. Hokuto no Ken – Tome 9 | Fant'asie
Kameyoko 28/08/2009 2

Hokuto no Ken - tome 9 de Tetsuo hara et Buronson

Hokuto no Ken – tome 9 de Tetsuo hara et Buronson

Les 6 étoiles du Nanto

Cette série : Hokuto no Ken, éditée par Asuka, a mis du temps à décoller, mais là on est en plein dedans. Le tome 8, un cran au-dessus des autres, annonçait quand même de bonnes choses pour ce tome 9. On attend beaucoup du combat de Rei et de sa probable mort dans ce tome.

Vu que j’ai beaucoup d’affection pour lui, inutile de dire que j’attends beaucoup de ce tome et si mort il doit y avoir, j’attends qu’elle soit magnifique.

Au-delà de ce personnage, ce tome est assez centré sur l’école du Nanto et ses 6 maîtres. En effet, ici, nous avons la réunion de 4 maîtres du Nanto (dont deux personnages que j’affectionne tout particulièrement). Un tome assez intense et riche. mais avant d’aller plus loin, le classique résumé.

Résumé d’Hokuto no Ken – tome 9

Rei combat Yuda afin de libérer Mamiya de son passé. Il affronte donc un autre maître du Nanto. Le combat est acharné mais Yuda se montrera déloyal en inondant le village et en embourbant Rei. Par cette action, il espère affaiblir ce dernier qui a un style plutôt aérien.

On apprend également pourquoi Yuda voue une haine si féroce envers Rei.

La seconde partie du manga met en avant deux autres maîtres du Nanto : Shu et Souther. Les deux ont un lien avec Kenshiro qui nous sera expliqué via un flashback. Souther, l’empereur sacré, est le grand maître du Nanto. Ce sera un adversaire de taille pour Kenshiro et ce d’autant plus qu’il possède une particularité capable de mettre à mal les arcanes du Hokuto Shinken.

Rei, Shu, Yuda et Souther : les étoiles du Nanto menacées

Vous l’aurez compris, ce tome est axé sur l’école concurrente du Hokuto (de cuisine!) : le Nanto (de fourrure!. Désolé vieux réflexe dû à mon enfance). On verra, via des flashbacks, qu’elles ne sont pas si ennemies que ça.

Kenshirô est plus en retrait, même si on le verra échanger quelques coups avec Shu et Souther. Mais c’est par son biais (et celui de Rei) que nous découvrons un peu la tragédie du Nanto.

Je préfère annoncer la couleur de suite, mais ce tome est pour moi, le meilleur qu’on ait eu depuis la début de la publication. Tout y est : émotions, combats, personnages nouveaux et intéressants, révélations, flashback…

On peut diviser ce volume en 4 parties. La première termine le combat entre Rei et Yuda. La seconde nous dévoile la fin de Rei. La troisième nous présente les deux autres maîtres du Nanto : Shu et Souther. La dernière partie débute par le combat entre Kenshirô et Souther.

Le combat Rei vs Yuda

Buronson et Hara, nous dévoilent pourquoi Yuda en veut tellement à Rei. Cette raison est bien ridicule mais a des conséquences importantes, puisque c’est de ça que naît la cession du Nanto. L’élément déclencheur, bien que risible, souligne bien à la fois, le caractère pathétique de Yuda et son obsession de la beauté tout en mettant en valeur la grâce et l’aspect aérien de Rei.

Le combat change un peu des standards d’Hokuto no ken puisque deux pratiquants du Nanto s’affrontent. le combat est bien mis en scène, et sympa à suivre. Le seul « hic » c’est ce Yuda qui est inintéressant et antipathique. Heureusement le style de combat particulier de Rei rattrape le coup.

Au final, Rei, un des mes personnages fétiches, sort avec un très beau combat qui fait honneur à son charisme.

La mort de Rei

Même si on s’y attend depuis le dernier tome, le moment tant redouté mais en même temps attendu arrive : la mort de Rei. Ce personnage hautement emblématique nous offre un moment très touchant. Il meurt dans la dignité, sans esbroufes et sans grands renforts de larmes et d’apitoiements. Une belle sortie pour un personnage qui aura marqué de son empreinte ce manga.

Rencontre avec Shû et Souther

Ce tome introduit deux nouveaux personnages forts qui appartiennent à l’école du Nanto. Ces deux hommes ont déjà rencontré Kenshirô dans sa jeunesse, Shû lui ayant même sauvé la vie. Pourtant ce sont deux personnalités différentes. Souther a soif de puissance et de gloire alors que Shû de l’étoile de la bonté fait honneur à son étoile. Tous les deux croiseront le chemin de l’héritier de la grande ourse.

A noter que Shû est aveugle. Je ne sais pas pourquoi, mais le coup du mec aveugle est un grand classique du shonen. Et puis évidement, ça ne lui pose pas le moindre problème de ne rien voir.
Ce dernier est un personnage que j’aime beaucoup, même s’il est trop « bon » et manque des fois de crédibilité. Je pense notamment à la scène ou son fils meurt et où il n’est pas trop triste.

Souther quant à lui, n’est pas un personnage très intéressant pour l’instant. Mais pour me souvenir, un tout petit peu, du dessin animé de mon enfance, je sais qu’il deviendra plus passionnant ensuite.

Combat Souther vs Kenshiro

Pour l’instant, Souther fait presque honte à son statut. S’il n’avait pas son fameux secret il serait presque un vulgaire chef de brigand comme on a en croisé des dizaines depuis le début. Mais pourtant…! Ce combat n’est pas des plus palpitant pour l’instant sans être pour autant mauvais. C’est juste un combat comme on a déjà vu avant.

Mais la touche nouvelle c’est que c’est un adversaire, plus coriace qu’il n’y parait, a un « quelque » chose capable de contrecarrer l’art assassin du Hokuto Shinken.

Concernant le dessin, il est toujours très bon. J’aime beaucoup le trait de Hara. Il est très soigné et détaillé. Il y a également une bonne mise en case et une mise en scène qui s’améliore de tome en tome.

Bref, c’est sûrement le meilleur tome depuis le début. On sent qu’on est passé au niveau supérieur. L’histoire dépasse les simples combats pour protéger les habitants et deviennent plus personnels. La mythologie du Nanto et du Hokuto s’épaissit. Mais surtout ce tome met en exergue deux personnages que j’aime bien; Rei mourant dignement. Cette mort donne un coté émotionnel peu vu, voir pas du tout exploité jusqu’à présent.

Indispensable!

Et vous que pensez-vous du personnage de Shû? Pensez-vous que Rei a eu la mort qu’il méritait?

2 commentaires »

  1. mikiwank 31/08/2009 at 11:45 -

    Rei est le personnage que je préfère de tout hokuto no ken. Il a laissé une trace indélébile dans l’histoire alors qu’il n’apparait que durant ces 9 tomes.
    Perso, j’aime bien Souther mais surtout à la fin… Il dévoile enfin ses vrais sentiments dans un grand moment de rédemption.
    Bref c’est du bon, c’est pourquoi je ne peux résister à acheter les revoltech. D’ailleurs RAOH & KOKUOH-GO sont en chemin jusque chez moi puisqu’ils viennent juste de sortir au japon 😀

  2. Kameyoko 31/08/2009 at 20:41 -

    Les Revoltech j’ai essayé avec un EVA mais ça m’a pas plus plut que ça. Mais, comme vu sur ton blog, ces figs ont l’air vraiment pas mal.

    Sinon plus que d’accord pour Rei. Pour Souther on verra dans le volume 10

Laisser un commentaire »