. Hell Blade – tome 1 par Je-Tae Yoo | Fant'asie
Bagooor 06/05/2011 2

Hell Blade 1 par Je-Tae Yoo

Une nouvelle version de Jack l’Éventreur

Parmi les récentes sorties Ki-Oon, il y a pas mal de titres intriguant.
Crimson Prince est un shojo intéressant, et Amanchu! semble assuré d’avoir trouvé son public.

Pour un public plus masculin, Hell Blade est un manhwa réalisé par Je-Tae Yoo. Série toujours en cours et comptant actuellement 4 volumes, Hell Blade va réinterpréter l’histoire de Jack l’Éventreur pour en faire un récit de shonen.

Comment cette légende va-t-elle être adaptée dans ce récit ? Cela va-t-il être original ?
Ce premier tome fait entrer le lecteur dans l’histoire, en présentant rapidement les personnages, et l’environnement dans lequel évolueront ceux-ci.

Résumé du tome 1

Les rues de Londres ne sont plus sûres.
Depuis quelques temps, Jack l’Éventreur fait parler de lui.

Roy travaille dans la police et enquête sur cette série de meurtres.
Mais il va devoir faire une action qu’il pensait ne jamais avoir à réaliser : sa maitresse à tué sa mère, et il va camoufler le meurtre pour que cela devienne l’oeuvre de Jack l’Éventreur.
Tout semblait s’être correctement passé, mais Roy se voit retirer de l’affaire, tandis qu’un nouveau duo prend celle-ci.

Et le premier constat de ce duo est que le meurtre de la vieille dame n’est pas l’oeuvre de Jack, mais d’un policier proche de l’affaire.
Jack ne s’intéresse qu’aux jeunes femmes, et c’est une personne âgée qui est retrouvée, avec la méthode de Jack. Or seul un policier est en mesure de connaître tous ces détails.

Roy va prendre la fuite avec sa maîtresse, mais rencontrera Jack l’Éventreur et une bien étrange surprise.

Qui est vraiment Jack l’Éventreur ? Que fait-il vraiment en s’attaquant à ces jeunes femmes ?

Qui est Jack ?

Les intrigues portant sur l’histoire de Jack l’Éventreur sont légions. Ce personnage, ainsi que celui du détective Sherlock Holmes fascine les scénaristes, et les adaptent à toutes les sauces.

Hell Blade va donc reprendre cette légende, en l’adaptant selon ses besoins.
Avec uniquement ce premier tome, il est difficile de se faire une idée précise sur le titre. Il n’y a pas eu assez d’informations pour savoir exactement dans quelle direction souhaite se diriger l’auteur, même si l’on a tout de même quelques lignes.

De plus, il va être difficile de vous parler de cette introduction, car l’un des éléments importants pouvant influencer sur la suite de l’intrigue est révélé en fin de volume. Ce premier volume sert donc clairement d’introduction, un peu comme le début d’Embalming.

D’ailleurs la référence à cet autre titre traitant aussi de la légende de Jack l’Eventreur (à partir du 3ème volume), ne s’arrête pas là, car pour les 2 titres, le premier volume sert d’introduction, en se centrant sur un autre personnage que le héros.
Ainsi ce premier volume d’Hell Blade à pour protagoniste principal le policier Roy, mais la fin du tome nous dirige vers un nouveau personnage principal.

Bien qu’à première vue l’intrigue soit assez simple, je me suis laissé prendre, et j’ai poursuivit ma lecture sans temps morts. Comme dit plus haut, je ne sais pas trop où l’auteur souhaite aller, mais pour un shonen, le titre se laisse lire.
Il ne réinvente certes pas le genre, mais permet de passer un bon petit moment de lecture.

D’ailleurs, il est bon de signaler que ce premier tome se lit très vite ! J’ai dû mettre 20 minutes maximum pour lire cette introduction. C’est donc relativement court. Pour le prix que l’on met aujourd’hui dans les mangas, je trouve que cela fait cher pour le moment de lecture. Il faudra donc voir sur la durée si l’intrigue prend de l’ampleur et s’épaissie.

Il y a pas mal de scènes d’actions, avec de belles splash pages. Cela explique peut être la rapidité de lecture, mais c’est très beau.
Celles-ci sont belles, malgré un petit manque de détails. Je-Tae Yoo a un style très agréable à lire, qui m’a un petit peu fait penser à celui de l’auteur de Chonchu et Jackals. Le trait est précis et fin, et les décors sont assez vides.

Concernant le dénouement de ce premier volume, je trouve que le personnage qui va prendre la place centrale peut donner quelque chose d’assez intéressant. Par contre, c’est en ce qui concerne ses adversaires que j’ai un peu de mal. C’est du déjà vu, revu et archi-vu.
Encore une fois, cela va dépendre de la suite de l’histoire, et le second tome permettra très certainement d’en savoir plus sur cette histoire.

Pour conclure, Hell Blade est un shonen pour le moment classique, même si j’ai bien aimé le petit revirement de situation sur la fin du volume. La suite sera bien évidemment primordial quand à l’orientation du titre, mais j’espère qu’il parviendra à rester intéressant, et qu’il ne tombera pas dans la classique histoire de bagarre sans queue ni tête.

Avez-vous appréciés l’évolution de l’histoire ? Lirez-vous la suite ?

2 commentaires »

  1. Clain 06/05/2011 at 13:13 -

    J’ai lu le premier tome, j’ai bien apprécié le style graphique et l’histoire qui paraissait prometteuse au fur et à mesure de la lecture. Quand soudain l’histoire prend une tournure que je n’attendais pas du tout, ces fameux « adversaires » comme tu les appelle arrive et on en apprend un peu plus sur le nouveau personnage principal. Je ne pense vraiment pas acheter le tome 2, je suis un peu déçu…
    Cela dit bon article !

  2. Bagooor 06/05/2011 at 13:32 -

    @Clain : il est vrai que la conclusion du premier tome surprend. On ne pensait pas forcément que cela allait arriver, mais une fois que c’est présenté c’est amené de manière trop cliché. Cela gâche un peu l’approche de ce premier tome.
    Je laisse une chance au 2ème tome, mais il faut que l’intrigue devienne vraiment intéressante et sorte des sentiers battus.

Laisser un commentaire »