. Jabberwocky – tome 2 de Masato Hisa | Fant'asie
Kameyoko 22/06/2015 0
  • Scénario
  • Graphisme

Jabberwocky - tome 2

Jabberwocky – tome 2 de Masato Hisa

Le premier tome de Jabberwocky m’avait laissé vraiment perplexe. Bien que sachant que ce seinen était vraiment singulier, je n’ai pas réussi à complètement rentrer dedans. La faute, principalement, à un graphisme qui ne me touche pas.

J’espérais donc que la suite leverait mes doutes et que je m’habituerais aux dessins. Est-ce le cas ?

Jabberwocky – tome 2 de Masato Hisa est édité par Glénat et est disponible à la vente depuis le 04 mars 2015.

Résumé de Jabberwocky 2 chez Glénat

Résumé de l’éditeur :

Lily Apricot, une ancienne tueuse des services secrets anglais, a pu échapper à son passé en rejoignant la société secrète “Le Château d’If”, dirigée par le comte de Monte Cristo troisième du nom. Elle fait à présent équipe avec un étrange partenaire, l’oviraptor Sabata Van Cleef.
Ensemble, ils tentent de déjouer les complots des grands de ce monde, souvent des dinosaures qui cherchent à tracer, de gré ou de force, les grandes lignes de l’Histoire !

Un graphisme toujours aussi spécial

Dans ce tome 2, nous retrouvons les deux héros Lily et Sabata qui forment effectivement un duo pour le « Château d’If« . Ces agents de terrain vont intervenir sur deux affaires. La première est la suite des événements en Italie, avec la traque des fanatiques de Galilée. Ces derniers avec un dispositif imaginé par Nikola Tesla, ont en leur possession une arme capable de faire des ravages. Lily et Sabata vont donc devoir arrêter ces fanatiques.
La seconde va les mener en Chine pour protéger un bébé des assassins très spéciaux de l’impératrice de Chine. Ce bébé représente une menace pour cette dernière. C’est pourquoi elle cherche à éliminer ce petit Mao Tsé-Toung.

Masato Hisa continue de revisiter l’histoire à sa façon, en faisant intervenir des personnages ayant existés. Mais il les réinvente à sa sauce en intégrant par-ci, par-là, des dinosaures humanoïdes. Si on rajoute à ça un petit côté steampunk ce n’est vraiment pas désagréable lire. Surtout qu’on s’amuse de voir cette réinterprétation historique. Voir un Mao bébé menacé ou un Nikola Tesla complètement barré, aficionados des notes à tout va est très intéressant.
Surtout que le narration est rythmé et fait la part belle à l’action. Les scènes de gunfight, ou des passages où Lily peut faire étalage de ses capacités sont légion et plaisant. L’utilisation des dinosaures est aussi intéressante. On croise de nombreux types de dinosaures, avec des spécificités propres qui vont être utilisés à un moment ou un autre. La présence de ces gros reptiles, avec une dimension steampunk donne une vraie personnalité à ce titre.

La primeur est vraiment au divertissement et à l’action. mais cela se fait un peu au détriment d’une finesse de scénario. Il y a souvent quelques grosses facilités, mais qui ne dérangent pas forcément. De plus, j’ai également trouvé que la relation entre Sabata et Lily peinait à décoller. Même s’il y a du mieux par rapport au tome 1, je trouve que les deux personnages n’évoluent pas assez et que leur relation est trop sommaire. Il y a bien des pistes de développement et quelques thèmes abordés, mais pas assez à mon humble avis. La seule véritable avancée est la perception de Lily de Sabata, voir même la perception que la jeune fille a d’elle-même. Elle se voit comme un simple pion dans un grand dessein, et donc remplaçable. Mais Sabata va lui faire prendre conscience de sa singularité et lui faire comprendre, qu’à ses yeux, elle est d’abord Lily avant d’être un pion. Mais cette approche est aussi discrète que l’arrivée d’un T-Rex. Même si cette thématique est intéressante, elle est amenée à gros sabots à coup de tirades un peu surfaites.

Le tout se lit malgré tout bien, même si je pense qu’il manque encore un vrai fil rouge, ou du moins, il n’est pas exploité. L’aspect épisodique des missions ne va pas forcément avec le titre. J’attends plus de liant.

Attaquons maintenant le point qui me dérange le plus : le graphisme. L’utilisation singulière des aplats et du noir et blanc confèrent une vraie personnalité, un vrai style à ce Jabberwocky. Sauf que personnellement, je n’arrive décidement pas à accrocher. Je trouve que cela gêne la fluidité de l’histoire. Je trouve souvent le tout brouillon, peu lisible et non uniforme. Parfois cela apporte un vrai plus, jouant sur l’ambiance, d’autres fois, ça alourdit juste le tout. Et surtout, j’ai parfois le sentiment que cela est un subterfuge pour masquer le manque de finesse du trait et certaines approximations anatomiques ou de cadrage.
Même si j’aime la prise de risque, même si je reconnais la recherche créative derrière, personnellement ça me sort du récit et casse ma lecture. Je n’arrive pas à rentrer dedans totalement.
Mais c’est souvent le risque avec un parti pris graphique aussi tranché. Ça touche certaines personnes, quand ça en bloquent d’autres. Malheureusement, ici, j’appartiens à le deuxième catégorie.

Pour conclure, Jabberwocky – tome 2 de Masato Hisa est un seinen avec pas mal d’action, qui propose une réinterprétation de l’histoire avec des dinosaures et du steampunk, et qui s’avère être distrayant. Bien que manquant un peu de développement, le couple Lily/ Sabata commence à prendre forme et ressembler à quelque chose. Il confirme ce qu’on pouvait penser du tome 1. Son univers atypique est bien marqué et identifiable.
Malheureusement, dans mon cas, je n’arrive pas à rentrer pleinement à cause du graphisme. Hisa utilise énormément les aplats et contrastes noir et blanc pour insister sur les ombres. Même si on ne peut que reconnaître la prise de risque, s’inspirant de ce que peuvent certains artistes américains, je ne m’y fais pas. Je trouve que ça manque souvent de lisibilité, empêchant la compréhension rapide de la case. Ce qui peut créer une rupture dans le lecture, hachant ainsi le tout.
Mais si c’est ma perception, elle est compltement subjective. D’autres trouveront cette patte artistique magnifique. A vous de vous faire votre propre opinion.

Et vous qu’avez-vous pensé de ce tome 2 ? Aimez-vous le duo qui est en train de naître ? Et enfin appréciez-vous le dessin ? Apporte-t-il quelque chose ?

Laisser un commentaire »