. [Jeu Vidéo] Test de One Piece : Pirate Warrriors | Fant'asie
Kameyoko 21/11/2012 3
  • Scénario
  • Gameplay
  • Graphisme

Concours Jeu Vidéo One Piece : Pirate Warriors

[Jeu Vidéo] Test de One Piece : Pirate Warrriors sur PS3

Enfin du jeu vidéo One Piece sur PS3 !

Inutile de vous présenter One Piece, je pense que vous connaissez déjà tous, ce monument du manga et de l’anim’.
Pourtant aussi connue et appréciée que soit cette série, nous avons que peu de jeux vidéo One Piece sortis en France. Il y a bien eu des opus sur Wii, DS (One Piece Unlimited Cruise, One Piece Gigant Battle…), mais pas sur PS3 !

C’est maintenant corrigé avec ce One Piece : Pirate Warriors. Ce beat’em all, sorte de Dynasty Warriors like est dans la lignée de quelqu’unes des dernières licences de manga portées sur console comme Dynasty Warriors : Gundam , Bleach Soul Resurreccion ou encore Fist of the North Star : Ken’s Rage.

On va donc incarner Luffy essentiellement pour aller tataner du pirate, du marine et autres ennemis de l’univers One Piece. Mais rien que ça, ça me fait saliver.

Voyons de plus près ce que cette adaptation vidéoludique, très attendue pour ma part

One Piece : Pirate Warriors est développé par Tecmo Koei et édité par Namco Bandai, est disponible sur PS3 depuis le 21 septembre 2012

Scénario et mode de jeu

Sans grande surprise, ce jeu vidéo s’appuie essentiellement sur l’histoire de One Piece de la rencontre avec Baggy à Marineford. Tout commence avec un niveau sur Sabaody Park, pour ensuite revenir au début de l’aventure de Luffy avec l’épisode mêlant Baggy, Zoro et Nami.
Ensuite, les différents niveaux représentent les passages importants du manga/ anim’. Ainsi, on pourra affronter Crocodile sur Alabasta, Arlong à Kokoyashi ou encore Rob Lucci à Enies Lobby. La progression est assez linéaire et chronologique. Tous ces passages-là sont précédés d’un interlude où l’on voit tous les mugiwaras se remémorer ses souvenirs. Ce passage là, se voulant donner une tonalité manga est assez figée et molle. J’aurais préféré un peu plus d’animations.

A noter qu’étrangement, tous les arcs ne sont pas présents. On ne voit pas par exemple Crow, l’arc Thriller Bark ou encore Skypiea. Même si ce ne sont pas les arcs les plus intéressants, je ne comprend pas pourquoi ils ne sont pas jouables. Surtout Thriller Bark, où Luffy recrute Brook.
On regrettera aussi de ne pas pouvoir jouer, voir tout simplement apparaître certains personnages secondaires. L’univers de One Piece est assez large et développé pour proposer plus qu’une douzaine de personnages.
Ce manque d’intérêt sur ces personnages est aussi visible au cours des missions, où certains sont complètement zappés. Je pense par exemple à Alabasta avec la Baroque Works ou encore le CP9. On aurait aimer incarner plus les autres membres d’équipage affronter ces ennemis, pour finir sur Luffy et le Big Boss.

Les modes de jeu proposés sont sans grandes surprises mais bien ceux qu’on attendait. Outre le Journal de bord, nous permettant de revivre les moments forts de One Piece, en contrôlant principalement Luffy, nous avons également le Journal Annexe. Celui-ci permet de refaire les missions avec un personnage choisis différent (environ 12-15 personnages jouables). Il y aura également des missions annexes dans le mode défi, avec des objectifs et un mini scénario. Ces modes supplémentaires sont essentiellement là pour jouer d’autres persos et prendre son pied à tester le gameplay de ces derniers. Ce qui permet de voir que l’on ne joue pas de la même façon avec une Nico Robin (que je trouve difficile à jouer) qu’avec un Zoro ou même un Franky.

Gameplay et durée de vie

Pour finir le Journal de bord, il faut compter 10-12h. Ce n’est pas exceptionnel, mais ça reste correct. Surtout qu’on peut prolonger la durée de vie avec le Journal Annexe permettant de jouer différents personnages.

Les niveaux se décomposent souvent de la manière suivante : une dominance de phases de beat’em all classique, où il faut bourriner pour défaire un certain nombres d’ennemis ou pour contrôler un emplacement. Mais au cours de nos déplacements et des combats, il y a quelques phases un peu de plate-formes où on interagit avec différents éléments. Ces interactions se font via des QTE assez nombreux. Même si ça permet de casser une certaine routine, ces QTE sont trop souvent pénibles et baissent le rythme. Il y a un certains passages même assez contraignants où les QTE se succèdent sans fin. L’avantage c’est que ça coïncide avec des petites énigmes que nous devrons résoudre coupant l’aspect purement baston.

En revanche, les QTE sont autrement mieux gérés pour les combats contre les boss finaux. Ils permettent d’enclencher des petites cinématiques et coups qui vont permettre d’achever notre adversaire.

Il est également possible d’effectuer des combinaisons à certains moments avec les autres membres de l’équipage.

Pour les phases purement beat’em all, donc dans la lignée d’un Dynasty Warriors, elles sont assez simples à prendre en main. Il y a deux boutons de coups, en caricaturant, une de coup de poing et une de coup de pied. En effectuant différentes combinaisons, on peut sortir une panoplie de coup assez intéressante. A cela, on peut rajouter un bouton pour faire un coup particulier (un Gomu gomu no fusen ou un Gomu gomu no ono…) et enfin un bouton d’action spéciale permettant de sortir de gros coups. C’est grâce à ce bouton que Luffy pourra passer en mode Geard 2nd et faire des Gomu gomu no Jet Gatling Gun.

Les différents personnages ont un style de combat qui nécessite de s’y habituer. Certains sont plus difficilement utilisables. Ce qui au final est agréable, parce que ça nécessite d’adapter un peu sa stratégie. Là où des Luffy et Zoro sont hyper bourrins, on n’affrontera pas de manière trop frontal les ennemis avec une Robin ou un Usopp

Graphisme et bande son

Dans One Piece : Pirate Warriors, on sent la volonté de plonger le joueur dans un manga/ anim’ jouable. Et c’est vraiment ce que j’ai ressenti.
Premier point, c’est l’ambiance sonore. On se retrouve plonger au milieu de l’anim’ One Piece. Les voix originales sont conservées. Et juste ça c’est jouissif. Entendre Luffy dire « Gear Second« , ça n’a pas de prix. On retrouve aussi l’ambiance musicale de l’anim’ complétant l’immersion.

Graphiquement, les personnages sont bien modélisés avec un légère touche de cel shading pas désagréable du tout. L’animation est assez fluide et certains combos sont mêmes impressionnants. Les cinématiques sont également très sympathiques et bien réalisées. Elle respecte bien l’esprit de la série, aussi bien dans les expressions faciales, que dans les attitudes et dialogues.
Au premier coup d’oeil, on sait qu’on est dans l’univers One Piece. On retrouve cette fantaisie, ce monde coloré et fun et cette ambiance si particulière qui caractérise l’oeuvre de Eiichiro Oda.

On pourra juste mettre un bémol sur les décors qui ne bénéficient pas de la même qualité de rendu que les personnages.

Malgré tout, je trouve qu’on ressent que le jeu est une licence et que les développeurs ont moins cherché à impressioner techniquement. On sent que tout pourrait être plus fin et que le prétexte manga permet d’économiser en texture et fluidité. Mais ce problème est souvent commun aux jeux vidéo issus de licence manga, même si, ici, il s’en sort mieux que Bleach Resurreccion par exemple.

Conclusion

Pour moi One Piece : Pirate Warriors est une très bonne adaptation vidéoludique, même si tout est loin d’être parfait. Il manque certains passages dans l’histoire, c’est un beat’em all classique, donc bourrin et un peu répétitif, les QTE sont souvent pénibles, mais que c’est jouissif d’incarner ses héros préférés. On a vraiment l’impression de jouer du One Piece et pas seulement jouer à un jeu vaguement inspiré du manga. L’immersion est bien présente de par la présence de la VO, un vrai travail de rendus graphique, des effets d’attaques et des cinématiques de qualité et le respect de l’ambiance de l’oeuvre d’Eiichiro Oda.

Personnellement, j’ai pris un gros panard à lancer des gomu gomu no pistol ou des gomu gomu no bazooka. Ce jeu vidéo ravira les fans, mais ne s’adresse pas uniquement à eux. Je suis persuadé qu’un non-connaisseur pourra prendre son pied, même s’il risque d’être un peu perdu, puisque souvent j’ai eu l’impression qu’il fallait connaitre le manga pour tout comprendre.

Mais, bien sûr, la cible reste l’amateur du manga et de l’anim’. Et clairement, la mission est réussie ! On oublie les quelques défauts tant on s’amuse à joueur ces personnages et ces séquences.

Si vous êtes fan, foncez, c’est un bon jeu PS3 ! C’est jouissif de jouer avec du One Piece !

Je deviendrais le seigneur de One Piece : Pirate Warriors !

3 commentaires »

  1. Sophie 30/12/2012 at 14:21 -

    Un jeu très ressemblant à Naruto je trouve, donc a n’acheter que si vous êtes fan.

  2. Ratus13 06/01/2013 at 20:50 -

    Très bon test, je n’ai pas encore fini le jeu mais j’ai beaucoup aimé.

    Certes c’est un peu répétitif mais il faut être honnête, ces jeux là c’est bien souvent du fan service avant tout. Et là; ça fait le boulot largement ^^

  3. Kameyoko 07/01/2013 at 14:22 -

    @Sophie : Être fan aide clairement. Mais je pense qu’on peut y trouver du plaisir (si on aime les beat’em all) même sans être fan. C’est assez bourrin et divertissant.

    @Ratus13 : Justement, tout en étant adressé aux fans, je trouve que ce jeu ne se contente pas seulement de faire plaisir aux fans. Il y a un vrai bon jeu derrière, qui, même s’il n’arrive pas à dépasser le coté répétitif inhérent aux beat’em all, permet de bien s’éclater

Laisser un commentaire »