. Invincible – tome 5 de Robert Kirkman et Ryan Ottley | Fant'asie
Kameyoko 07/04/2011 0

Invincible - tome 5 - un autre monde de R. Kirkman et R. Ottley

Invincible – tome 5 : Un autre monde

Invincible se bonifie avec le temps

Face au succès de Walking Dead et grâce à la renommée que se taille Robert Kirkman, Delcourt a décidé de relancer Invincible. Les ventes des premiers opus n’ont pas été bonnes. L’éditeur a mis plusieurs années pour sortir le tome 4 : super héros un jour… mais là le tome 5 sort peu après. Pour notre plus grand plaisir.

Invincible est en train de s’établir dans le paysage comic comme un must-have incontournable. Ce 5ème opus ne va faire que confirmer cela.

Invincible – tome 5 : un autre monde de Robert Kirkman et Ryan Ottley est édité par Delcourt et est disponible à la vente depuis janvier 2011.

Résumé de Invincible 5 chez Delcourt

Malgré son emploi du temps chargé, Mark essaie quand même de lire son comic préféré Science Dog. Un jour il va tomber nez-à-nez avec son personnage favori mais en chair et en os.
En réalité, il s’agit de l’apparence choisie par le représentant d’une race extraterrestre pour aborder Mark. Cette dernière souhaite son aide urgemment pour qu’il sauve leur planète menacée.
Mais pour le faire Mark va devoir s’absenter quelques semaines. Il va donc devoir l’annoncer à Amber, sa mère et aussi à Cecil.

Ce dernier refuse catégoriquement qu’il y aille prétextant que c’est lui qui le paie et que donc il doit sauver la Terre et pas d’autres planètes.

Pourtant Mark décide de s’y rendre quand même.
Une fois arrivé sur cette planète peuplée d’insectoides, sortes de mantes religieuses géantes, Mark est convié à rencontré leur roi.

Mark est sous le choc quand il s’aperçoit que leur dirigeant n’est autre que son père : Omniman. L’émotion est vive et Mark ne peut s’empêcher de l’étreindre.

En discutant, Nolan Grayson annonce à son fils qu’il a refait sa vie ici. Il lui demande de l’aider pour éviter que des Viltrumites s’en prennent à ses habitants et qu’ils l’emmènent.

Mais Mark n’est pas au bout de ses surprises !

Que de rebondissements !

Là où le 4ème volet se concentrait sur le développement du personnage de Mark, avec sa vie sentimentale, sa mère, sa double identité et sa gestion au quotidien, ce 5ème tome propose de mettre plus en avant le coté super-héroïque et est plus riche en action.

Mais n’oublions pas que c’est Kirkman au scénario et donc qu’on aura pas uniquement de l’action primaire. Non, le scénariste de Walking Dead et the Haunt n’en n’oublie pas des rebondissements aux petits oignons, le développement de son univers et ce mélange entre actions épiques et légèreté de certains passages. Bref un tome très dense avec un rythme narratif effréné.

Je me demande même, si ce n’est pas le meilleur Invincible.

Ce tome se déroule en grande partie sur une autre planète peuplée d’humanoïdes  insecte ayant une espérance de vie très courte de 9 mois. C’est là-bas que Mark y retrouve son père. Ces retrouvailles sont assez excellentes et ça fait plaisir de revoir Nolan Grayson.

Forcément ce rebondissement chamboule Mark et indirectement tout l’univers d’Invincible. Parce que ce fait est loin d’être anodin. Et ce d’autant plus que Omniman a refait sa vie avec une femelle locale. Et ce petit cachotier va réserver au lecteur une surprise énorme. D’ailleurs ce rebondissement est assez inattendu et ouvre des possibilités pour la suite très intéressantes, non seulement sur l’intrigue mais aussi sur le développement des différents personnages.

L’action sera bien présente avec l’arrivée de Viltrumites sur cette planète. L’occasion de voir Nolan et Mark en action. Et le moins que l’on puisse dire c’est qu’ils ne font pas dans la dentelle.

Le scénario de Kirkman est toujours aussi bon. Outre l’action, il prend quand même le temps de travailler la relation entre le père et le fils et en complexifiant ces personnages. Mais il prend le temps aussi de poser certains potentiels méchants à venir et une grosse menace datée. Tout ça promet encore de belles choses pour la suite.

Alors qu’Invincible est dans l’espace, les super-héros de la Terre, les Gardiens du Globe en tête ont fort à faire en son absence.

Les dialogues sont toujours aussi savoureux. L’humour qui caractérise la série est bien au rendez-vous ainsi que certaines scènes plus légères qui permettent de rafraichir la lecture.

Bref, on ne s’ennuie pas une seconde. La lecture est addictive et on dévore les pages à vitesse grand V. Cela vient notamment d’une gestion du rythme narratif presque exemplaire. Il alterne les phases de combat de Mark et Omni-Man avec des passages sur Terre ou sur d’autres personnages. On pourrait croire que ça coupe le rythme, mais c’est même plutôt le contraire. Les différentes scènes se mettent mutuellement en valeur et permettent de mieux savourer les scènes d’action spectaculaires et intenses.

Au niveau du dessin, Ryan Ottley a toujours sont style caractéristique , un peu cartoony mais qui colle parfaitement au récit. Il parait décontracté, simple mais se révèle enfin de compte dense, violent et immersif.

Et ce d’autant plus que ses progrès sont visibles. Son coup de crayon s’améliore de tome en tome. Il arrive à trouver le bon équilibre entre un trait épuré et détaillé. Il va à l’essentiel tout en arrivant à donner vie aux décors et personnages. Le tout est très lisible.

Sa mise en case est très bonne pour les scènes d’action. On sent qu’il prend plaisir à les faire.
Le petit plus de ce 5ème opus est l’œuvre d’Ottley avec une case superbe, légère est fun. Il s’agit de celle où Nolan embrasse langoureusement sa femme insecte. J’ai bien aimé ce passage.

Pour conclure, Invincible se bonifie vraiment. Ce tome 5 est excellent et se lit à une vitesse folle. Les rebondissements sont nombreux, inattendus et bien gérés. L’action revient sur le devant de la scène et ne déçoit pas. De même, Kirkman continue à donner consistance à son monde, qui prend vie devant nos yeux.
J’ai particulièrement aimé la gestion du rythme du scénariste. Je ne me suis jamais ennuyé.
Le tout est servi par les dessins de Ryan Ottley plein de personnalité et qui sied bien au récit. Ottley est aussi indissociable que Kirkman sur Invincible. Un Adlard ne conviendrait pas sur ce comic.

Invincible se positionne comme un incontournable et comme une des excellents titres actuels.

Et vous qu’en avez-vous pensé? Trouvez-vous que c’est le meilleur tome?

Laisser un commentaire »