. L'attaque des Titans – tomes 1 et 2 de Hajime Isayama | Fant'asie
Kameyoko 16/09/2013 3
  • Scénario
  • Graphisme

L’attaque des Titans – tomes 1 et 2 de Hajime Isayama

Le phénomène débarque en France !

L’attaque des Titans (Shingeki no Kyojin en VO) est probablement le titre le plus attendu en France en 2013. Fort de son succès énorme au Japon, de son adaptation récente en anim’, ce manga est promis à un carton en France.

Et c’est Pika qui a tiré le gros lot. Pour surfer sur le buzz que cette série génère, l’éditeur nous propose la sortie simultanée des deux premiers tomes. Et bien lui en a pris ! C’est deux fois plus de plaisir.

L’attaque des Titans – tomes 1 et 2 de Hajime Isayama sont édités par Pika et sont disponibles à la vente depuis le 26 juin 2013

Résumé de l’Attaque des Titans 1 et 2 chez Pika

Résumé du tome 1 par l’éditeur :

Dans un monde ravagé par des titans mangeurs d’homme depuis plus d’un siècle, les rares survivants de l’Humanité n’ont d’autre choix pour survivre que de se barricader dans une cité-forteresse. Le jeune Eren, témoin de la mort de sa mère dévorée par un géant, n’a qu’un rêve : entrer dans le corps d’élite chargé de découvrir l’origine des titans, et les annihiler jusqu’au dernier…

Résumé du tome 2 :

Cinq ans après l’attaque de la forteresse, l’humanité subit un nouvel assaut des titans. La bataille fait rage et Mikasa ne sait pas encore qu’Eren a été victime de l’un d’eux. Lorsqu’elle l’apprend, bouleversée, elle perd sa lucidité et dans un accès de désespoir, s’élance sauvagement dans un assaut à corps perdu. Tombant à terre, elle se retrouve à la merci d’un titan. Mais alors qu’elle s’apprête à mourir, se produit quelque chose de totalement inattendu !

Des cliffs epoustoufflants !

L’attaque des Titans débarque enfin dans nos vertes contrées auréolé d’une belle notoriété. Il faut dire qu’au Japon, c’est un succès colossal. Pour y avoir été il a quelques mois, je peux vous dire qu’on ne peut pas passer à coté du phénomène.
Mais être un succès au Japon ne signifie pas qu’il en sera de même en France, ou que le public français aura les mêmes goûts.

Mais sur le papier, ce titre a du potentiel.

L’histoire se situe dans un monde où l’humanité a presque été entièrement décimée par des Titans. Pour survivre, les hommes ont érigé une cité, retranchée derrière trois imposants murs de 50 mètres, afin de vivre en paix. Paix qui durera un siècle, avant qu’un Titan colossal, plus grand que les murs, viennent détruire le premier rempart, permettant ainsi aux autres titans d’envahir cette partie de la ville. Cette tragédie, ayant causé de très nombreux morts, va sceller le destin d’Eren et Mikasa. Les deux amis vont s’engager dans l’armée et lutter contre les Titans.

L’histoire de base est assez simple dans l’idée, mais terriblement addictive. En utilisant les thématiques sur la survie et celles de monstres terrifiants mais énigmatiques, l’Attaque des Titans a de quoi plaire très rapidement. Et ce d’autant plus que Hajime Isayama arrive très rapidement à faire planer de nombreux mystères : que sont les titans ? d’où viennent-ils ? Qui est ce titan colossal ? A quoi ressemble le monde en dehors de cette ville-forteresse ?
Autant de questions qui donnent une furieuse envie de lire la suite.

De plus, le mangaka est très doué pour donner un rythme assez incroyable à son récit. C’est bourré d’action. Rien que dans le premier tome, les évènements se succèdent à une vitesse assez folle, et avec pas mal d’informations à prendre en compte.

Ainsi, dans le premier volume, l’univers est planté avec l’histoire des titans et de la cité, mais aussi des différentes récentes attaques meurtrières. Très facilement, le lecteur ressent l’impuissance des habitants et cette terreur qui les habite quand le mur cède. S’en suit un massacre, où les Titans vont se repaître d’humains.
Cette peur se matérialise beaucoup par les soldats qui cèdent à la panique et sont en proie à des comportements insensés ou égoïstes.

Alors qu’on pouvait penser l’histoire un peu bateau, le mangaka parvient à facilement donner plus de consistance et d’inventivité à son univers. Et cela principalement par le biais des forces armées et de leurs tactiques de combat. Je pense notamment à leur matériel de combat, avec ces épées étranges, ces grappins, leur système de déplacement… C’est original et très bien utilisé, permettant ainsi d’avoir de vrais combats tridimensionnels. En plus, grâce des pages bonus, on en apprend plus sur les différentes factions de l’armée, la structure de la ville, l’équipement des soldats… Tout cela aide pour se plonger dans cet univers plus travaillé que ce que j’imaginais.

Une autre force, qui est en même temps une faiblesse, est le traitement des personnages. Les personnages secondaires sont légions, mais il est très difficile de voir celui qui est amené à avoir de l’importance. Nombreux sont les seconds couteaux à pouvoir disparaître à la page suivante. Ce qui installe une tension permanente et cette envie irrépressible de tourner les pages et voir ce qu’il va se passer.

Le pendant de tout cela, c’est que souvent la plupart des personnages manquent de développement. On ne sait que peu de choses sur eux, et leur comportement souffre parfois de stéréotypes. Mais cela semble être un parti pris de l’auteur pour favoriser l’action et l’angoisse.De plus, on peine vraiment à reconnaître les différents personnages et à s’y attacher. Ils se ressemblent parfois trop, et on a du mal à savoir qui est qui et d’où ils viennent.

Même les personnages principaux souffrent de cela aussi. Eren a certes un background plus étoffé, mais il manque un peu de finesse dans son comportement et son histoire parfois un peu clichée. Mikasa est elle plus mystérieuse, mais j’ai bien aimé ce personnage à la fois fragile mais très forte. On en apprendra plus sur leur relation dans le deuxième opus grâce à un flashback, peut-être un peu facile, mais pas inintéressant pour autant. Surtout qu’il soulève encore quelques questions.

 

Mais clairement la grande force de ce manga réside dans son rythme, son action et ses rebondissements. Les différentes phases où les titans sont de la partie sont dynamiques, éprouvantes et bien réalisées. Il s’y mélange action, peur et action.
De plus, le mangaka a un sens prononcé du cliffhanger. Celui du premier tome est diablement efficace et percutant. Son rôle est rempli puisqu’on a envie de savoir la suite et l’impact que cela pourra avoir. Celui du deuxième opus est prometteur. Même si on s’attendait à quelque chose du genre, il ouvre la voie à de nouveaux horizons qu’on a hâte de découvrir.

Bref, il sait comment rendre accroc ses lecteurs ! D’ailleurs, on peut remercier Pika d’avoir sorti les deux premiers tomes simultanément. La frustration aurait été trop grande de n’avoir que le premier.

Le véritable problème de l’Attaque des Titans c’est le graphisme. Autant le charadesign du Titan titanesque (oui c’est facile ^^) est énorme et assez sympa, autant celui des plus petits est assez particulier et pas très réussi selon moi. Surtout qu’il y a parfois des problèmes de proportion. Heureusement qu’il utilise beaucoup l’artifice de la vapeur/ fumée de poussière pour camoufler un peu les titans.
Pour les personnages, le charadesign aussi est à revoir, surtout pour les personnages secondaires. Ils se ressemblent trop, et il manque une touche de personnalisation, un élément qui les différencie de la « masse ».
Son trait manque également de finesse et de précision. C’est parfois approximatif, avec l’utilisation de hachures pas toujours heureuse.
En revanche, quand il s’agit de passer à l’action, le niveau augmente. Son découpage est dynamique, fluide et avec des choix d’angles intéressants. Il utilise bien les possibilités offertes par l’équipement.
Même si on sent une amélioration dans le tome 2, le dessin n’est pas encore tout à fait à la hauteur. Espérons que Hajime Isayama s’améliorera sensiblement par la suite.

Pour conclure, L’attaque des Titans – tomes 1 et 2 de Hajime Isayama sont de très bons volumes d’introduction. Le lecteur est rapidement mis dans le feu de l’action pour ne jamais en ressortir complètement. L’univers est posé intelligemment, en privilégiant l’action et des explications par les faits. Si on rajoute à ça un rythme soutenu, des rebondissements très efficaces, on obtient un titre extrêmement addictif et prometteur. On sent qu’il y a plein de possibilités de développement et que les mystères sont encore nombreux. Il va être difficile de patienter jusqu’aux prochains tomes !
Le seul véritable point négatif est pour moi le graphisme. Le charadesign est vraiment critiquable et le trait du mangaka manque de précision et de finesse, même s’il se débrouille bien pour les phases d’action. L’attaque des Titans fait beaucoup parler pour le design des Titans. A part le « gros », je suis plutôt déçu par leur apparence.
L’attaque des Titans est un phénomène au Japon et commence à bien faire parler de lui en France. Et très honnêtement, je comprend. Je pourrais bien faire parti de ses fans.

Et vous que pensez-vous de l’Attaque des Titans ? Tout le buzz autour de ce manga est-il mérité ?

3 commentaires »

  1. Akira 26/09/2013 at 15:44 -

    Pour moi, il s’agît non seulement du shonen mais surtout du manga de l’année. Je ne saurai trop classer l’anime comme l’année à été assez riche de ce côté mais il est excellent également et apporte des données supplémentaires.

  2. Mikasa 07/10/2013 at 22:29 -

    Alors là,je ne comprend pas,vous nous faites une bonne critique et la fin,PAF:le problème,c’est le graphisme WTFFF? !! oui,j’ai remarqué les problème de proportion,ça rajoute du désespoir et se dessins qui te plonge dans leur malheur,c’est magnifique et puis on voit rarement un dessin,c’est ce manque de précision et finesse qui donne l’ambiance dégagée par le manga vous vouliez quoi?un dessin super beau,super parfait
    les personnages sont WHAT? ah non,je ne suis pas désolée mais je ne vois pas en quoi il se ressemble même si on a 3 blond au yeux bleus,il sont très différent quand on regarde et les autres aussi et puis,manque d’originalité?c’est un monde censé être réel,pas de cheveux rose ou de coupes super spéciales ou trop classe pour plusieurs personnage,on a des personnages normaux,c’est génial et vu que c’est un manga réaliste,c’est parfait,et dernière chose: Eren…manque de finesse?dans la réalité,un gars comme lui n’a pas de finesse,il fonce et n’hésite pas,c’est un personnage très réel(comme tout les autres d’ailleurs) j’ai lu l’un de vos précédent article,japan expo:refuge pour pedobear,vous n’avez pas arrêter de dire vieux con de 30ans et bien,ce n’est pas que je confirme mais vous êtes un adulte,c’est sur,vos yeux n’ont pas l’air de briller beaucoup

Laisser un commentaire »