. Green Blood – tome 2 de Masasumi Kakizaki | Fant'asie
Kameyoko 11/12/2013 1
Green Blood – tome 2 de Masasumi Kakizaki
  • Scénario
  • Graphisme

Green Blood - tome 2

Green Blood – tome 2 de Masasumi Kakizaki

Brad devra faire des choix

Green Blood est le dernier titre disponible en France de Masasumi Kakizaki, à qui l’on doit le terrifiant Hideout.
Son histoire se déroulant au quartier des Five Points, en empruntant aux codes du Western, était très prometteuse. Mais le premier tome, de qualité, m’avait un peu déçu, tant j’attendais plus de ce manga.
Mais le deuxième volet de Green Blood s’annonce prometteur et pourrait bien rattraper le coup.

Qu’en est-il ?

Green Blood – tome 2 de Masasumi Kakizaki est édité par Ki-oon et est disponible à la vente depuis le 10 octobre. 2012.

Résumé de Green Blood 2 chez Ki-oon

Résumé de l’éditeur :

Branle-bas de combat chez les Grave Diggers ! L’une des filles du saloon tenu par le gang a été cruellement tailladée avant d’être jetée par la fenêtre… Gene McDowell, qui compte bien faire payer le coupable, charge alors son fils de le débusquer. Il ignore qu’en réalité, c’est Kip lui-même qui s’est acharné sur la malheureuse à présent entre la vie et la mort !
Heureusement, une personne au moins connaît la vérité : Emma. Déterminée à venger son amie, elle tente d’abattre Kip dans une ruelle. Grim Reaper, présent sur les lieux, retient son geste et accepte le contrat… Mais peut-il vraiment s’en prendre au jeune McDowell sans mettre son frère en danger ?

Le Grim Reaper en danger !

Alors que le premier tome de Green Blood, bien que de qualité, m’avait un peu déçu, cette suite semble corriger un peu le tir, notamment niveau scénario.

On reprend l’histoire juste après les événements du premier opus. Ainsi, les Grave Diggers sont en pleine agitation après le drame survenu sur une de leurs filles. Le chef confie la recherche du coupable à Kip, sans se douter que c’est lui le responsable.

Le Grim Reaper se retrouve, bien malgré lui, impliqué dans cette affaire, lorsque Emma, sa précieuse amie, décide de venger son amie et menace Kip. Brad en vient à accepter le contrat pour tuer le fils du patron, aussi tête à claque que coupable.

Mais avant de finir son contrat, le boss, Gene McDowell, débarque et va chambouler l’existence de Brad. En effet, celui-ci le menace de s’en prendre à Luke s’il exécute son contrat. Le tueur réputé se voit confronté à un choix difficile pour lui : finir son travail et aider Emma ou privilégier son frère.

Ce passage central montre encore plus l’attachement du ténébreux Brad envers son frère. Mais surtout, cet épisode va précipiter les événements. En effet , le fourbe Kip va profiter de cette nouvelle info pour manigancer. Tout en recherchant à faire sa place chez les Grave Diggers, il va tout faire pour éliminer le gênant Grim Reaper.
Pour cela il va faire appel à l’ancien assassin n°1 des Five Points et accessoirement n°2 des Iron Butterflies, un gang rival.

Masasumi Kakizaki introduit donc un nouveau personnage assez charismatique. Il prend le temps de poser son personnage, de le développer un minimum et de lui donner suffisamment de consistance pour en faire un ennemi de choix. J’ai apprécié de voir comment cet homme, sous son air faussement prévenant et sympathique, se cache un être plus sombre, qui se complaît dans la violence et le meurtre.
Pour bien illustrer cet état de fait, le mangaka n’hésite pas à proposer des scènes (enfin surtout une) surprenante et choquante.

A l’arrivée de ce personnage, on se doute qu’il y aura un duel entre lui et Brad. Et le moins que l’on puisse dire c’est qu’il ne déçoit pas. C’est superbement mis en scène, avec un vrai sens de l’esthétisme et de la gestion de l’ambiance. L’auteur arrive très facilement à créer une ambiance pesante et tendue. Surtout qu’ici les deux personnages sont assez charismatiques pour que le lecteur se passionne pour leur affrontement. D’autant plus que leur style est assez différent.

Au-delà de l’aspect purement divertissant, ce combat enragé annonce de vrais bouleversements pour la suite de l’intrigue. La première va concerner Luke et Brad. Sans en dévoiler trop, leur relation va être amenée à évoluer, voir prendre un autre virage. On a hâte de voir la suite, en espérant bien fort que Luke soit moins angélique, voir naïf.
Le second chamboulement va concerner le quartier des Five Points. On sent poindre une guerre des gangs. Ce qui risque d’annoncer du lourd pour la suite.

Masasumi Kakizaki a un vrai talent de conteur. Il arrive à narrer son histoire avec fluidité, simplicité et clarté. Le tout est immersif, détaillé et rythmé. On ne s’ennuie pas et on en vient presque à oublier les quelques défauts du scénario.
En premier lieu, il y a quelques facilités qui dérangent un peu. De plus, le tout est assez prévisible, car respectant certains passages obligés du genre. Mais prévisible ne veut pas dire mauvais et insipide. Les rebondissements sont nombreux, parfois amenés facilement, mais ils dynamitent la narration. On regrette juste un manque de finesse dans ces deniers comme dans la caractérisation des personnages.

Graphiquement, le style de dessin de Masasumi Kakizaki sied parfaitement à son ambiance. Ses charadesigns donnent une vraie personnalités aux personnages. Il excelle également dans son travail sur les arrières-plans et décors toujours fournis et contribuant beaucoup à l’atmosphère. On se projette facilement dans le récit, surtout quand il offre des planches d’une puissance visuelle assez saisissante.

Pour conclure, Green Blood – tome 2 de Masasumi Kakizaki se bonifie avec ce nouveau volet. Même si on conserve certaines facilités, le récit gagne en rythme et intérêt. Une histoire globale se dessine, et les événements s’accélèrent promettant un tome 3 passionnant.
Voir Brad face à des choix déterminants et qui vont précipiter les événements est savoureux car on sent que les enjeux importants pointent le bout de leur nez et que donc tout est amené à bouger. On espère que Luke fera parti des chamboulements et qu’il gagnera plus en intérêt et crédibilité. L’introduction de Raymond, aussi classe que Kip est méprisable, donne encore plus de peps à ce Green Blood. Grim Reaper a un méchant de taille, aussi bien sur ses capacités que sur son charisme.

J’ai hâte de voir la suite qui s’annonce plus intense et riches en possibilités. Green Blood prend un virage intéressant et accélère la cadence. Bref, il est à suivre de très prêt. Le volume 3 risque d’être prépondérant. A voir.

Et vous qu’en avez-vous pensé ? Aimez-vous le personnage de Raymond ?

Un commentaire »

  1. Romain 30/12/2013 at 17:10 -

    J’aime beaucoup les mangas. Ce que je constate c’est que ce manga me rappel beaucoup les films d’action policier. Mais qui mélange aussi une touche de fantaisie et de surnaturel, un peu comme Max Payne. Je le conseille aux fans de mangas !

Laisser un commentaire »