. [Jeu video] Fortnite sur PS4 | Fant'asie
Kameyoko 08/09/2017 0
  • Scénario
  • Graphisme
  • Gameplay

Fornite sur PS4[Jeu video] Fortnite sur PS4

Build and shoot !

Fortnite est un peu un jeu vidéo longtemps maudit. Une arlésienne qui a été annoncée il y a quelques années et qui sort que cet été. Après un développement sûrement plein d’épreuves, le jeu vaut-il le détour ? Peut-on croire en son concept ?

Fortnite est développé par Epic Games et est disponible sur PS4 depuis le 25 juillet 2017

Survivre à la tempête de Carcasse

Fortnite se caractérise par un mélange de construction, de craft et de shoot. Le joueur devra collaborer avec d’autres joueurs en ligne pour réussir les différentes missions et survivre aux vagues d’assaut des carcasses.

On ne va pas se la cacher Fortnite se joue pour les possibilités de gameplay que pour le scénario. Ce dernier est vraiment anecdotique, voir même risible parfois. Le jeu prend place dans un univers où des tempêtes violettes apportant son lot de zombies, appelés « carcasses » surgissent. La population a été décimée, et une poignée de personnes essaie de survivre. Il faudra donc s’entraider, construire des abris, sauver les rescapés et essayer de repousser les différents assauts. Mais Epic Game, au lieu de se contenter de ce scénario simple, mais classique et efficace, utilise, dans les premières minutes de jeu, une pirouette ratée. En effet, on incarne un militaire qui se réfugie dans un bunker avec 3 robots horripilants. Puis on apprend qu’en enfilant un casque de réalité virtuelle, on va pouvoir protéger des gens. Je la fait courte mais c’est un peu ça. Du coup, la première impression n’est pas forcément excellente tant ce subterfuge, pour justifier les phases de jeu, est bancal, et disons-le nul.

Mais en même temps, quand on joue à Fortnite, on ne joue pas pour le scénario mais bien pour cet étrange mélange de jeu et une certaine direction artistique. En effet, Epic Games n’a pas choisi le réalisme, avec des zombies digne de Walking Dead. Non, ils ont préféré une approche plus cartoony, colorée, avec des héros et carcasses aux designs bien sympas. Du coup, le titre n’en devient que plus léger et fun. Il y a plein de petites touches d’humour au cours de l’aventure, dans le gameplay ou dans certaines spécificités (comme la pinata lama permettant d’obtenir des gains).
Les carcasses ne sont pas qu’une masse informe de zombies squelettifiés. Il y en a de plusieurs sortes, avec des comportements et charadesigns bien distincts. En les affrontant, le joueur devra bien prendre en compte leur spécificités. Car on a la carcasse lambda, qui arrive en nombre mais pas très dangereuse, mais aussi un gros tank, un espèce de joueur de baseball qui lance des os, une sorcière-bougie qui fait des dégâts de loin, ou un gros tank qui balance une bonbonne de gaz. Mais il y a encore d’autres types de carcasses que je vous laisse découvrir.

Au niveau du jeu, il y a en gros 3 phases. La première et la plus fastidieuse est la récolte de ressources, essentielle pour combattre et construire. Armé d’une pioche, le personnage détruit le décor pour récolter du bois, des pierres et du métal. Quasiment tout est destructible et c’est assez jouissif. J’adore par exemple monter sur les toits et les détruire (et souvent ça permet de découvrir des coffres). Mais on peut aussi « fouiller » certains éléments pour gagner des ingrédients très utiles pour l’avancement. En effet, Fortnite joue beaucoup la carte du « craft ». Il est ainsi possible de créer et améliorer des armes (si on a les bons ingrédients). Pour cela il faut avoir le schéma de l’arme et les ressources nécessaires. Ainsi ça peut débloquer de puissantes armes, qui se décomposent en arme de mêlée (type épée, hache…), arme de poing (type pistolet), armes automatiques, fusil à pompe, fusils de sniper et des pièges, ô combien utiles pour défendre sa base. Vu l’importance des ressources, cette phase est primordiale.

Jouons aux château de sable

Fornite 6Ensuite, il y a la phase construction. Les objectifs sont souvent de protéger quelque chose, que ce soit sa base, ou tout autre objectif. Et pour cela rien de mieux que de construire des fortifications. Et là Fortnite permet pas mal de choses. Basiquement, on peut construire, des murs, planchers, escaliers et installer des pièges. Sauf que c’est suffisamment évolutif pour donner plein de possibilités pour bâtir quelque chose de très sympa. Par exemple, avec les murs, on peut rajouter une fenêtre ou une porte, ou bien encore faire une arche. Ces constructions sont dépendantes du matériel utilisé. Le bois sera moins résistant que le métal. Et plus on avance dans le jeu, plus on peut renforcer la résistance de ces éléments.
Les possibilités sont assez énormes. Malheureusement, on les exploite réellement que pour défendre sa base. Car dans les autres missions, une construction basique suffira. De plus, la construction n’est pas toujours intuitive, ni forcément bien expliquée. C’est en tâtant de la construction qu’on en comprendra vraiment les subtilités.
Par contre cette phase est vraiment primordiale et s’avère être déterminante dans certaines missions. Par exemple, défendre sa base exige d’avoir bien réfléchi à sa stratégie de défense.

Ensuite, il y a la phase de shoot consistant à tuer tout ce qui bouge pour contrer les vagues d’assaut. Là, on rentre dans un shoot à la troisième personne. Le joueur aura la possibilité de jongler entre 3 emplacements d’armes. Bien évidemment on conseillera de pas s’équiper du même type d’armes. Une arme de mêlée, une arme automatique sont quasi obligatoire je trouve. Mais il y a tellement d’armes améliorables, avec des caractéristiques propres, que l’on peut bien définir une stratégie d’élimination des zombies. Attention cependant à ne pas négliger les munitions. On les sous-estime, mais se retrouver à court lors d’une vague de zombies, c’est pas très drôle.
La phase de shoot est assez basique, on vise, on tire, on recharge… Il est possible de se mettre en mode « précision » pour faire des headshots. Car évidemment un headshot cause plus de dégâts.

Un menu complet

Fornite 2En dehors des pures phases de jeu, il y a un menu permettant d’améliorer/ personnaliser tout plein de choses. On a parlé des armes améliorables, mais il en est de mêmes pour les héros et survivants. De base, le joueur doit choisir parmi une tripotée de personnages jouables, découpés en 4 groupes : Ninja, Soldat, Constructeur et Aventurier. Tous ayant leur spécificités : combat rapproché, combat en mêlée, combat à distance et construction. Mais chaque héros a aussi des compétences particulières qui peuvent s’avérer redoutables si bien utilisés. Mais dans les faits, j’ai trouvé l’impact du choix du héros assez limité. Si on enlève certaines aptitudes propres à certains personnages, je n’ai pas trouvé que jouer un constructeur ou un militaire changeait tant que ça les possibilités et le jeu.

Fortnite a aussi un aspect RPG. Plus on monte de niveau plus les possibilités offertes augmentent. Il y a un arbre des compétences permettant de débloquer des aptitudes, personnages, sections… Les personnages gagnent aussi des niveaux et peuvent débloquer des aptitudes. Les armes peuvent devenir aussi plus puissantes, de mêmes que les survivants « gagnés ». En effet, en dehors du héros, d’autres survivants pourront servir. En effet, il est possible de les assigner à des sections qui pourront vous servir. Malheureusement, Fortnite est un peu avare en explication sur ces autres survivants et sections. Il peut être difficile de comprendre leur intérêt et l’impact réel dans le jeu.

Le loot est également un aspect important du jeu. Avec la collection, les récompenses de jeu, les lamas, les coffres trouvés in-game, les réussites d’objectifs, tout est bon pour avoir des récompenses et débloquer de nouveaux personnages/ survivants, schémas d’armes et autres ingrédients. Vu que les récompenses sont assez généreuses, ça devient vite un objectif d’en looter un maximum afin de débloquer des « choses » plus performantes.

Fornite est donc un mélange, plus complexe qu’il n’y parait, de différents types de jeu : exploration, shoot, construction avec une petite touche RPG. Mais finalement l’alchimie se fait bien surtout que le jeu vidéo est finalement faussement simple. Et je dois avouer que j’ai trouvé qu’Epic Games était un peu avare en explication. J’ai mis du temps à bien comprendre l’intérêt et l’impact de certaines choses pourtant cruciales.
Mais le jeu est vraiment sympa même si plein de défauts. Le plaisir de tirer sur des carcasses est bien présent. Mais surtout l’aspect construction est vraiment fun j’ai trouvé. Élaboré des stratégies de défense, en usant des possibilités de construction et en disposant savamment ses pièges est très plaisant. La personnalisation et l’amélioration des différents éléments sont centrales et plutôt bien pensées, tout en gardant un aspect simple.
Fornite 3La direction artistique de Fortnite est aussi une réussite. Le côté cartoony, coloré, va bien à l’univers et permet de rendre le jeu plus léger et distrayant, bien que le graphisme ne soit pas très poussé.
Mais, le jeu souffre de quelques défauts qui pourront rebuter. En premier lieu, et ce qui m’a le plus géné, c’est un manque de clarté et d’infos sur les différentes possibilités offertes. Il y a plein de menus, d’actions dont on ne comprend pas forcément l’effet (par exemple l’impact de certaines sections). De même, il y a certaines actions du gameplay qui ne sont pas intuitives (par exemple pour « construire » les armes, dont on a le schéma, n’est possible qu’in game et pas via le menu des schémas).

De plus certaines promesses ne sont pas totalement tenues. Par exemple, le choix du héros n’est pas assez discriminant. Jouer un aventurier ou un constructeur ne change pas fondamentalement mon approche du niveau. Et au final, au lieu de développer plusieurs types d’héros j’ai souvent choisi le même que j’ai bien amélioré. Ensuite, l’aspect multijoueur m’a un peu déçu. Souvent, il y a plusieurs joueurs sur une même map, mais chacun vaquent à ses occupations, et il n’y a pas réellement de synergie d’équipe. Peu de joueurs collaborent réellement. On partage juste une map (c’est surtout vrai sur les cartes de bas niveau).
Et enfin, le scénario est vraiment secondaire. L’entrée en matière est laborieuse. Mais même après il passe au second plan. On fait les missions sans se soucier forcément du « pourquoi ». On se contente d’atteindre les objectifs.

Pourtant malgré ces défauts, je trouve que Fortnite est un jeu qui essaie d’être un peu différent, et qui propose finalement un vrai plaisir de jeu. C’est fun, assez complet et convivial. Certes, il sera chronophage mais on ne s’ennuie pas, malgré quelques éléments souvent redondant. Mais les différentes phases de jeu sont plaisantes à faire.
A défaut d’être le jeu ultime qu’on pouvait espérer, ça reste un divertissement efficace !

Et vous qu’en avez-vous pensé ?

Laisser un commentaire »