. Outlaw Players – tomes 2 et 3 | Fant'asie
Kameyoko 20/01/2017 2
  • Scénario
  • Graphisme

Outlaw Players - tome 2

Outlaw Players – tomes 2 et 3 de SHONEN

Le parcours de Sakuu dans Thera

En juillet 2016, Ki-oon avait un peu surpris son monde en proposant un manga réalisé par un français. Ce titre proposait d’évoluer dans un univers vidéo-ludique.
Et pour promouvoir cette série, l’éditeur avait fait réaliser une bande-annonce par le studio Gonzo.

Et au final, le premier tome s’était révélé très accrocheur. J’avais hâte de voir comme l’auteur allait faire évoluer son oeuvre.
Un élément de réponse avec ces deux volets.

Outlaw Players – tomes 2 et 3 de SHONEN sont édités par Ki-oon et sont disponibles à la vente depuis, respectivement, les 08 septembre 2016 et 08 décembre 2016

Résumé de Outlaw Players 2 et 3 chez Ki-oon

Résumé du tome 2 :

Après avoir enfin réussi à quitter l’île de Traajak, Sakuu fait la rencontre d’Okoto et d’Aefka, eux aussi victimes du bug qui l’a emprisonné dans Thera. Les deux frères lui en révèlent plus sur les coulisses du jeu et, surtout, lui proposent de se joindre à eux. Accompagné de Leni, une intelligence artificielle programmée pour aider les “irrégularités” dans leur cas, le trio repart donc sur les routes, direction Prais, la capitale !
Hélas, le trajet vers Ztem, la première étape de leur périple, est loin de se dérouler comme prévu : en l’absence de Leni, une hydre attaque nos malheureux voyageurs, privant Okoto d’un bras ! Un combat désespéré s’engage alors…

Résumé du tome 3:

Après bien des déboires, Sakuu et ses compagnons arrivent enfin à Prais ! Prochaine étape : dénicher de nouveaux équipements puis partir en quête de Marjorie. Mais voilà que la cité est attaquée par de mystérieux assaillants, qui rasent entièrement le QG de la guilde des combattants avant de s’en prendre au roi en personne…
Si Okoto, témoin de la scène, parvient à leur échapper de justesse, Sakuu, lui, se retrouve entraîné dans un duel contre la fille qui hante ses rêves. Parviendra-t-il à découvrir le lien qui les unit ?

L’équipe des Outlaw Players

Après un premier tome assez introductif, présentant le monde et le concept de Outlaw Players, ces deuxième et troisième volets lancent plus le titre et permet de mieux voir où SHONEN veut nous emmener.

Ainsi on voit Sakuu, accompagné d’Okoto, Aefka et Leni arpenter le monde de Thera. Ce petit groupe se rend à Prais pour retrouver une amie de notre héros. Mais évidemment rien ne va se passer comme prévu puisqu’ils vont croiser la route d’une redoutable créature : une hydre aux capacité de régénération exceptionnelles.
La suite (c’est à dire le tome 3) se passera à PraisSakuu fera la rencontre d’un personnage amené à être important : Lysea. Mais surtout une trame se profile avec l’arrivée un mystérieux groupe aux intentions belliqueuses. Ce dernier va mettre à feux et à sang Prais. Qui sont-ils et que veulent-ils ?
Et notre héros va devoir affronter un de ces membres terriblement puissant.

Le mangaka poursuit, dans un premier temps, la recette qui avait fait le succès du premier opus : mélanger action et explications sur le fonctionnement du jeu et de son univers. Il nous prouve une fois de plus que le monde de Thera est vaste, plein de possibilités et de promesses. Il décortique aussi les différents mécanismes de jeu et continue à présenter toutes les situations rencontrées dans tout bon RPG/ MMORPG. Dans le tome 2 il conserve ainsi cet aspect un peu didacticiel. Sans pour autant négliger le divertissement via des combats rythmés, de l’humour qui fonctionne et une bonne gestion du rythme. Toutes les explications passent bien et se révèlent assez digestes. Ce parti pris permet vraiment de poser les bases de l’intrigue tout en montrant l’étendu de l’univers et des possibilités.
Le mangaka explique également pourquoi le titre de son manga, en glissant une petite référence à One Piece.

Outlaw Players - tome 3Des nouveaux personnages font leur apparition et promettent d’être intéressant ou à défaut contribuer à faire avancer l’intrigue. Ainsi on fait connaissance avec Marjorie, l’amie de Sakuu mais aussi d’une certaine Lyséa. Cette dernière bénéficie d’un bon charadesign et dispose d’une certaine classe. Là où Marjorie paraît un peu fade. Il y a également la jeune Lily dont je ne sais pas encore dans quelles mesures elle va jouer un rôle ensuite.

Ce tome 3 est mené tambours battant, multipliant les intrigues, mais paradoxalement sans les faire trop avancer. Ainsi la trame principale va se diviser en 4 sous-intrigues : L’attaque de Prais par un mystérieux groupe, le parcours d’Okoto et Lily, tout le développement de Lyséa, et Sakuu partant à la recherche de Marjorie. Et tout ça sans oublier l’intrigue principale liée aux irrégularités que sont nos héros principaux.

Ces sous-intrigues cohabitent bien, et l’auteur jongle bien entre elles. Mais au final, elles ne sont pas trop développées. SHONEN préférant se concentrer sur des affrontements intenses et plus longs qu’à l’accoutumée. On sent qu’il fait étalage des capacités de chacun. Et ça se révèle dynamique et intéressant. On regrettera juste quelques facilités notamment sur la rencontre Lyséa/Sakuu ou encore Sakuu/ Taargis. De plus les motivations et le côté chevaleresque de Taargis paraissent peu crédibles.

Un opus résolument axé sur l’action, où le lecteur en a plein les yeux. Ces combats sont très agréables à lire, dynamiques, faisant la part belle aux capacités de chacun et aux possibilités offertes. On sent que cet opus sert de transition et va permettre à Outlaws Players d’entamer un virage et démarrer la vraie intrigue. Tous les éléments sont mis en place pour un prochain arc.

Le tout se développe bien et prend de plus en plus de consistance, sans en oublier l’aspect purement divertissement. Outlaw Players avancent décidément dans la bonne direction et de la bonne manière.

Graphiquement, le travail de SHONEN est toujours remarquable. C’est détaillé, plein de peps, avec un découpage fluide… Tout semble travaillé avec minutie, que ce soit dans la mise en scène, le charadesign, les décors… Face à tant de talent, il est bon de rappeler que c’est un artiste français, et qu’il ne bénéficie probablement pas de toute l’aide (comprendre des assistants) que peut avoir un mangaka japonais. Ce qui rend d’autant plus impressionnante la performance.

Pour conclure, Outlaw Players – tomes 2 et 3 continuent de développer l’intrigue, tout en introduisant de nouveaux lieux, personnages, sous-intrigues… Mais le manga n’en perd pas son humour, ses références, son ton très MMORPG et son dynamisme. Outlaw Players devient de plus en plus riche et de plus en plus passionnant. Surtout que la maîtrise graphique de SHONEN est toujours là.

Vivement la suite !

Et vous qu’en avez-vous pensé ?

2 commentaires »

  1. Daggett 03/02/2017 at 22:35 -

    J’ai bien aimé les 2 premiers, me reste à lire le 3ème…
    Franchement, on a de la chance en France avec des titres comme City Hall, Radiant, Outlaw Players, Dreamland, Lastman et bien d’autres

  2. Kameyoko 06/02/2017 at 11:53 -

    @Daggett : En France, on a de bons artistes, même si souvent on accuse un peu de retard sur le pur talent du dessin (enfin en manga je veux dire). Mais là SHONEN c’est assez ouf !

    On a plein d’auteurs talentueux, avec des styles propres et souvent de bonnes histoires. Mais ils se heurtent parfois au manque de considération des lecteurs pour le global manga

Laisser un commentaire »