. Haikyu !! – tomes 3 et 4 de Haruichi Furudate | Fant'asie
Kameyoko 03/10/2014 0
  • Scénario
  • Graphisme

Haikyu !! Les As du volley – tomes 3 et 4 de Haruichi Furudate

Karasuno au complet !

En tant que pratiquant de volleyball depuis maintenant de nombreuses années, je peux vous dire que je suis avec beaucoup d’intérêt ce Haikyu !!. Je place de gros espoirs en lui, déjà parce que c’est du volley masculin, et aussi parce qu’il semble être à même de faire oublier la référence Jeanne et Serge quand on parle volley.
Mais les débuts étaient un peu poussifs. Mais ça, c’était avant !

Haikyu !! Les As du volley – tomes 3 et 4 de Haruichi Furudate sont édités par Kazé Manga et disponibles, respectivement, depuis les 09 avril et 18 juin 2014.

Résumé d’Haikyu !! 3 et 4 chez Kazé Manga

Résumé du tome 3 :

Yû Nishinoya, le libéro de Karasuno aussi appelé « Dieu de la Défense“, a fait son grand retour. Cependant, il ne réintégrera l’équipe que si Asahi, “le pointu”, accepte lui aussi de revenir. Alors que Tobio et Shôyô peine à le convaincre, Takeda, le superviseur du club, décroche un match d’entraînement contre le célèbre club de Nekoma. Face à un tel enjeu, le légendaire coatch Ukai fait son entrée en scène et décide de rassembler tous ces talents sur un même terrain, mais pas dans la même équipe…

Résumé du tome 4 :

Pour clore leur stage d’entraînement intensif, l’équipe de Karasuno va devoir affronter son grand rival : le lycée Nekoma ! Après une entame de match à l’avantage d’une team de corbeaux gonflés à bloc, les chats de Nekoma ne tardent pas à réagir. Grâce au sens de l’observation aigu de leur passeur, Kozume, ils parviennent rapidement à déjouer la combinaison courte de Hinata et Kageyama ! Les corbeaux arriveront-ils à battre les chats dans ce “combat des bas-fonds” ?!

Haikyu !! montre enfin son potentiel !?

Ces tomes 3 et 4 de Haikyu semblent lancer la série sur les rails du shônen sportif. Car avant cela, nous avions droit à une grande mise en place de l’intrigue mais qui manquait, un peu, de fond de jeu. Là, la série connait un nouveau souffle qui permet pleinement de se faire une idée de ce manga, de son ton et de ses ambitions.

Tout débute avec un focus sur les anciens de l’équipe de Karasuno. Depuis le début l’accent a beaucoup été mis sur le duo HinataKageyama pourtant tout nouveaux membres de l’équipe. Haruichi Furudate va, cette fois-ci, s’intéresser à deux membres, déjà présents l’année précédente : Nishinoya et Asahi.
Le mangaka utilise un artifice assez convenu pour débuter, à savoir faire apparaître de nulle part des membres importants dont le lecteur n’a jamais entendu parler. Mais ici, c’est plus ou moins bien expliqué avec une raison, certes un peu facile, mais qui permet, d’emblée, de donner de la profondeur à ces deux personnages. Cela permet également de donner plus de corps à l’équipe de Karasuno et d’aborder la thématique de l’amour du jeu et le rapport que des sportifs peuvent avoir au sport.

Pour faire les présentations, Nishinoya est le fantasque libéro de l’équipe, réputé pour être le Dieu de la défense. Mais ce dernier se refuse à réintégrer l’équipe tant que Asahi n’en fera pas de même. Asahi est quant à lui, le pointu de l’équipe. Il faudra donc remotiver ces deux joueurs qui excellent dans leur domaine respectif et qui constituent un autre duo intéressant à suivre.

Ce que j’apprécie avec l’apparition de ce duo c’est, d’une part les possibilités que ça ouvre et d’autre part une volonté affichée d’être assez technique d’un point de vue volleyball. En effet, le volleyball moderne repose beaucoup sur l’utilisation spécifique du libéro, très important pour stabiliser une réception et pour la défense et sur celle d’un pointu, capable de faire le point dans des situations difficiles.
Mais leur arrivée permet de renforcer sensiblement l’équipe des corbeaux de Karasuno et d’offrir une palette de choix tactiques intéressante.

Mais d’autres personnages vont faire leur apparition comme le nouveau coach de l’équipe, et leurs futurs probables adversaires récurrents : les joueurs du lycée Nekoma. D’ailleurs le match amical entre ces deux formations occupera tout le volume 4.

La confrontation entre Karasuno et Nekoma revêt une importance toute particulière étant donné la longue rivalité entre ces deux équipes. On appelle même ce match : le « combat des bas-fonds ». L’occasion de voir enfin le vraie visage de Karasuno au complet.

Le mangaka nous propose un match intéressant, bien rythmé, avec quelques rebondissements mais surtout qui respire l’amour du volleyball. En effet, j’ai trouvé que l’auteur a essayé de proposer un match « technique » avec pas mal de points spécifiques à ce sport, avec des attaques et combinaisons d’un certain niveau, mais toujours bien expliquées. Il est également pointu dans les postes, le placement et l’incidence du placement de tel joueur sur le terrain. Pour pratiquer le volleyball depuis plusieurs années, c’est crédible et renseigné.
De plus, même si on reste dans du manga sportif, ça reste assez réaliste. On n’est par exemple loin d’un Kuroko’s Basket, qui n’est pas crédible pour tout amateur de basket (même si ça reste un bon titre). On reste dans le domaine du plausible qui nous raccroche à la réalité. Je pense notamment aux qualités de certaines capacités surprenantes mais pas abusées comme Kozume le passeur adverse ou encore le central opposé à Hinata. Cela n’empêche pas quelques « abus », comme la combinaison HinataKageyama peu crédible, mais globalement j’adore ce côté assez réaliste et pointu.

J’espère que la suite gardera cette volonté de coller un minimum aux pratiques du volleyball, tout en conservant la technicité de ce sport d’un point de vue combinaison, tactique et technique.

D’un point de vue graphique, Haruichi Furudate gère très bien les matchs. On ressent bien la sensation de vitesse et de puissance. Certaines planches sont assez superbes, mais garde la composante réaliste. Son coup de crayon est dynamique et ne manque pas de charme. En revanche, j’emets plus de réserve sur son charadesign que je trouve un peu décevant. Je n’aime pas forcément les visages et styles des différents joueurs.

Pour conclure, Haikyu !! Les As du volley – tomes 3 et 4 de Haruichi Furudate lancent vraiment la série qui montre ce qu’elle a dans le ventre. Avec la venue de deux nouveaux joueurs talentueux, des adversaires coriaces et un match plein d’intensité, tous les ingrédients sont réunis pour passer un excellent moment. Et ce d’autant plus que le mangaka arrive à parfaitement retranscrire sont amour pour ce sport. Tout en étant très distrayant, en suivant certains codes du shônen sportif, Haikyu arrive à rester un minimum crédible avec des tactiques et des phases de jeu véridiques. L’aspect sportif est assez pointu, avec plein de termes techniques, des combinaisons et différentes tactiques réellement utilisés. Mais l’auteur arrive à être assez didactique pour que ça passe bien, y compris pour des néophytes.
J’ai vraiment l’impression que le titre prend son envol. Et je dois avouer que ça me plait. Certes, j’adore le volley, j’en pratique depuis de nombreuses années, mais je pense que le titre a assez de qualité pour passionner même des néophytes.

Et vous qu’avez-vous pensez de ces nouvelles recrues et ce premier vrai match ? Pensez-vous qu’Haikyu ait du potentiel ?

Laisser un commentaire »