. Liar Game – tome 3 | Fant'asie
Kameyoko 05/02/2011 3

Liar Game - tome 3

Liar Game – tome 3 de Shinobu Kaitani

Nao seule au Liar Game

Liar Game est un des titres récents que j’affectionne le plus. J’aime beaucoup le coté manipulation, roublardise du titre. Le lecteur doit réfléchir pour trouver comment passer chaque épreuve, essayer de trouver comment contrer une situation… J’aime bien ça.

Pourtant aussi prometteur soit-il ce Liar Game souffre de deux gros défauts. Le premier c’est un graphisme, qui pourrait être sensiblement meilleur. L’autre gros souci, et le principal même, c’est l’héroïne Nao, qui est l’un des personnages les plus têtes à claque que j’ai vu.

Or dans ce tome 3, c’est elle qui est mise en avant. Bonne ou mauvaise idée?

Liar Game – tome 3 de Shinobu Kaitani est édité par les éditions Tonkam et est disponible à la vente depuis le 03 novembre 2010.

Résumé de Liar Game 3 chez Tonkam

Résumé de l’éditeur :

Nao la naïve se fait avoir une fois de plus et s’engage dans le survival round du Liar Game. Malheureusement, elle se retrouve rapidement désavantagée face à la fourberie des autres participants, Fukunaga en tête. Et ce coup-ci, Akiyama qui est d’ores et déjà qualifié pour la 3e étape, n’est pas là pour l’aider…

Pour que Nao quitte Liar Game, tapez 1.

Ce tome 3 met ce personnage, si controversé, qu’est Nao au centre du récit. Cette fois-ci, elle est seule et devra se sortir de ce Liar Game.

Compte tenu de son coté exaspérant et cruche, ce choix est risqué. Mais en même temps, ça peut-être l’occasion de renforcer ce personnage et gommer ses défauts.

Voilà donc Nao, suite à des remords à laisser Akiyama seul lors de la troisième manche, va participer aux repêchages du second tour. Elle va devoir se sortir de cette épreuve seule et faire face aux autres participants qu’elle connait.

Sauf que très rapidement, elle se fait avoir à cause de Fukunaga et semble être promise à être éliminée. Mais un évènement prévisible à des kilomètres va remettre la jeune fille naïve dans la bonne voie.

Après la lecture de ce tome, force est de constater que la déception l’emporte. Le gros rebondissement du tome tombe à plat. On s’y attend très rapidement, et cet évènement arrive comme un cheveu sur la soupe. Il est mal amené et parait improbable.

J’espérais beaucoup de ce tome. Je voulais enfin ne plus vouloir gifler Nao. Malheureusement, plus que jamais, ce sentiment perdure. Loin de perdre son coté naïve, inutile et agaçante, cet opus le renforce.

Dès les premières pages, on sait qu’elle sera un boulet et ne servira à rien. Elle n’est pas naïve comme Shinobu Kaitani voudrait nous le faire croire, elle est stupide. Elle est conne quoi! A un point que ça n’en est pas crédible.. Elle enchaîne les stupidités à un rythme effréné.
Première stupidité, elle participe à cette manche de repêchage. Vu son innocence, ce n’était pas la meilleure décision. Puis, elle va faire confiance aux autres et élaborer une stratégie avec la personne qui l’avait enflée avant.

Cette succession de grossières énormes est vraiment agaçante. On n’a du mal à ressentir une once d’empathie pour elle. De fait la lecture de sa partie est beaucoup moins impliquante que lorsqu’Akiyama est présent.

Cette Nao n’en ressort pas grandie. Elle ne sert définitivement à rien. Je ne comprend pas pourquoi le mangaka insiste avec elle. Ce tome 3 était sensée lui réserver son heure de gloire, c’est loupé. L’apothéose devait être la toute fin avec sa déclaration, mais là aussi on sombre dans le mièvre et la naïveté à l’état pur.

Je suis d’autant plus remonté que j’aime toujours autant ces épreuves et les machinations qu’imagine le mangaka.

Je trouve toujours les épreuves très bien pensées. Sous un apparente facilité et banalité, l’auteur arrive à créer un suspense et surtout monter des stratégies intéressantes, complexes mais toujours bien expliquées. Derrière c’est aussi jouissif de voir les contre-stratégies.

Toutes les épreuves du Liar Game réservent leur lot de surprises et de retournements de situation. Tout cela est cohérent, même si dans ce volume, il y a un truc que je trouve un peu gros.

Bref, j’aime la façon dont Shinobu Kaitani met en scène ces différentes épreuves. Il fait preuve de beaucoup d’imagination et de logique.

C’est pour ces raisons que Liar Game me plait beaucoup, et que j’arrive à surmonter ma répulsion envers Nao.

Graphiquement, le mangaka a toujours autant de mal à donner vie aux expressions de ses personnages. Elles sont souvent figées et exagérées. Pour le reste, ça reste un peu juste au niveau du trait. Ce n’est pas moche, mais ça manque de finesse et de talent. Mais ça ne constitue pas un frein. C’est juste qu’on aimerait voir des dessins à la Takeshi Obata par exemple.

Pour conclure, ce volume 3 a la mauvaise idée de mettre en avant le personnage de Nao. Loin de la magnifier, le mangaka la rend encore plus insupportable (si, si c’est possible). Elle se révèle beaucoup trop naïve, stupide et avec un charisme d’huître (désolé d’insulter les huitres qui me lisent :razz:).

Ce qui m’énerve d’autant plus que ce titre a vraiment des qualités évidentes. Toutes ces épreuves sont bien scénarisées. On prend plaisir à voir toutes ces stratégies se mettre en place et de fait toutes les contre-stratégies. C’est original et imaginatif.

Malheureusement le graphisme, cette Nao horripilante, font que Liar Game n’atteint pas le rang d’oeuvre incontournable.

J’espère vraiment que ce personnage féminin inutile ne sera plus utilisé ou bien de meilleure façon.

Et vous qu’en avez-vous pensé? Nao vous parait-elle encore plus insupportable?

3 commentaires »

  1. shurei` 06/02/2011 at 02:11 -

    Malheureusement, Nao est vraiment casse-pied, et ce, au moins jusqu’au voulume 6 (là où je me suis arrêtée…) et c’est bien dommage.

  2. jayer 06/02/2011 at 11:01 -

    Dans le style je te conseil Gamble Fish qui m’a moins frustré que celui-là 😉

  3. Kameyoko 08/02/2011 at 17:17 -

    @Shurei : Ca m’inquiète ça 🙁 Mais j’aime quand même beaucoup les jeux. Donc je pense quand même continuer. Le titre serait tellement meilleur sans elle

    @Jayer : Connais pas. Vais regarder. Mais c’est vrai que ce Liar game est frustrant

Laisser un commentaire »