comme Totoro). Je conseillerai plus Mononoke, voir le château dans le ciel ou Nausicaa.

    @banelenain : Perso j’ai moins aimé le château ambulant, préférant plus le château dans le ciel.

    @Seraf : C’est le hic avec les Miyazaki. Les sorties sont souvent confidentielles avec peu de copies (suffit de voir le scandale de la resortie de Nausicaa). Mais bon en même temps les films de ce monsieur n’ont jamais réellement eu un succès très commercial (hormis peut être Chihiro)

    @If is Dead : Il faut découvrir ce réalisateur vraiment à part dans l’animation même non-japonaise. Il se distingue vraiment des autres de par son univers et son message. C’est tellement particulier qu’il faut tester. Mais si tu as une âme un peu fantaisiste (vu tes lectures j’en doute pas) et enfantine tu risques bien d’être fan.

  12. Docslumpy 30/04/2009 at 00:13 -

    Arf dommage ca sera pour la prochaine fois, merci pour le concours et bravo aux gagnants ^^

  13. Seraf 30/04/2009 at 11:08 -

    Niiii trop bien *o*
    Je t’ai envoyé un mail sur ta boite gmail, tu me diras si tu as recu ^^
    Merci pour le concours =O

  14. Eacil 30/04/2009 at 11:29 -

    Bouhouhou, pourquoi qu’on oublie toujours mon pauvre article qui ne demande qu’à VIVRE ?
    Je ne passe pas pour un morfale, on me le propose : « Si vous en parlez n’hésitez pas à me le souligner que je vous rajoute. Désolé s’il y a des oublis ».

    Je t’ai mis l’url directe.

  15. Kameyoko 30/04/2009 at 16:03 -

    @Eacil : Je ne suis pas omniscient, je ne lis pas tous les articles de tout le monde. 😆

    hop, modification effectuée, car ton article est intéressant.

    Par contre, quand je marque cela faut pas l’interpréter comme une « backlink party ». Je cite généralement les articles que j’ai lu sur le même sujet, qui sont de qualité et souvent de blogs ou de sites que je lis de temps en temps

  16. Entropik 01/05/2009 at 13:09 -

    Je réponds un peu tard à tes conseils, mille excuses! Donc je note ce que tu me dis, Princesse Mononoke, le château dans le ciel et Nausicaa pour débuter dans l’univers de Miyazaki. Merci Kameyoko! Je pense que je ferai une note dans mon blog dès que j’aurai vu un de ces trois films.
    Contrairement à If is dead, je pense que même si on est pas attiré au départ par son univers, j’en ai tellement entendu parler en bien que j’ai vraiment le sentiment de louper quelque chose.

  17. Kameyoko 01/05/2009 at 13:53 -

    @Entropik : Je conseille vraiment Mononoke qui est le ou un des meilleurs Miyazaki mais qui est plus abordable je pense. Les deux autres films nécessitent un peu moins d’être pris dans l’atmosphère (mais c’est mieux si c’est le cas). Sinon il y a le Voyage de Chihiro qui a vraiment une ambiance merveilleuse et qui est assez récent (contrairement à Nausicaa).

    N’hésite pas à nous le signaler si tu fait un article (même si c’est pour descendre le film)

  18. Seraf 01/05/2009 at 16:11 -

    Je note les trois films en question, faut que je pousse dabYo (oui enfin celui qui poste sous iid quoi..) a les regarder.. Meme si je ne suis pas spécialement une grosse fane de Miyazaki ca fait partie de la base a connaitre pour quiconque s’interessant a la japanim’ d’après moi.

  19. Azariel 01/05/2009 at 21:31 -

    Je ne me suis absolument pas programmé à aimer Ponyo sous prétexte que c’est un Miyazaki. Au contraire. L’esprit critique oblige.

    Et puis hop, 5 minutes devant, et l’envoûtement était en place, le charme agissait. Donc je pense être dans la catégorie de ceux qui ont vu de la magie, et non ceux prêtant de la magie à une jolie oeuvre.

    Ponyo était juste un plaisir plus enfantin que les autres Miyazaki. C’est pour moi la seule différence.

  20. Kameyoko 02/05/2009 at 08:44 -

    @Seraf : Miyazaki c’est pour moi le maître de l’animation japonaise. A découvrir. Après, le problème c’est qu’à entendre des louanges partout, tu risques de t’attendre à trop. Faut simplement se laisser porter.

    @Azariel : Si je te posais la question, c’est parce que je me la suis posée. Est-ce qu’en changeant juste le nom du réalisateur, j’aurais aimé le film de la même façon? Est-ce que l’aura de ce réalisateur est telle que je lui cherche volontairement de la poésie, de la magie?

  21. Zelphalya 02/05/2009 at 11:10 -

    Merci pour cette critique. Une remarque cependant « qui ne souhaite qu’une chose : devenir humaine », je préciserai que c’est suite à sa rencontre avec Sosuke, a priori elle ne le souhaitait pas à l’origine.

    Je partage ton avis, j’ai eu plus de mal à être emporté par ce film. Je l’ai apprécié mais pas autant qu’un autre comme Nausicaa ou Princesse Mononoké qui sont mes préférés, ou mon voisin Totoro dont le style se rapproche.

    Comme tu l’as signalé, c’est assez perturbant qu’un enfant de 5 ans soit si doué et puisse s’engager dans l’amour, je pense que ça aurait été préférable qu’il ait plutôt environ 10, ça n’aurait rien changé à l’histoire à mon avis, mais s’aurait été un poil plus crédible.

    L’autre truc qui m’a peut-être maintenue à la réalité je pense, c’est la conduite de la mère, c’est mortel 😀

    Enfin j’ai trouvé que ça manquait de développement dans les personnages du père et de la mère de Ponyo et que c’est pas très clair ce qu’il fait, ni ce que la mère raconte à la mère de Sosuke. On a l’impression qu’il faut vraiment se dire : c’est un Miyazaki, il faut pas trop essayer de comprendre…

    Bref, un bon moment mais il faut se forcer un peu pour être entièrement transporté.

  22. Kameyoko 02/05/2009 at 23:18 -

    @Zelphalya : Je ne pense pas qu’il faille se dire « c’est un Miyazaki, il faut pas trop essayer de comprendre… », mais il faut plus voir une orientation beaucoup plus enfantine que d’habitude, au détriment de certains développements qui faisaient la richesse d’un Mononoke ou d’un Chihiro.

    La mère de Sosuke est quand même assez inconsciente je trouve. Je ne laisserai jamais un gamin de 5 ans faire tout ce qu’il fait en haut d’une falaise.

  23. Zelphalya 02/05/2009 at 23:30 -

    En effet, ma phrase est un peu trop réductrice, elle signifiait plutôt que la culture japonaise est assez différente de la culture française et qu’il y a surement des références que l’on ne connaît pas et qui pourraient peut-être expliquer quelques incompréhensions.

  24. Wizzil 05/05/2009 at 11:52 -

    s’il y a toujours le côté magique de Miyazaki dans ce film, c’est à voir de toute façon 🙂
    belle journée à toi 😉

  25. Kameyoko 05/05/2009 at 22:04 -

    @Wizzil : De toute façon un Miyazaki ça ne se loupe pas, même pour un Kiki 😉

  26. Savon 09/05/2009 at 00:31 -

    eh ben; pour ma part, je n’ai pas été déçue du résultat. est-ce parce que je suis une grande gamine? J’ai trouvé le dessin, vraiment chouette. Surtout les mouvements de l’herbe sur la colline et celui des vagues poissons.

    Ma sœur vient de m’offrir Kiki la Petite sorcière… et j’avoue que je suis un peu déçue. J’ai trouvé le dessin animé sympa, mais j’ai été beaucoup moins touché que par Ponyo et Totoro (c’est mon préféré je crois
    bien!)

  27. Savon 09/05/2009 at 00:32 -

    enfin, je vais le re-revoir Kiki et, pour revenir à Ponyo, j’ai vraiment eu du mal à revenir dans le monde réel après l’avoir vu. Ponyo est tellement mignonne (elle me fait penser à des petites filles que je connais en plus!)

  28. Kameyoko 09/05/2009 at 16:01 -

    @Savon : Au niveau du dessin, le petit coté « tout à la main » est vraiment sympa loin des standards actuels (et ça fait du bien).

    Pour Kiki, c’est très gentillet. Je crois que c’est le Miyazaki que j’ai le moins apprécié. Il y a Porco Rosso qui m’a déçu aussi.

    Si tu aimes Ponyo et Totoro, il y a le château dans le ciel, Chihiro à voir aussi. Mais je conseillerai toujours Mononoke

  29. Savon 11/05/2009 at 22:13 -

    je n’ai pas vu Porco rosso. Le château dans le ciel et Chihiro, nous les avons à la maison.. et j’adore. 🙂

    Bizarrement, j’ai un peu moins accroché avec Mononoke.

Laisser un commentaire »