. Hero Tales – tome 4 d'Hiromu Arakawa | Fant'asie
Kameyoko 16/01/2012 0
  • Scénario
  • Graphisme

Hero Tales – tome 4 d’Hiromu Arakawa

Les choses s’accélèrent

Hero Tales est un manga qui devient de plus en plus intéressant au fil des tomes. Le volume 3 prenait une direction encore plus sombre, avec une intrigue et des personnages qui se complexifiaient. Le tout devient vraiment plaisant à suivre, moins classique que ce que je pouvais craindre au début.
Ce quatrième opus va être marqué par quelques éléments forts, qui confirmeront le virage plus adulte.

Hero Tales – tome 4 de Hiromu Arakawa est édité par Kurokawa et est disponible à la vente depuis le 08 décembre 2011.

Résumé d’Hero Tales 4 chez Kurokawa

Résumé de l’éditeur :

Suites aux menaces proférées par Ryûkô, Taitô est bien décidé à découvrir ce qui s’est passé à Taizan pendant son absence. Laila arrivera-t-elle a surmonter la rancœur qu’elle éprouve envers son frère ? La mécanique céleste poursuit sa course et les étoiles s’alignent peu à peu en vue d’un combat final dévastateur.

La conclusion se rapproche

Après un volume 3, où l’on découvrait les 7 guerriers divins, nous passons maintenant aux choses sérieuses dans ce quatrième opus. Nous entrons dans la phase fatidique de cette série.

Il y avait déjà quelques révélations et rebondissements dans le précédent opus, mais celui-ci va en être encore plus riche. L’intrigue va se complexifier, les personnages s’approfondir et les avancées seront légions.

On débute avec Taito qui, suite au massacre de son village et la mort de son père adoptif, va évoluer pour prendre en main son destin et protéger ceux qu’il aime. Pour cela il sera toujours accompagné de ses compagnons, guerriers divins ou pas. Mais ce groupe est amputé de Ryûko qui confirme son changement en basculant de plus en plus dans l’autre camp.

Mais avant de partir Shimei fait son apparition et une terrible confrontation a lieu. Elle permet à Hiromu Arakawa d’exprimer tout son talent. La mise en scène de cette bataille est magistrale. C’est palpitant, bien mené avec beaucoup de caractère. Surtout que sa conclusion sera impactante et réserve son moment d’émotion.

C’est à partir de ce moment-là qu’on sent qu’on est entré dans les choses sérieuses et que tous les évènements s’accélèrent. La fin approche et tout est fait pour la préparer.

C’est pourquoi, dans ce tome, il y a énormément de rebondissements et d’avancées. Il y a Taito qui prend conscience de son pouvoir et de son rôle en tant qu’Hagun. Il apprend également qui il est réellement et son histoire. L’empereur Taiga est bien décidé à être meilleur, pendant que , dans le même temps, Keirô est entrain de passer à l’action et prendre de plus en plus d’importance au sein de l’armée.

Les conflits politiques et de pouvoirs sont très présents dans ce volet. Il y a donc l’opposition entre Hagun et Tonrô mais aussi le sort d’un pays et du pouvoir politique. Tout cela donne une dimension plus politique appréciable.

Mais ce qui caractérise le plus ce Hero Tales – tome 4 c’est l’évolution et le traitement des personnages. Ils sont très nombreux à prendre de plus en plus d’épaisseur, de gagner en intérêt et donc devenir plus attachants.

Le héros devient plus mâture et moins agaçant parfois. Il semble avoir pris conscience de son rôle et est décidé à faire ce qu’il pense être bien. De même la révélation de sa véritable identité va encore le faire mûrir plus. Mais cette révélation va aussi impacter, sans qu’il s’en rende compte, sa relation avec Laila. On sent que la mangaka est entrain de faire naitre une histoire d’amour à mon avis dispensable.

Rinmei, même si elle est très présente, est au cœur d’un rebondissement aussi inattendu que plaisant.

Hosei aussi aura le droit à son développement avec son moment de bravoure et son moment émotion.

On avait quitté Ryuko qui avait brusquement changé de camp et de comportement. Arakawa le développe et le montre très torturé. On apprend pourquoi ce revirement de camp. On voit aussi tout son déchirement à respecter sa nouvelle allégeance via une mission très éprouvante pour lui.

Par la suite, il sera totalement perdu et abattu. Il ne sait plus qui il est et a du mal à vivre avec ce qu’il a fait. Ce personnage permet au récit d’être moins manichéen et offre une touche de subtilité et ambiguité intéressante. De plus son parcours et ses retrouvailles avec le groupe de Taito sont des moments assez intense émotionnellement.

Ce tome est donc mené tambours battants, même s on perçoit une légère baisse de rythme dans une première partie. Mais pour le reste, c’est rythmé sans pour autant avoir l’impression que c’est expédié. De fait, la lecture est rapide et plaisante. Hiromu Arakawa maîtrise sa narration et nous offre de très beaux moments couplés à des développements de personnages intéressants.

Graphiquement, c’est toujours aussi plaisant. Les personnages ont un bon charadesign avec une bonne expressivité, les décors sont assez soignés et la mise en scène efficace.

Pour conclure Hero Tales est donc un bon shônen réussi et captivant. Ce tome 4 nous offre tout ce que le lecteur veut trouver de l’action, des moments de bravoure, un scénario travaillé, de l’émotion, des rebondissements et des révélations majeures. Cela confirme la très bonne impression laissée par cette série.

On sent que la fin est proche, j’espère juste qu’elle sera à la hauteur de la série et quelle ne paraitra pas, soit trop précipitée soit non maitrisée. Mais, je fais confiance à la mangaka qui nous prouve qu’elle maîtrise son sujet .

Et vous qu’avez-vous pensé de ce tome ? Croyez-vous que la fin sera à la hauteur et de qualité ?

Laisser un commentaire »