. My Hero Academia – tome 5 de Kôhei Horikoshi | Fant'asie
Iteza 26/09/2016 0
  • Scénario
  • Graphisme

my-hero-academia-5-ki-oon

My Hero Academia – tome 5 de Kôhei Horikoshi

Après des premiers tomes très prometteurs, installant cette nouvelle licence du Shônen Jump dans le paysage du manga français, voici la suite. on continue donc avec la suite du tournoi de Yuei.
My Hero Academia – tome 5 de Kôhei Horikoshi est édité par Ki-oon et est disponible en France depuis le 08 septembre 2016.

Résumé de My Hero Academia 5 chez Ki-oon

Résumé de l’éditeur :

Et c’est parti pour la troisième épreuve du championnat ! Les 16 élèves encore en lice vont s’affronter lors d’un tournoi sans merci… Confronté à un alter de contrôle mental, Deku parvient à gagner son premier duel en activant le One for All dans deux de ses doigts avant d’envoyer son adversaire hors du ring !
Mais le prochain match s’annonce ardu, car son opposant n’est autre que Shoto, et le jeune garçon est bien décidé à l’emporter. De son côté, Ochaco s’apprête à se mesurer à Katsuki… Le combat promet d’être explosif !

Le championnat de Yuei à son paroxysme

Le championnat de Yuei a atteint sa phase finale, et nous allons voir s’enchaîner des combats entre les élèves pour savoir qui sera le meilleur ! Dans ce début de tome Ochaco livre un combat des plus difficile contre la brute de la casse A, Bakugo. Malheureusement face à l’alter destructeur de son adversaire, Ochaco va devoir s’incliner malgré un combat très bien orchestré et une stratégie qui aurait pu marcher si, en face, ça n’avait pas été Bakugo. Le deuxième combat, qui prend une majeur parti de ce tome, oppose Izuku à l’élève le plus fort du lycée Yuei : le mystérieux Shoto Todoroki. Ce combat est d’une beauté sans nom et que dire de la détermination de Izuku… magnifique ! Durant ce combat, nous allons pouvoir en apprendre un peu plus sur le passé de Shoto et pourquoi il déteste autant son paternel. Mais qui remporte ce duel au sommet ?! Vous le découvrirez par vous même… Le tome va s’enchaîner sur les demi-finales pour finir sur la tant attendue finale !

L’introduction de ce tournoi, élément majeur du shônen nekketsu de base, semble être présentée un peu tôt dans l’intrigue mais ce n’est pas le cas ! Même s’il est vrai que l’auteur a toujours rêvé de mettre en scène un tournoi, il le fait avec brio car le but principal de ce tournoi n’est pas de nous prouver la force de tel ou tel personnage mais de nous montrer de quoi ils sont capables en nous dévoilant leurs différents alters.
De plus, l’auteur ne se concentre que sur les éléments essentiels et qui font avancer son scénario, permettant aux combats de ne pas durer trop longtemps et qui, d’ailleurs, trouve sa conclusion dans ce tome ! Donc ce tournoi n’aura finalement durer qu’un tome et demi ce qui peut paraître relativement court. Mais dans les faits, il s’avère que c’est largement suffisant ! Le faire durer encore plus longtemps n’aurait strictement eu aucun intérêt et sur ce point là l’auteur a su parfaitement maîtriser la chose.

Pour revenir sur cette maîtrise, Kohei Horikoshi a su diriger avec une main de maître son récit car malgré les éléments vus, revus et encore revus de ces tournois, l’auteur, lui, a su apporter un petit coup de fraîcheur (si je puis dire) à son manga. Les personnages tels que nous les connaissons n’ont pas un répertoire de techniques très riche et étant donné leurs pouvoirs, ces derniers s’épuisent facilement. Nous n’assistons donc pas au cheminement classique du nekketsu à base d’échange de techniques ultimes.
Certes les discours sur le rêve et l’espoir sont bien présents, mais servent surtout à développer les personnages plus qu’à apporter des rebondissements peu légitimes dans la compétition.
Car le tournoi de Yuei est surtout l’occasion de mettre en avant les héros en devenir de la Seconde A (surtout car les élèves des autres classes sont quelques peu relayés au second plan) auprès de super-héros professionnels qui se trouvent dans les gradins et peuvent ainsi se faire une idée sur les pouvoirs de la « future génération ». Et beaucoup d’élèves sont mis en avant : Que ce soit Ochaco, Tenya, Bakugo ou encore Izuku tout le monde à le droit à sa petite heure de gloire. Cependant, celui qui aura su s’attirer l’attention tout au long de ce tome n’est autre que Shoto, véritable tête d’affiche du volume.

En conclusion, nous pourrons noter que ce tome termine en beauté cet arc narratif du championnat de Yuei. Il aura su se monter remarquable en utilisant le schéma classique du tournoi dans un shônen nekketsu tout en apportant son lot d’innovation, comme le fait de ne pas trop s’attarder sur des détails superflus et quelques peu inutiles. Mais même au terme de ce tournoi, l’auteur nous donne envie de dévorer la suite avec l’introduction d’un personnage mystérieux et une histoire qui risque de devenir assez sombre…

 

Hâte de lire la suite, pas vous ?

Laisser un commentaire »