. My Hero Academia – tomes 3 et 4 | Fant'asie
Kameyoko 29/08/2016 3
  • Scénario
  • Graphisme

My Hero Academia - tome 3

My Hero Academia – tomes 3 et 4 de Kôhei Horikoshi

Confirmation d’un hit en puissance ?

Après des débuts réussis et une fin de tome 2 qui nous tenait en haleine, j’avais hâte de lire la suite de ce titre phare du Shônen Jump. Après des débuts prometteurs, le plus dur est souvent de confirmer.
Voyons si la bonne impression perdure !

My Hero Academia – tomes 3 et 4 de Kôhei Horikoshi sont édités par Ki-oon et sont disponibles à la vente, respectivement, depuis les 09 juin et 07 juillet 2016.

Résumé de My Hero Academia 3 et 4 chez Ki-oon

Résumé du tome 3 :

Confronté au test d’aptitudes d’Eraserhead, Deku échappe de justesse au renvoi en réussissant à concentrer le One for All dans un seul doigt au moment crucial ! Dernier du classement avec une seule performance surhumaine à son actif, il compte bien tout donner pour remonter la pente. Et justement, il va avoir l’occasion de faire ses preuves, puisque sa formation au métier de super-héros commence enfin…
Mais l’entraînement au sauvetage tourne court lorsqu’une horde de vilains s’introduit dans le SCA afin de tuer le symbole de la paix ! Disséminés dans toute la zone, les seconde A parviennent à tenir tête à l’ennemi jusqu’à l’arrivée d’All Might… Hélas, il ne lui reste plus que quelques minutes pour vaincre Brainless avant de perdre sa forme héroïque !

Résumé du tome 4 :

La compétition continue pour les secondes de l’académie Yûhei. Izuku a gagné un grand nombre de points après être sorti victorieux de la course d’obstacle, ce qui fait de lui une cible de choix pour la deuxième épreuve, celle des cavaliers. Rester dans la compétition sera donc…

Méchants et compétitions acharnées

My Hero Academia a tout du hit et a su le prouver dans les deux premiers tomes. Au point où je suis presque déjà accroc à ce shônen, pas si novateur mais d’une efficacité diabolique.
On reprend avec les événements laissés en suspens dans le tome 2. Ainsi les élèves de la seconde A sont confrontés à une association de super-vilains bien décidés à en finir avec All Might. Eraserhead tente de retenir les méchants le temps que les renforts arrivent, pendant que les élèves essaient de défaire d’autres criminels.
Ce passage d’ampleur au bout de seulement 2-3 tomes montre bien à quel point My Hero Academia est un pur shônen et très rythmé. Surtout qu’il y a un décalage avec le ton léger du début et ces événements sérieux qui pourraient être dramatiques. Les combats s’avèrent bien chorégraphiés et palpitant. Surtout que tout est fait pour venir à bout d’All Might notamment avec Brainless.

Mais surtout, cette phase introduit un méchant singulier qu’on sera amené à voir. En effet, tout ceci n’était qu’un teasing pour des événements encore plus importants dans le futur. Ce qui est assez symptomatique de ce qu’est ce manga : un mélange habile de respect des codes du shônen nekketsu et quelles surprises bien pensées cassant le risque d’une lecture monotone.

My Hero Academia - tome 4Après cet incident, l’histoire enchaînent avec un tournoi, avec des jeux sportifs. L’occasion pour Kôhei Horikoshi d’introduire de nouveaux personnages d’autres classes mais surtout de s’attarder sur les capacités des élèves de la seconde A. Ce tournoi se poursuit dans le tome 4 et encore dans le tome 5 (voir plus)
Là aussi, ce procédé est du déjà vu, surtout que cela se conclu pour un classique tournoi où les meilleurs élèves vont s’affronter en un-contre-un. Cela ne respire pas la nouveauté, mais pourtant, cela fonctionne parfaitement. J’ai pris grand plaisir à suivre tout ça. Le mangaka arrive parfaitement à nous passionner grâçe à une redoutable efficacité. Le plaisir de lecture est assez énorme et on se plait à suivre tout ça, à voir les personnages se développer, à voir les Alter de chacun. Car il faut reconnaître que l’auteur a de bonnes idées avec quelques Alters originaux.

My hero Academia un page-turner bien réalisé qui joue beaucoup avec son rthme assez élevé. Kôhei Horikoshi ne donne pas l’impression d’étirer son récit. Au contraire, c’est dynamique et incisif. On ne peut pas s’ennuyer !
Le nombre et la qualité des personnages est un atout majeur pour ce titre. A part un héros que je trouve pas encore totalement charismatique et intéressant, j’ai plus de sympathie pour la galerie des personnages secondaires. Ce type d’événement est le meilleur moyen pour les travailler et les rendre plus badass. Certains camarades d’Izuku commencent à sortir du lot et s’avère terriblement charismatique comme Shôto dans ces deux tomes ou encore Fumikage.

Ce manga continue également de loucher du côté des comics plus comme une sorte d’hommage que comme une appropriation. Mais cette thématique super-héroïque reste bien adaptée pour du nekketsu.

Graphiquement, le trait du mangaka fait toujours merveille et contribue à donner une ambiance légère, survoltée et dynamique. Son style assez rond cache en fait une vraie talent de « narrateur » avec son découpage fluide, et une gestion du rythme maîtrisée. Tout est limpide, clair, lisible et sans accroc. Tout ceci permet de tourner les pages sans que l’on s’en rende compte et sans rencontrer d’anicroches. Et ça c’est souvent bon signe !

Pour conclure, My Hero Academia – tomes 3 et 4 de Kôhei Horikoshi confirment vraiment tout le bien que je pensais de cette série. Elle s’impose d’ores et déjà comme un incontournable shônen qu’on se doit de suivre. Même sans révolutionner le genre, tout est fait pour passer un agréable moment et sans défaut majeur. C’est un véritable page-turner mais dans le sens noble du terme. Je veux dire par là qu’on arrive à la fin des différents tomes sans s’en rendre compte et en ayant pris son pied. C’est un vrai bon shônen. Et les mots « bon » et « shônen » sont importants. Pour le bon, pas besoin d’expliciter plus, mais pour le mot shônen, je vais souligner encore une fois le fait que le nouveau hit du Shônen Jump ne renie pas ses origines. Il applique vraiment la recette de tout bon shônen nekketsu. Mais il le fait bien, en rajoutant des surprises.

J’ai hâte de lire la suite, voir la fin du tournoi et voir ces personnages apprendre à devenir des héros. Même si je dois avouer que j’ai hâte de revoir de vrais méchants !

Et vous conquis par ce My Hero Academia ?

3 commentaires »

  1. Moi 30/08/2016 at 12:00 -

    Carrément fan de ce manga que j’ai d’ailleurs découvert avec ton premier article Kameyoko ^^
    Du coup merci pour la belle découverte car je suis bien fan :p

  2. Jean-Mi du 92i 01/09/2016 at 12:35 -

    Je crois que après Death Note c’est mon manga préféré !

  3. Kameyoko 01/09/2016 at 16:28 -

    @Moi : Ravi que mon article t’es convaincu, mais surtout que tu sois devenu fan ensuite. Donc mes articles serviraient à quelque chose ^^

    @Jean-Mi du 92i : Bons goûts, mais il y a plein d’excellents autres mangas aussi (et notamment des auteurs de Death note comme Bakuman qui est très bien)

Laisser un commentaire »