. [Jeu Video] Test de Dead Island | Fant'asie
Kameyoko 13/11/2011 3
  • Scénario
  • Gameplay
  • Graphisme

[Jeu Video] Test de Dead Island sur PS3

Des zombies et encore des zombies

Dead Island est un jeu qui a fait le buzz en début d’année par l’intermédiaire d’un trailer tout simplement magnifique. On y voyait, une jeune fille morte, au regard vide, puis un gros plan montrant le chaos aux alentours. Puis, toujours avec cette musique triste et sublime, on assistait à un montage en arrière permettant de comprendre comment on en était arrivé là et comment une famille a été décimée par des hordes de zombies.
A titre personnel, rarement un trailer m’aura autant donné envie de découvrir un jeu.
Mais la question qui se pose c’est de savoir si ce Dead Island va se montrer à la hauteur du trailer et ne pas faire pschitt.
Dead Island est développé par Techland et édité par Deep Silver. Il est disponible à la vente depuis le 9 septembre 2011 sur PC, PS3 et Xbox360. Mais moi, je l’ai testé sur PS3.

Scénario

Le jeu se déroule sur île paradisiaque avec des hôtels luxueux, des plages de sable blanc magnifiques, un décor idyllique peuplé de corps musclés pour les hommes et de femmes aux courbes envoûtantes.
Mais ce décor parfait va virer au cauchemar quand des zombies vont débarquer. Vous serez un survivant essayant de survivre. Vous serez amenés à déambuler sur toute l’île pour trouver un moyen de survivre et aider d’autres survivants.

Dès le départ vous aurez le choix entre 4 personnages avec des spécificités propres. Mais ce choix a un impact sur le gameplay mais très peu sur le scénario à part quelques phases pour présenter le background du personnage.

Vous l’aurez compris, le scénario n’est pas le point fort du jeu. Il se résume à survivre. De fait, il est raccord avec le thème puisqu’on y voit là un bon scénario de série B zombiesque.

Mais cette pauvreté scénaristique, complété par des cinématiques anecdotiques passe pourtant très bien. On ne s’ennuie pas car l’intérêt n’est pas là.

Gameplay

Dead Island propose, mine de rien, un terrain de jeu conséquent. Cette petite île est bien vaste. De fait, on peut déambuler librement dans ce monde ouvert. Les environnement ne sont pas extrêmement variés mais plus que ce que l’on pourrait croire.
On peut évidement se balader à pied, ou plus souvent courir comme un dératé pour éviter de se coltiner 5-6 zombies bien énervés.
Et oui, car petite précision, nous sommes plus devant des zombies typés 28 jours plus tard, rapides et agressifs que du zombie de La nuit des morts-vivants, lents et pataud.
Mais on peut aussi utiliser des voitures. Ce qui s’avère pratique car, à pied, ça peut paraitre un peu longuet certaines fois.

Vous aurez évidemment une quête principale, mais vous pourrez, également, faire de nombreuses quêtes annexes. Quêtes que je conseille de faire car elles permettent de prendre de l’XP. Or Dead Island est une sorte de FPS/ Action/ RPG. Avec cet XP, vous pourrez avoir accès à un arbre de compétences vous permettant d’améliorer vos compétences de survie, de maniement des armes, ou crochetage de serrure.
Mais aussi, via ces quêtes, vous pourrez trouver des mods bien utiles. A l’instar d’un Dead Rising 2 vous pourrez améliorer vos armes. D’une batte de baseball, vous pourrez la faire devenir beaucoup plus mortel en y rajoutant des clous. Même si ces possibilités sont plus réduites que sur Dead Rising 2 et moins funs, c’est quand même appréciable. D’autant plus que l’atelier où vous pourrez faire ces combinaisons permet aussi de booster et réparer vos armes. Et ça c’est très très utile.

Pour pouvoir faire ces améliorations, il vous faudra de l’argent et différents items (clous, scotch, batterie, déo, colle…) que vous trouverez au cours de vos pérégrinations.

L’aspect RPG se retrouve avec le choix du personnage au début du jeu. Vous avez la possibilité de choisir 4 personnages. Chacun ayant une préférence pour un type d’arme : armes de lancer, armes à feu, armes tranchantes et armes contondantes.
Je n’ai pas essayé tous les persos, mais j’ai l’impression qu’il vaut mieux favoriser les armes de corps à corps.

 

Au niveau du système de combat on est dans du FPS. Ainsi, il faut viser là où on veut attaquer. Ce qui est important, même au corps à coprs. Viser la tête est autrement plus efficace que n’importe quelle autre partie de l’anatomie du zombie. On retrouve aussi la possibilité de switcher d’armes. Mais dans les faits, en pleine bataille, ce n’est pas forcément chose aisée. D’autant plus qu’il faut prendre en compte l’usure des armes jouant sur leur efficacité.

 Au niveau des coups, on peut asséner des coups d’armes, donner des coups de pied pour se dégager et mettre à terre l’adversaire. Dans les faits, ce coup de pied est très très pratique. Par contre, quand on assailli par plusieurs zombies, là c’est bon courage !
Néanmoins le système de combat est parfois un peu approximatif, et il peut être difficile, dans le stress, d’être précis et trouver la portée de l’arme. D’autant plus qu’il y a un certain manque de précision quand même.

Les zombies ont eux aussi des caractéristiques différentes. Certains zombies sont plus redoutables que d’autres et ont des niveaux. En fonction de la typologie du zombie, il se peut qu’on agisse pas de la même façon.

La difficulté est quand même plutôt difficile. On meurt régulièrement, surtout au début. Durant les premières heures, le joueur est un peu tendu car il se sent bien démuni avec une pagaie face à des zombies qui ne rêve que de déguster vos intestins.

La durée de vie est assez conséquente en solo. Je dirai à vue de nez 15-20 heures en faisant pas mal de quêtes secondaires. Mais la durée de vie peut-être prolongé en trouvant d’autres survivants via le online. Par contre, vous êtes limités par votre avancée. Vous ne pouvez jouez en multi qu’au niveau où vous êtes pour éviter du spoil. Idée intéressante, mais frustrantes dans les faits.

Graphismes

Graphiquement, le jeu est plutôt attrayant, même si techniquement ça pêche un peu. Je veux dire par là que le cadre de ce jeu, l’atmosphère si série B, ces ambiances sont vraiment excellents. Je me suis bien immergé dans ce monde et j’ai pris plaisir à y évoluer. Les zombies manquent parfois de finesse dans leur modélisation, mais sont quand même inquiétants, différents et bien horribles.

Par contre, les personnages principaux souffrent d’un vrai manque de charisme contrairement à des personnages plus secondaires mais bénéficiant d’une aura supérieure.

Techniquement, le jeu n’est pas le plus beau, avec la présence de quelques grains, mais c’est quand même pas mal. Notamment dans les effets visuels de giclées de sang
Malheureusement, il y a, à mon goût, un peu trop de bugs : aliasing, tearing et clipping. J’ai même eu le droit à du freezing. En plus, les temps de chargement sont un peu long.

Conclusion

Pour conclure, Dead Island n’est pas la tuerie que le trailer laisser rêver. Il ne révolutionne rien, mais compile beaucoup de bonnes choses de films de zombies et de jeux comme Resident Evil, Dead Rising ou Left 4 Dead.
J’ai quand même pris mon pied à massacrer du zombie à tout va. L’ambiance et le coté défouloir sont jouissifs et me suffisent.

Dead Island c’est un jeu vidéo de série B dans le bon sens du terme. Perfectible techniquement (notamment de nombreux bugs pénibles), assez pauvre mais classique dans le scénario, il excelle par son ambiance, un gameplay bien pensé et un coté fun bien présent.

Malgré quelques défauts, Dead Island remplie son office et répond au cahier des charges. Même si je rêvais secrètement que se soit plus que ça, il est ce qu’on s’attend à ce qu’il soit.
Bref, certainement pas le jeu de l’année, ni la tuerie espérée, mais un bon petit titre que j’ai beaucoup apprécié.

Et vous qu’en avez-vous pensé?

3 commentaires »

  1. Morlorc 13/11/2011 at 10:19 -

    Je l’avais oublier celui là, je m’étais promis de le prendre mais je l’ai toujours pas, je suis en retard partout :s
    En tout cas, ça m’a l’air d’être un super défouloir 🙂

  2. Toros 13/11/2011 at 11:39 -

    Perso je l’ai fait sur PC… Je me suis régalé, pour moi c’est un des jeux les plus fun de l’année… En multi en tous cas…

    J’ai joué uniquement en multi, si vous avez la chance de pouvoir jouer tout le temps avec les même pote c’est le pied…

    Le jeux n’est (était… je sais pas si y a eu du patch depuis) pas parfait… mais c’est du fun à l’état pure…

    Je pense que multi fait aussi baisser le niveau de déficulté…

    Concernant la précision, pas de problème sur la version PC… Une fois l’arme bien en main on s’y fait vite !

  3. Kameyoko 14/11/2011 at 11:33 -

    @Morloc : Ca pour défouler, ça défoule. C’est assez jouissif de dézinguer du zombie à coup de batte cloutée, de couteau de pêche, de pagaie ou de clé anglaise. Et de ce point de vue là c’est une réussite.

    @Toros : Pour être honnête, je n’ai pas trop trop joué au multi. Je voulais finir le solo avant de m’y mettre plus sérieusement.

    Sur console aussi le jeu n’est pas parfait.

    Mais clairement, un jeu bien fun, plus technique que ce je pensais au début (car pas facile face à des hordes et la gestion des armes)

Laisser un commentaire »