. Mass Effect : Rétorsion de Drew Karpyshyn. | Fant'asie
Torospatillo 19/07/2012 0
Mass Effect : Rétorsion de Drew Karpyshyn.

Mass Effect Retorsion

Mass Effect : Rétorsion de Drew Karpyshyn.

La fin d’une trilogie en 4 tomes.

Là, vous vous dites, Toros il est fou. Je vous l’accorde mon titre sonne étrangement, mais je vous explique.
J’ai déjà chroniqué les deux premiers ouvrages consacrés à Mass Effect de Drew Karphyshyn, à savoir Révélation et Ascension, le tome objet de la présente chronique, intitulé Rétorsion, est le 3ème ouvrage de cet auteur, également scénariste du jeu.
Or, il existe un quatrième tome, qui devait être publié également chez Milady, dont le nom est Dissimulation, mais s’il continue bien l’histoire des 3 premiers opus, il a été rédigé par William C. Dietz, qui a également participé au scénario de Mass Effect le jeu.

Le problème de ce dernier opus, c’est qu’il est sorti aux USA, mais qu’il a suscité une véritable polémique dès lors que les faits qui y sont contés ne s’intégreraient pas avec ceux développés dans le troisième opus vidéoludique. Du coup, le livre aurait été retiré de la vente, et l’auteur doit y apporter des modifications. Milady a donc décidé de reporter la sortie de cet ouvrage à une date ultérieure non communiquée pour y introduire les modifications à venir.

Voilà, vous savez tout, revenons à ce troisième tome.

Résumé de Mass Effect : Rétorsion chez Milady.

L’humanité a rejoint la vaste communauté galactique d’espèces extraterrestres. Mais les Moissonneurs, des vaisseaux spatiaux doués d’intelligence, tapis au-delà de l’espace connu, sont résolus à « faucher » tous les êtres vivants. Pour garantir la survie de l’humanité, l’Homme Trouble tente d’évaluer les forces de l’ennemi en implantant sur des cobayes la technologie des Moissonneurs. Il détient le sujet idéal pour son expérience, en la personne de Paul Grayson, ancien agent de Cerberus, qui a arraché sa fille aux griffes de l’organisation, avec l’aide de Kahlee Sanders, directrice du projet Ascension.
Lorsque cette dernière apprend la disparition de Grayson, elle se lance aussitôt à sa recherche avec le capitaine David Anderson, héros de guerre de l’Alliance. Mais ils ne sont pas les seuls à vouloir le retrouver. Et le temps presse. L’expérience déforme l’esprit du cobaye, des murmures s’immiscent dans ses pensées, menaçant de lâcher les Moissonneurs sur la galaxie.

Moins de dépaysement, plus de personnages connus.

Les éléments ici contés se déroulent environ 2 années avant les faits du troisième jeu concluant la saga.
La grosse force des deux précédents volumes était de nous faire découvrir en profondeur des lieux ou cultures de façon plus approfondie que dans le jeu, cette invitation au voyage est hélas ici, moins présente.
On continuera ici la visite de la station Oméga, zone de non droit, et on en apprendra plus sur la pègre locale. Notamment sur les Griffes et les Soleils Bleus. Nous rencontrerons par exemple l’Asaru Arua T’Loak, reine pirate régnant de main de maître sur l’ensemble de la station. Si ce personnage se rencontrait dans le jeu, il est clairement intéressant d’en apprendre plus sur ses occupations.

Parmi les autres personnages connus de la franchise, nous en apprendrons plus sur l’Homme Trouble, et sa manière de gérer Cerberus. Ce qui est intéressant c’est que Cerberus se trouve affaibli lors de ce tome, et c’est une chose à laquelle on est pas habitué, du coup nous découvrirons furtivement la manière dont l’organisation est financée et ses réseaux d’influence.

Kai Leng, l’assassin de l’Homme Trouble est également mis à l’honneur, et c’est une agréable surprise que d’en apprendre plus sur ce personnage charismatique dont l’efficacité a toujours été mis en avant, mais dont on ne sait pas grand chose.

Pour ce qui est de l’intrigue et des personnages principaux, nous retrouvons les personnages des précédents ouvrages à savoir Kahlee, Anderson et Grayson.
Ce dernier est en mauvaise posture, dès lors qu’après avoir été capturé par Cerberus il se trouve infecté par les Moissonneurs.
Kahlee et Anderson partent ainsi à sa recherche.
L’action est toujours bien maîtrisée et le rythme soutenu comme pour les précédents opus.

Enfin, cet ouvrage permet d’en apprendre beaucoup sur les Moissonneurs, sur les expériences qu’ils mènent sur les autres races, sur les informations qu’ils recherchent, mais également sur les expériences que Cerberus entend mener pour les contrôler.

Pour conclure, ce troisième tome invite certainement moins au voyage que les précédents mais apporte beaucoup d’informations sur des éléments connus des joueurs, notamment sur l’Homme Trouble et les Moissonneurs. De plus le récit est bien tenu, agréable à lire, et l’histoire en elle même est bien maîtrisée. Son seul défaut est finalement de ne pas être directement suivi par un quatrième tome repoussé à une date inconnue, dès lors que certains noeuds de l’histoire ne demandent qu’à être dénoués, et qu’il va falloir attendre encore longtemps pour comprendre les conséquences réelles du Projet Ascension.

Avez-vous lu cet ouvrage? Qu’en avez vous pensez?


Laisser un commentaire »