. Haunt – tome 2 : Mirage | Fant'asie
Kameyoko 27/09/2011 5
  • Scénario
  • Graphisme

Haunt - tome 2 - Mirage

Haunt – tome 2 : Mirage de Todd McFarlane, Robert Kirkman et Greg Capullo

Une suite attendue

The Haunt est le comic de 2011 qui promettait le plus. Forcément quand on a un casting composé de Todd McFarlane, Robert Kirkman, Greg Capullo et Ryan Ottley, ça a de quoi susciter des attentes. Attentes, qui ont été en partie justifiées par un prometteur tome 1.

Cette bonne impression est-elle confirmée avec ce tome 2 intitulé : Mirage. Déjà petite différence, c’est Greg Capullo qui se chargera seul de la partie graphique. Ryan Ottley n’est plus de la partie.

Haunt – tome 2 : Mirage est édité par Delcourt et est disponible à la vente depuis le 24 août 2011.

Résumé de Haunt 2 chez Delcourt

Résumé de l’éditeur :

Après la mort du directeur de l’Agence, l’entraînement de Daniel Kilgore passe à la vitesse supérieure. Supervisé en seconde main par le fantôme de son frère, l’ancien prêtre découvre avec une certaine excitation l’étendue de ses nouveaux pouvoirs, mais également ses limites physiques. Des limites qui le mettront à la merci du dénommé Hurgens et de son assassin personnel, Cobra.

Daniel Kilgore devient un vrai agent de terrain

Après un premier tome introductif plutôt positif et engageant, nous voici avec ce deuxième volet qui vient confirmer tout le bien que l’on pouvait penser de cette série.

On retrouve un Daniel Kilgore qui s’interroge sur sa relation avec son frère, son choix de devenir prêtre, son futur… Mais petit à petit on assiste à la métamorphose de ce personnage. Métamorphose physique lorsqu’il devient the Haunt, mais aussi métamorphose psychologique. On voit évoluer le personnage sous nos yeux, on le voit se trouver et presque s’épanouir. Il reprend goût à la vie, sait ce qu’il veut faire, renoue contact avec Amanda, sort avec un ex-prostitué Charity, commence à tisser des relations avec des collègues et sa future colocataire, et commence par-delà la mort à connaitre et apprécier son frère défunt.

Clairement le personnage change et se rapproche de plus en plus de ce qu’était Kurt. Cette impression va d’autant plus se renforcer lorsque que Daniel va subir un entrainement pour devenir un véritable agent de terrain, et accessoirement ça lui permettra de tester les capacités de The Haunt.

Mais les autres personnages secondaires ne sont pas oubliés pour autant. Même si on s’y intéresse peu, Kirkman les fait intervenir suffisamment pour nous rappeler leur existence et leur donne suffisamment de consistance pour les rendre un minimum intéressant. Ainsi, entre Amanda, Charity, Mirage, Cobra et sa copine, Beth Tosh…il y a de quoi faire.

Le méchant Hurg est bien travaillé et charismatique. Il y a beaucoup de scènes intéressantes où il intervient. Je pense notamment à la scène où il est interroger par l’Agence. On découvre quelques secrets et informations sur lui. Il fait un bon méchant, je trouve. A voir par la suite.

Niveau potentiel méchant, le tome se finit par l’apparition d’un personnage qui pourrait bien perturber tout ce petit monde.

Concernant le scénario, j’aime beaucoup ce que propose Kirkman. Il a le don pour captiver son lectorat et ne jamais l’ennuyer. Il le prouve ici avec une narration nerveuse, ponctuée de nombreux rebondissements et scènes spectaculaires et un peu gores. Car the Haunt tranche dans tous les sens. Le sang, les viscères sont bien présents. Ces scènes sont certes violentes, mais bien « chorégraphiées ». Elles sont totalement décomplexées et souvent un peu exagérées mais c’est ça qui est plaisant. Ca permet de donner une personnalité à ce comic.

On est, par exemple, loin d’un Walking Dead, qui se veut plus réaliste. Là c’est plus du Invincible, avec cette exagération légère mais qui permet de bien montrer le coté « comic ». C’est juste du plaisir, sans chercher à faire trop vrai. C’est pour ça que ces démembrements et autres saignées sont si plaisantes à lire et regarder.

Il se laisse même aller à quelques moments plus légers avec de l’humour un peu noir, un peu de second degré et un léger coté « WTF » assumé.

Le mélange entre fantastique, espionnage, violence, horreur et thriller est vraiment passionnant. Il y a vraiment un background intriguant et conséquent. On voit tout le potentiel narratif du titre.

Graphiquement, Ryan Ottley n’est plus de la partie. C’est Greg Capullo qui gère cet aspect. Même si j’aime beaucoup Ryan Ottley, je dois avouer que lecteur ne perd pas au change avec Greg Capullo qui réalise de superbes planches, bien spectaculaires. Il excelle aussi bien dans les scènes d’actions où le sang coule à flot que dans les moments plus intimistes.

Son sens de la mise en page et du découpage conviennent parfaitement à ce titre Haunt ! Il y a vraiment des planches superbes !
L’avantage c’est qu’ayant travaillé sur le premier opus la transition avec Ryan Ottley se fait facilement. Même si leurs traits sont bien reconnaissables, ils ont quand même des styles qui se rapprochent sur certains points.

Pour conclure, j’ai trouvé ce Haunt – tome 2 : Mirage presque meilleur que le premier. L’univers, la trame globale et les personnages sont plus développés et le titre gagne en intérêt et en profondeur. Il confirme le potentiel de la série. Il faut dire qu’avoir Kirkman au scénario et Capullo au dessin ça aide !
Le tome se lit très facilement, avec beaucoup de plaisir tant c’est rythmé, fluide et avec un découpage excellent, le tout sublimé par un Capullo très en forme.

En plus, j’aime vraiment beaucoup le charadesign de The Haunt. Encore un autre titre de Kirkman à suivre attentivement.

Et vous qu’en avez-vous pensé ? Le trouvez-vous meilleur que le premier ? Préférez-vous Ottley ou Capullo sur Haunt ?

5 commentaires »

  1. Torospatillo 27/09/2011 at 13:01 -

    C’est exactement le genre de titre qui me donne envi !

  2. Kameyoko 29/09/2011 at 10:09 -

    @Torospatillo : Haunt est bon petit comic ! Et en plus très facile d’accès car il ne nécessite pas de connaitre 70 ans d’histoire de la compagnie :p

    Mais blague à part, moi j’aime bien ce genre de titre divertissant.

  3. darky 30/09/2011 at 17:22 -

    Justement je viens de finir de lire le tome 1 et en même temps la critique sur mon site :p

    Mais j’ai pas trop accroché au premier tome :s Tu m’a donné envie de jeter un coup d’œil au second pour laisser une seconde chance ..

  4. Kameyoko 03/10/2011 at 10:17 -

    @Darky : Je pense que tu devrais laisser une chance à ce titre. Honnêtement c’est quand même bien divertissant, même si ce n’est pas révolutionnaire et qu’on pouvait espérer une vrai chef d’oeuvre de la réunion de ces noms.

    Mais après, les goûts et les couleurs…

Laisser un commentaire »