. Le Trône de Fer : saga d’Heroïc Fantasy | Fant'asie
Kameyoko 14/08/2008 24
Heroic fantasy -trone de fer

Le Trône de Fer : saga heroic fantasy

Le Trône de Fer : une saga d’Heroïc Fantasy

Un cycle de fantasy écrit par Georges R. R. Martin

Je vous présente cette fois-ci une saga énorme et culte encore en cours : Le trône de fer de Georges R. R. Martin. « A Song of Ice and Fire » en version originale

Actuellement en cours de parution, en France nous en sommes au tome 12 : un festin pour les corbeaux.

Cette saga de fantasy est considéré comme beaucoup comme culte, et se situant au niveau d’un « Seigneur des anneaux ». Je suis pas loin de partager cette vision, tant il s’agit d’une oeuvre majeure et extrêment bien ficelée et captivante.

Mais tout d’abord attardons nous sur l’histoire.

L’histoire

Le Trône de fer se situe dans un univers très médiéval teinté de fantasy. Contrairement à d’autres romans de fantasy comme la « Roue du temps » ou l' »Assassin royale » la part de fantasy est assez réduite (et c’est pas pour nous déplaire). Donc pour un roman d’heroic-fantasy il se positionne comme un roman « réaliste » moyen ageux (tout est relatif bien entendu).

L’histoire (by La Garde de Nuit, une bible d’information) :
« La situation de départ ? Quinze ans ont passé depuis la chute des Targaryen, la précédente dynastie à régner sur les Sept Couronnes, lieu de l’intrigue principale. Ce continent comportait originellement sept pays et autant de rois et princes distincts, de contrées du Nord d’inspiration scandinave et germanique à Dorne, péninsule de culture méditerranéenne. Sept Couronnes dont les Targaryen firent l’unité 300 ans auparavant.

L’actuel roi Robert Baratheon est un souverain infiniment plus à son aise dans la guerre, les ribaudes ou les libations que dans la gestion des affaires courantes du royaume. Il est marié à Cersei Lannister, issue d’une famille extrêmement puissante de seigneurs de l’Ouest, et dont il sent confusément que nombre de ses manigances lui échappent. Par-dessus le marché, son vice-roi, l’une des dernières personnes à qui il accordait toute sa confiance, vient apparemment de mourir de vieillesse.

Il se décide donc à lui prendre comme successeur Eddard Stark, seigneur du Nord et ancien compagnon d’armes de l’époque de sa conquête du trône. Homme peu prédisposé aux intrigues de la Cour du fait d’un sens de l’honneur et de principes en acier trempé, il devra veiller à l’unité du royaume et essayer de comprendre ce qui se trame vraiment dans l’entourage du roi. Pendant ce temps, tout au Nord, derrière le Mur (une énorme construction de glace construite en des temps immémoriaux pour protéger les royaumes humains) s’activent les tribus des sauvageons qui ont choisi de refuser l’autorité du trône de fer … ainsi que des êtres redoutés, dont on ignore à peu près tout, couramment appelés les Autres. Sans oublier les derniers héritiers Targaryen qui œuvrent loin des 7 Couronnes à revenir dans le jeu des trônes … et qui ne sont pas seuls. « 

Originalité de l’oeuvre

C’est pas une suprise de vous dire que je suis fan de cette merveilleuse sage. mais pourquoi? Qu’est-ce qui fait qu’elle se démarque des autres?

Il y a plusieurs raisons à cela :

  • La naaration : écrite à la troisième personne. On suit le déroulement de l’histoire via le point de vue de plus d’une quinzaine de protagonistes. Les points de vue s’enchaînent ce qu’il laisse la possibilité à l’auteur non seulement de bien développer ces personnages, mais aussi de voir un évènement de différentes façons et surtout de l’interpréter différemment. On prend donc grand plaisir à suivre ces différents personnages tous très intéressant
  • La psychologie des personnages : TOUS les personnages sont très bien travaillé avec un caractère propre. Ils sont très complexes. Les méchants ne sont pas forcément si méchants qu’on le pense. Les présumés gentils, ne sont pas tout blanc. Bref rien n’est aussi simple que ce qu’on pense. Tout peut arriver.
  • Absence presque totale de manichéisme. C’est ce que je disais dans le précédent point. Les personnage ne sont ni tout blanc ni tout noir. Il n’est pas rare de les voir évoluer et petit à petit pencher de l’autre coté de la balance. Ce qui fait que notre empathie ou pas envers un personnage peut changer radicalement au cours de ces pérégrinations.
  • Pas de héros. Il n’y a pas UN héros, mais un multitude de personnages qu’on suit au travers des tomes. Avec tantôt l’accent sur tels types de personnages puis le tome d’après sur un autre type. Même si en fil conducteur on suit les aventures de la famille Stark, on ne reste pas figé sur eux.
  • Intrigue très riche. Il y a beaucoup d’intrigues : complots, assassinats, alliances, trahisons, retournement de situation. Je n’ai rarement vu un roman avec une si grande différence entre ce qu’on pense qu’il va se passer et ce qu’il se passe réellement. La conséquence de cela c’est qu’on devient très vite « addict ». De plus c’est des romans très cinématographiques dans leur déroulement. Et oui! Martin est à la base un scénariste et ca se ressent.
  • Le ton. Il est très adulte. C’est très curs, et les situations réalistes et froides. L’auteur n’hésite pas à parler de viol, de meurtre d’enfants de femme, de barbarie… Pas de concessions au réalisme et c’est tant mieux.

Conclusion

Pour moi cette sage (non finie, je le répète) est d’ores et déjà culte. Je n’ai rarement été aussi addict. j’ai dévoré tous ces tomes et j’attend qu’une chose : la suite.

J’aime le fait de suivre différents persos à qui on s’attache beaucoup, j’aime le coté « réaliste ». J’aime le jeu de la conquête du pouvoir et tout ce qui en découle : alliances, trahison, faux sembalnts…

Donc ruez vous sur ces livres vous ne le regretterez pas.

liens à découvrir :
La garde de nuit : la bible française
Westeros : la bible américaine
Elbakin : portail généraliste de fantasy

Cet article vous donne-t-il envie de découvrir cette oeuvre?
Pensez-vous que cette sage est aussi culte que la « Roue du temps » ou le « Seigneur des anneaux »?

24 commentaires »

  1. Loky5 19/08/2008 at 18:59 -

    Très bonne présentation, je lorgne un peu pour me trouver 2-3 saga littéraires de fantasy ces derniers temps, et ton article m'a presque convaincu.
    Je vais terminer quelques uns de mes bouquins sur les Vikings, peut-être tenter de finir le Seigneur des Anneaux et l'oeuvre de Tolkien & Fils, puis j'ai l'embarras du choix proposé par mes proches : Guin Saga, la plus grosse saga de fantasy japonaise, L'Epée d eVérité de Terry Gookind, La Compagnie Noire de Glenn Cook…

  2. Kameyoko 20/08/2008 at 11:00 -

    Vraiment je conseille cette saga 🙂

    Je ne connais pas Guin Saga, je vais me renseigner sur ce titre, car il peut être intéressant. En cemment je suis sur « La roue du temps ». Après j’attaquerais soit les aventuriers de la mer ou soit comme toi l’Epée de Vérité.

    j’essaierais de proposer plus de billet sur ces sagas

  3. Loky5 20/08/2008 at 19:02 -

    Je cherche également du roman de fantasy mettant en scène un univers typiquement scandinave avec ses vikings ses terres hostiles et ses divinités, si jamais tu as quelque chose de semblable dans ta collection.

    Sinon j’attends avec impatience tes prochains articles à ce sujet. bonne continuation

  4. L 21/10/2008 at 14:14 -

    Avec l’assassin royal c’est une des séries fantasy que j’affectionne le plus ! Pour l’histoire très riche et comme tu le soulignes dans ton article parce que les personnages sont très complexes et qu’en passant de l’un à l’autre on ne s’ennuie pas un instant.

  5. Kameyoko 22/10/2008 at 10:04 -

    Clairement, ce qui fait la richesse de cette saga c’est la complexité et l’intérêt des personnages. J’adore voir comment vont évoluer les persos type Tyrion, Jaime, Jon, Sansa…

    Il faut aussi rajouter toutes les manigances, les trahisons, les complots c’est extrêmement détaillés et bien trouvé.

    En tout cas content de voir un commentaire de quelqu’un qui apprécie cette énorme saga

  6. Banelenain 17/12/2008 at 20:39 -

    Il est super ce cycle. J’adore trop. J’en suis qu’au deuxième mais j’accroche vraiment.

  7. Doumou 01/05/2009 at 14:17 -

    effectivement c’est une sage culte que j’ai decouvert en 2003 et qui m’avait boulversé à l’époque. J’ajouterais au remarque que la traduction française est exeptionnelle et a grandement contribué au succès de la série chez nous (y’a toujours des esprits chagrin pour pleureur). En effet Jean Solas ( c’est mon avis) a transcendé l’œuvre de MARTINS en introduisant tout le vocabulaire des romans courtois du Moyen Age et en le restituant à merveille.

  8. Kameyoko 02/05/2009 at 08:27 -

    @Doumou : Il est toujours difficile de juger de la qualité de la traduction sans connaître la VO. Mais une chose est sûre c’est que je ne me suis pas posé de questions à la lecture. Or quand rien ne te choque ni t’interpelle c’est signe de qualité

  9. Des Geeks et des lettres 15/12/2009 at 11:38 -

    Bon article comme d’habitude ! Sur mon blog (http://bit.ly/4SUB7p) Le cycle du Trône de Fer de George R.R. Martin est réédité intégralement chez J’ai Lu !

  10. Momo 31/12/2009 at 16:00 -

    Alors, ça, c’est une saga, une vraie! Tout à fait d’accord avec la présentation. Histoire totalement imprévisible; j’ai fini le tome 12, et on voit pas quel avenir se profile (funeste ou heureux) pour les différents protagonistes. On avale les tomes pourtant nombreux à la chaîne et on pleure parce qu’on a plus rien à lire, à attendre que l’auteur daigne enfin livrer à la publication la suite de cette monstrueuse aventure. Précision importante, âmes sensibles s’abstenir: le réalisme de certaines scènes fait très mal et ça pourrait choquer les plus jeunes notamment.

  11. Kameyoko 01/01/2010 at 18:48 -

    @Momo : Vivement la suite. mais comme je le disais à une connaissance, une fois que les nouveaux tome sortiront, je devrais tout relire pour en profiter au maximum. Parce que là ma mémoire commence à être défaillante

Laisser un commentaire »