. Hercules : Les Guerres Thraces par Steve Moore et Admira Wijaya | Fant'asie
Bagooor 11/01/2011 1

Hercules : Les Guerres Thraces par Steve Moore et Admira Wijaya

Le mythe d’Hercule

Les éditions Milady Graphics ont le don de sortir des titres peu connus du grand public, pour une qualité élevée.
Que ce soit d’un point de vue du fun (Scott Pilgrim, Empowered) ou du gore (Black Summer, No Hero), leurs titres sortent du lot de lectures habituelles, et nous proposent des titres fun et agréables, qui permettent de lire des histoires sans lien avec des univers chargés de continuité.

Hercule est un titre qui ne paye pas de mine, mais qui procure un très bon moment de lecture. Lors de l’annonce et de la sortie de ce titre, je n’étais pas le plus enthousiaste, mais après la lecture de ce titre, mon avis a quelque peu changé.

Cette mini série était éditée par Radical Comics, et une seconde mini série sur Hercule existe, et elle paraîtra en février prochain chez Milady.

Résumé du tome

Le roi Cotys, de Thrace, a fait appel aux services d’Hercule et de son groupe.

En arrivant sur place, le groupe se verra confronté à un petit groupe d’hommes, se faisant appeler « soldats », qui prennent part à un banquet luxueux.
Bien que très faibles, ceux-ci ne se gênent pas pour mettre en doute les origines d’Hercule, ainsi que ses exploits et ceux de la troupe. Agacés par ses réactions, Hercule et ses hommes engageront un combat très déséquilibré, qui entraînera la mort de plus d’une centaine de personnes, hommes, femmes et esclaves compris.

Il s’avère cependant que c’était une mise en scène du véritable roi Cotys, afin de vérifier la valeur et le courage de la troupe d’Hercule.
La troupe accepte néanmoins de former les soldats de l’armée de Thrace, afin d’en faire de vrais guerriers.

Des semaines plus tard, lorsque l’armée de Cotys est prête, les troupes se lancent dans une guerre en Thrace, afin de mettre la main sur les résistants et leur chef.
Mais les désirs du roi Cotys sont loin de ce que la troupe d’Hercule imaginait, bien que ceux-ci ne vivent que pour le combat.

Une lecture agréable

A l’annonce de la sortie de ce titre par les éditions Milady Graphics, je n’étais pas très intéressé par ce titre. Mais en y jetant un oeil et en s’y intéressant un petit peu, j’ai commencé à lire ce titre, et je n’ai pas pu décrocher avant la fin.
Durant toute la lecture de cet album, j’étais absorbé par l’histoire, impatient de découvrir comment le groupe de héros allait s’en sortir face à leurs adversaires.

L’histoire mise en place par Steve Moore est intéressante et prenante. Le lecteur reste en attente du dénouement durant toute la lecture, en espérant que la petite troupe s’en sortira indemne. D’ailleurs, bien qu’Hercule soit le héros de ce récit, il n’est pas l’unique personnage à intervenir. Tous les membres de la troupe ont droit à un résumé de leur vie antérieur, avec des objectifs et des pulsions différentes.
Cette description de tous les membres permet de s’intéresser à toute la troupe, et donc d’avoir envie de connaître la suite de leurs aventures.

J’avais peur que l’histoire soit une succession de combats sans queue ni tête, avec une histoire banale. Il y a certes de nombreux combats, et l’histoire reste très attachée au mythe d’Hercule, mais elle est passionnante et l’on entre dans l’interprétation de Steve Moore de la mythologie d’Hercule. Moi qui ai toujours aimé les histoires des Dieux Grecs, je ne pouvais qu’apprécier.

Peut être que mon intérêt pour la mythologie a fait que j’ai bien apprécié le récit. Donc je ne saurais que vous conseiller de lire quelques pages et de le feuilleter pour vous faire votre propre idée, car j’apprécie peut être quelque chose qui déplait à d’autres. Mais quoi qu’il en soit, l’intrigue et l’évolution de l’histoire sont très bien construites, et il n’y a aucun temps morts.

La partie graphique est assurée par Admira Wijaya, qui a un style très proche de la peinture. La couleur joue sans doute aussi pour beaucoup, mais la représentation qu’en fait le dessinateur correspond très bien à l’aspect historique et mythologique du scénario. Son style m’a surpris lors de la première lecture, mais je me suis rapidement fait à son trait, qui convient très bien à cette histoire.

C’est une bonne chose qu’un second volume des aventures d’Hercule soit prévu, car en refermant ce 1er tome, j’ai eu la sensation de trop peu. J’aurais voulu en lire plus, pouvoir suivre d’autres aventures de cette troupe, et cela va être possible dès février, avec la sortie du second volume, toujours chez Milady.
L’édition de Milady est vraiment très bonne, avec du papier de qualité et une impression réussie. Le tome est également complété par une introduction de Steve Moore, ainsi que de nombreuses couvertures et croquis. Ce sont des bonus toujours intéressants, et cela apporte une valeur supplémentaire à l’édition.

Ce titre est toutefois à ne pas mettre entre toutes les mains. Il y a de nombreux passages très sanglants, assez explicites. Je pense que cela permet de démontrer l’horreur de la guerre et la violence des combats, bien que dans certains cas c’était un petit peu trop. Cela fait un peu partie du charme du titre.

Hercule est donc une très bonne surprise pour ma part, car je ne m’attendais pas du tout à lire une histoire aussi passionnante et intéressante. C’est du bon comics, très bien illustré, qui change des lectures de super-héros classiques.

Avez-vous aimé Hercule ? Qu’en avez-vous pensé ?

Un commentaire »

Laisser un commentaire »