. Les Seigneurs de la Guerre | Fant'asie
Kameyoko 18/02/2009 6

Les Seigneurs de la Guerre de Peter ChanLes Seigneurs de la guerre de Peter Chan

Un casting trois étoiles pour un gros succès asiatique

Cela faisait pas mal de semaines que je n’ai pu aller au cinéma. Mais ce week-end je me suis bien rattrapé avec pas moins de 2 films. Le premier était Twilight – Fascination et le second fût « Les Seigneurs de la Guerre« .

Ce film chinois a bénéficier d’un gros budget et était annoncé comme « le plus gros succès de tous les temps en asie ».

Le casting était alléchant. Pas moins de 3 grandes stars du cinéma asiatique sont à l’affiche. Tout d’abord Jet Li, qui prouve une nouvelle fois qu’il n’est pas seulement un champion de kung-fu mais bien un acteur. Pour ceux que ne le connaisse que par ces films américains vous passez à coté de films d’excellente qualité.

Aux cotés de cette star, sûrement le plus connu des trois, nous avons également Andy Lau qu’on a pu voir dans « Infernal Affairs » ou encore « Le secret des Poignards Volants ». Le dernier membre de ce trio est Takeshi Kaneshiro que nous avons pu voir dans « Hero » ou « Le secret des Poignards Volants » et il sera prochainement à l’affiche de « Les Trois Royaumes ».

Voici un bref synopsis

Frères de sang lors de l’unification de la Chine

A la fin du 19ème siècle, la dynastie Ming est affaibli et le pays est en proie à l’instabilité politique. Dans ce contexte de nombreux foyers de conflits ont vu le jour. Cette période verra la recrudescence de seigneurs de guerre cherchant gloire et terres. Le peuple paya un lourd tribu avec près de 50 millions de victimes et une pauvreté qui s’accroit.

C’est dans ce contexte historique que nous sera narré l’histoire de trois hommes liés par un pacte de sang entre eux. Il y a Pang (Jet Li), ancien général de l’armée impériale qui est le dernier survivant d’une bataille car un allié n’est pas venu lui prêter main forte. Ce dernier va croiser la route d’une bande de brigands menée par Er-Hu (Andy lau) et son bras droit Zhang (Takeshi Kaneshiro). Devant les dangers qui les guettent et devant la nécessité de subvenir aux besoin des leurs, Pang leur propose de devenir militaire et de rejoindre l’armée impériale.

Serment de Pang, Er-Hu et Zhang

Ensemble ils chercheront à connaitre gloire, reconnaissance et pouvoir. Ils devront mener de nombreux combats et entrer dans des jeux de politiciens. Leur serment va aussi être mis à mal face à leurs idéaux et aux choix à faire.

Une fresque épique et historique

Ce film se base sur des faits historiques et sur des légendes chinoises entourant ce Pang. De fait le film essaie d’être réaliste, historique et crédible. Du coup on est bien loin de la beauté visuel d’un Hero ou d’un « Secret des Poignards Volants ».

Avec un budget énorme Peter Chan met en scène des batailles épiques, avec une débauche de moyens et de figurants renforçant le réalisme des batailles. Ces séquences bien que dures et violentes sont magnifiques de par leur déroulement et réalisation.

La première moitié du film est très guerrière. Nous assisterons à beaucoup de batailles. Le film met beaucoup l’accent sur un point que l’on ne voit pas forcément dans ce genre de fresques épiques c’est l’importance de la stratégie militaire et du rôle de chef. C’est deux aspects sont déterminants dans le cours de ces batailles et permet de mieux apprécier toute la stratégie d’une bataille, qui ne se résume pas qu’à se rentrer dedans.

suzhou

Autre élément bien mis en avant c’est la volonté de montrer la guerre comme elle a pu être à l’époque. On voit des soldats mourir de maladie ou de faim. Le ravitaillement est montré comme étant un des points clés de toute bonne campagnes.

Sur ce point de la guerre (surtout dans la première partie du film) le film fait preuve d’une réelle volonté d’être presque historique.

Une seconde partie du film plus centrée sur les 3 personnages et leur serment

Dans la seconde partie du film, l’accent est plus mis sur les relations entre les 3 protagonistes et leurs confrontations avec le pouvoir et leurs idéaux. En effet, après avoir remporté beaucoup de batailles, ils prennent du poids et de l’importance au sein de l’armée au point même de devoir naviguer en eaux troubles auprès de politiciens.

Mais cette « renommée » va mettre en exergue leurs idéaux et des moyens pour y arriver. Er-Hu est un idéaliste et un homme d’honneur qui ne va pas forcément être d’accord avec la vision de Pang. Je pense notamment à la scène après la prise de Suzhou. Cette scène est vraiment intense d’émotions et superbe.

La présence d’une femme va aussi semer la discorde entre eux.

Dans cette partie, on va plus s’intéresser à leurs états d’âmes : devant prendre des décisions délicates pour atteindre son but, Er-Hu cherchant à respecter ces idéaux et Zhang tirailler entre ses 2 amis.

Le serment qu’ils ont prêté va être mis à mal lors de cette seconde période. On va assisté impuissant à un mélodrame guettant ces frères de sang. Les complots se trament ainsi que les trahisons pour finalement arriver à un final poignant qui fait la part belle au jeu des acteurs. La dernière scène entre Takeshi Kaneshiro et Jet Li étant tout simplement superbe et résume bien cette deuxième partie de film.

Un film fort et qui répond aux attentes mais….

J’attendais beaucoup de ce film et il ne m’a pas déçu. Tout d’abord les 3 acteurs principaux sont magistraux, rien à redire là-dessus. Jet Li prouve que c’est un acteur. Son jeu a gagné en émotivité et il est capable d’avoir des expressions. Kaneshiro est à la hauteur de son nom. Il joue parfaitement son rôle, tiraillé entre deux hommes et deux visions un peu différentes tout en gravant son serment au plus profond de son être.

Andy Lau est aussi à la hauteur des deux autres. Une belle satisfaction que ce casting.

Le scénario fait la part belle aux batailles dans un premier temps pour ensuite se focaliser sur ces trois hommes. J’ai beaucoup aimé les deux parties. Du coup on peut quand même reprocher une trop grande dissociation du film. Mélanger les deux plus étroitement aurait pu être bon aussi.

La mise en scène est bonne, les plans passent de l’épique, du grandiose, à l’intimité. Cependant, je trouve ça trop classique et cela manque peut être d’un peu de prise de risque et de génie. On peut aussi reprocher la sous-exploitation du personnage féminin qui au final ne sert pas à grand chose. Elle aurait pu être le fruit d’un conflit entre Er-Hu et Pang, mais même pas. Donc dommage.

Pour conclure ce film est vraiment à la hauteur de mes attentes. Il allie très bien batailles grandioses et passages plus intimistes, Le tout servi par de beaux décors, un superbe casting et une volonté de réalisme historique et militaire. Néanmoins on pourra reprocher certains points mais surtout un petit truc en plus dans la réalisation qui aurait pu permettre à ce film d’être une oeuvre incontournable.

Et aussi en ont parlé :
Cinéblog
L’ouvreuse
Bébé Alien’s World
Wolfangus

Si j’en oublie n’hésitez pas à me le signaler 🙂

Et vous qu’avez-vous pensez du film? Que pensez-vous de la performance de Jet Li?

6 commentaires »

  1. Alexis 18/02/2009 at 19:03 -

    Je l’ai vu le jour de la sortie, dans l’ensemble je suis tout à fait d’accord avec cette critique. J’ai passé un très bon moment, mais quelques points faibles :
    – l’histoire d’amour, j’ai eut trop de mal à suivre
    – Film un peu trop froid par moment, sénario un peu confus j’ai trouvé.

    Gros point fort, la fin, superbe, un grand moment vraiment.

  2. Kameyoko 19/02/2009 at 11:57 -

    @Alexis : Ravi que tu partages mon avis.

    Par contre, contrairement à toi, j’ai trouvé l’histoire d’amour trop simpliste. Et j’ai beaucoup aimé le scénario.

    En revanche, complètement d’accord sur la fin 🙂

  3. miniyan 28/02/2009 at 15:30 -

    La durée de diffusion de ce film est tellement courte que je n’ai même pas eu le temps d’aller le voir… dommage…

  4. Kameyoko 28/02/2009 at 17:54 -

    @Miniyan : C’est la plaie de la diffusion française. Souvent quand ce n’est pas des films américains ou français la distribution est ridicule. Pour voir ce film j’ai été obligé de le voir à 22h. C’était la seule séance dans ma région.

Laisser un commentaire »