. Le Trône de Fer : A dance with Dragons de George R.R. Martin | Fant'asie
Torospatillo 17/11/2011 2

A dance with Dragons de Georges R.R MartinLe Trône de Fer : A dance with Dragons de George R.R. Martin

Un tome longtemps attendu.

A Dance with Dragons est le 5ème tome de la saga du Trône de Fer (“A Song of Ice and Fire”) écrite par George R.R. Martin.

Ce tome est sorti le 12 juillet 2011 aux Etats-Unis (et en Angleterre), le précédent étant quant à lui sorti 6 années plus tôt. Aussi l’attente a été longue. Ce tome devrait être dans un premier temps divisé en 3 volumes pour sa sortie en France par les éditions Pygmalion (sorties prévues respectivement pour mars 2012, septembre 2012 et mars 2013).

N’ayant pas voulu attendre, je me suis procuré la version anglaise, et je vais vous livrer ici mes impressions.

Pour ceux qui comme quoi voudraient tenter la lecture en langue anglaise, je dois dire que le niveau d’anglais nécessaire est relativement exigeant. Je suis loin d’être bilingue, mais je considère avoir un niveau acceptable, et j’ai eu quelques difficultés durant cette longue lecture, dues notamment au vocabulaire employé et à la profusion de personnages.

Enfin concernant les éventuels spoilers que pourrait contenir cet article, je vais essayer d’être le plus évasif possible, ne rien vous dévoiler, toutefois, je vais faire référence aux évènements contés dans les précédents tomes, aussi si vous n’avez pas lu les 4 premiers tomes je vous conseille d’arrêter votre lecture ici. Désolé, mais la simple évocation d’un personnage qui serait  toujours en vie à la fin du 4ème tome est selon moi un spoil dès lors que George R.R. Martin a tendance à ne pas garder en vie ses personnages très longtemps.

Un tôme 4,5.

Évidemment si vous continuez à lire ces lignes, c’est que vous avez déjà lu le 4ème tome de la saga, et que vous savez à quoi vous attendre pour ce 5ème opus.

En effet George R.R. Martin, avait décidé après son 3ème tome de scinder son récit en deux parties. Aussi les histoires de ces deux derniers tomes se déroulent en même temps du moins sur les deux premiers tiers de ce 5ème opus.

Dans le dernier tiers du récit, George R.R. Martin réintroduit avec parcimonie certains personnages dont on avait suivi les aventures précédemment.

Si le 4ème tome traitait principalement des intrigues se déroulant à Westeros, ce tome nous fera traverser la Narrow Sea, où nous retrouverons principalement Daenerys.

Évidemment les autres personnages laissés pour comptes dans le précédent opus reviennent, que ce soit Jon Snow , Bran, Mélisandre, les membres de la Maison Greyjoy ou encore Tyrion.

Un tome long comme un hiver au nord du Mur.

Si la saga de George R.R. Martin est toujours aussi agréable à lire, ce tome fait hélas dans la longueur. En effet, une grande partie de cette partie de l’histoire traite de Daenerys. Si tout lecteur sera heureux de retrouver cette dernière, sa conquête du Trône de Fer retombe au point mort et toute l’histoire se cristallisera autour de la ville de Meereen.

George R.R. Martin va ainsi multiplier les sous-intrigues autour de la régence de cette ville, et j’ai franchement eu beaucoup de difficultés à m’intéresser à cette profusion de sous-intrigues qui s’accompagnent, de plus, de nombreux nouveaux personnages.

En tout état de cause, vous pouvez me dire que je fais ma fine bouche, et que toute sous-intrigue, du moment où elle est bien traitée est bonne à prendre. Certainement, mais en parallèle de la multiplication de ces histoires secondaires George R.R. Martin sous-exploite certains de ses personnages, ce qui est selon moi beaucoup plus problématique.

Rickon en est le parfait exemple, il a reçu le traitement “série Game of Thrones”, c’est à dire qu’il a disparu, sur les plus de 900 pages qui composent le roman, il n’en est fait mention qu’une seule fois.

Son frère Bran, même si sa quête initiatique touche à sa fin, n’aura finalement que 3-4 chapitres qui lui seront consacrés. Et pourtant y il avait de quoi dire. Frustration je clame ton nom!

Dans une autre mesure Jon Snow, même si de nombreux passages lui sont consacrés ne fera finalement que suivre la ligne directrice qui lui aura été évoquée par Stannis.

Tyrion de son côté semble avoir perdu sa fougue et sa verve, et donne pendant une grande partie de ce roman l’impression de subir les évènements. Toutefois, les différentes aventures que traverse Tyrion auront certainement une grande importance sur son développement psychologique et sur la suite des évènements.

Au surplus, George R.R. Martin, continue dans ses mauvaises habitudes qu’il avait pris à partir du 3ème tome, à savoir qu’il nous fait croire qu’un personnage est sur le point de mourir, et en fait non. La première fois ce n’est pas trop choquant, mais quand cette façon de faire se répète on perd en intensité et le côté dramatique de certaines scènes s’en voit troublé dès lors qu’on soupçonne le personnage de revenir au prochain chapitre.

Dans le même ordre d’idée George R.R. Martin, va faire intervenir un nouveau personnage dans cette bataille des Trônes dont l’on ne pouvait aucunement suspecter l’existence. Si pour moi ce personnage arrive un petit peu comme “un cheveux sur la soupe”, finalement son existence sera légitimée par la suite, et laisse présager l’existence d’un complot depuis longtemps médité dont les instigateurs agissent dans l’ombre depuis des décennies.

Si lors du dernier tiers du roman les histoires commencées dans le 4ème tome viennent se greffer à ce dernier opus, elles ne seront encore une fois que rapidement traités. Sauf pour l’un des personnages, où George R.R. MARTIN nous livrera une scène d’une intensité rare.

Enfin, dernière frustration et pas des moindres, quand on ouvre le roman (dont l’édition est exemplaire il faut bien l’admettre), une carte de Valyria nous est proposée! Enfin, mettrons nous les pieds dans la mythique citée disparue, d’autant que deux personnages s’en approchent. Et bien non, il ne font que la contourner (même si certains des abords de la zone se révèlent déjà très intéressants).

Toutefois, tout n’est évidemment pas si décevant, et cet opus regorge de très grands moments, certaines réponses nous sont enfin apportées. Mais je ne vais évidemment pas ici vous les dévoiler!

De plus, certaines sous intrigues s’avèrent même passionnantes, je pense notamment à celles liées aux Bolton. Une grande partie de ce roman leur sera dédiée, et George R.R. Martin arrive à capter son lecteur avec talent.

En tout état de cause, même si l’histoire générale a quelque peu stagné, certaines révélations et actes, laissent présager un prochain tome épique.

En conclusion, ce tome est pour moi le plus faible de toute la saga, notamment de par ses nombreuses longueurs et la multiplication des sous-intrigues pas toujours inspirées. Toutefois, George R.R. Martin nous livre également de grandes scènes à vous coupez le souffle, et on ne peut qu’attendre la suite de cette saga épique avec impatience!

Avez-vous lu cet ouvrage? Me trouvez-vous trop sévère?

2 commentaires »

  1. aidi 23/02/2012 at 18:33 -

    bonjour a vous ami du GOT, j’ai récemment trouvé le tome 4. j’attends avec impatience la sortie de la traduction française car meme si j’ai un niveau acceptable en anglais je ne me sens pas le niveau requis. Bref… Vos commentaires sont partagés, vous n’etes ni sévère ni injuste, c’ets votre ressenti. Il est vrai que pour l’instant je me prend un peu les pieds dans le tapis à la lecture des quelques premiers chapitres. C’est assez frustrant d’avoir découvert qu’il n’y a pas une ligne sur Daeneyris ou sur Tyrion.

  2. Torospatillo 24/02/2012 at 09:33 -

    Concernant le tome 4 je l’ai personnellement beaucoup aimé… Même si effectivement il ne traite que de la moitié des personnages…

    Pour le tome 5, l’attente va toucher à sa fin, sa première partie sort en mars (de mémoire) aux éditions Pygmalion 🙂

    Bonne lecture !

Laisser un commentaire »