. Fly- Dragon Quest : Dai no Daibouken | Fant'asie
Kameyoko 31/10/2008 19

Fly - Dai no Daiboken

[Nostalgie] Fly – Dragon Quest : Dai no Daibouken

Fly, Poppu et Fuam contre les armées du Mal

Après la fiche nostalgie sur les Chevaliers du Zodiaque, je vais m’attaquer à un autre anim’ de la période « Club Dorothée », mais sûrement moins connu : Fly en français mais Dragon Quest : Dai no Daibouken en japonais.

Je préviens d’emblée que les traductions des noms diffèrent tellement entre la VO, l’anim VF et le manga VF que je vais très probablement mélanger toutes les versions quand je vais parler des personnages (donc va falloir s’accrocher).

Mais avant cela commençons par un petit synopsis (made in animeka):

Il y a 15 ans, le Roi du Mal Hadora tenta de s’emparer du monde des humains, mais il fut vaincu par un valeureux héros et ses frères d’armes. Après sa défaite, les monstres à sa solde devinrent pacifiques et le monde retrouva la paix.
L’île Demurin est aujourd’hui peuplée uniquement de monstres, à l’exception de Fly, un jeune garçon survivant d’un naufrage et qui fut recueilli par le sage Burasu. Celui-ci espère lui apprendre la magie afin que Fly puisse un jour aider le Héros si le monde devait se retrouver à nouveau en pleine guerre. Mais Fly n’est pas doué pour la magie et préfère s’entraîner à l’épée en cachette et gambader sur l’île avec son ami Gome, un slime doré possédant des ailes.
Les premiers contacts de Fly avec les humains sont plutôt tendus : des brigands se faisant passer pour des héros débarquent sur Demurin, attaquent les monstres et enlèvent Gome. Fly les traque alors jusqu’au Royaume de Romusu afin de retrouver son ami.
Plus tard, Leona, la princesse du Royaume de Papunika arrive à son tour sur l’île, escortée par des prêtres et des soldats qui doivent l’aider à accomplir la cérémonie qui la fera devenir un grand sage. Mais ces prêtres la trahissent et intentent à sa vie. Elle est précipitée avec Fly au creux d’un volcan, c’est là que pour la première fois, le signe du dragon apparaît sur le front de Fly, révélant une force immense. Grâce à ce signe, il parvient à vaincre les traîtres et à sauver la princesse.

Mais l’histoire de Fly ne commence réellement que lorsque la nouvelle se répand que le Roi du Mal est ressuscité. Au même moment arrive sur Demurin Aban, un maître en armes et en incantations, et son disciple Poppu, qui suit un entraînement à la magie. Aban convainc rapidement Fly de suivre un entraînement infernal pour devenir un grand Héros, mais au milieu de l’entraînement, Hadora débarque pour se venger d’Aban qui se révèle être le Héros qui le tua 15 ans auparavant, avec une nouvelle force qui lui a été donnée par le nouveau chef des Armées du Mal : Ban le Dieu du Mal! Devant cette puissance écrasante, Aban va tout mettre en oeuvre pour le vaincre…
Après ce terrible événement, Fly et Poppu décident de partir affronter les Armées du Mal qui commencent à mettre le monde à feu et à sang.

Ils feront ensuite la connaissance de Fuam, qui fut aussi disciple d’Aban. Elle possède un pistolet capable de tirer des balles contenant des incantations.

Au cours de leurs aventures, ils devront faire face aux armées du Mal, composées de 6 (je crois que c’est 6) régiments menés par un redoutable guerrier. On peut citer par exemple Krokodin, chef de l’armée des bêtes, ou Hyunkel, chef des immortels…
Fly, Poppu et fuam

Une approche manga très RPGiste

Je ne sais pas trop pourquoi mais cet anim’ m’a vraiment marqué à l’époque. J’évitais au maximum de manquer un épisode (et de mémoire en plus il était situé avant ou après les chevaliers du zodiaque).

Pourtant le début est assez creux et plat. Gome peut être assez énervant avec ces pidipidi. Et puis on se croit un peu chez Casimir avec les monstres gentils.

L’histoire prend vraiment un sens quand on voit le signe du dragon la première fois sur le front de Fly. Là on en face du premier mystère et on sait d’emblée que cela sera crucial par la suite. L’autre moment fort est le combat Aban – Hadora qui marquera la destinée de Poppu et Fly.

Mais là où j’ai réellement commencé à apprécier l’anim’ c’est quand ils se frottent aux chefs des armées comme Krokodin, Freeze ou Hyunkel. J’ai adoré ces méchants que je trouve assez charismatiques.

Un autre point, qui je me rappelle, me faisait regarder l’anim’ à l’époque c’est l’organisation des forces du mal et les chefs. J’adorais l’idée que la grande armée du mal soit décomposée en régiments bien spécifiques avec les bêtes féroces, les immortels, les sorciers, les dragons…

Et puis forcément le fait de savoir que chaque corps d’armée à son général et donc potentiellement un adversaire très fort, cela donnait envie de voir à quoi ils ressemblaient, quel serait leur force, et comment Fly s’en tirerait.

Un autre point que j’appréciais beaucoup, et avec du recul, c’est l’approche très RPGiste. Clairement on sent que Dragon Quest est une série de jeu RPG et ça se ressent dans l’anim’ :

Un héros maniant l’épée qui s’allie avec d’autres personnages complémentaires dont le fameux magicien. Au fur et à mesure de l’aventure il développe des pouvoirs et des coups. Ce point là est aussi vrai pour ses principaux compagnons. Il change également son équipement (ça c’est quand même très présent dans les RPG).

Vous allez me dire que ce que je viens de citer c’est presque la définition d’un shonen. Mais, je persiste et signe en disant que Fly est vraiment un anim RPG. Je trouve que cela est plus présent que pour d’autres dessins animés de l’époque.

Bien que je considère cet aspect comme un point fort, il n’en demeure pas moins que du coup le scénario fait assez classique.

Néanmoins, je trouve que Dai no daibouken se déroule de façon fluide, ça s’enchaîne bien, si on oublie le début de l’animé qui est assez plat. De plus pour un dessin animé d’époque je trouve qu’il s’en sort mieux au niveau de certains détails récurrents. Il y a moins de dialogue niais, pas trop de passages vides, pas trop de discours philosophiques du héros ou des méchants lors des combats…. Mais là je parle que dans le contexte de l’époque. Evidement, en comparaison de ce qui est dans la mouvance actuelle c’est plus bateau et moins complexe. Mais pour l’époque c’était du bon. J’ai récemment revu quelques épisodes et je trouve qu’il a assez bien vieilli.

Il faut savoir aussi que l’anim’ se finit un peu abruptement au 46ème épisode alors que le manga compte 37 volumes. En plus il s’arrête au moment le plus intéressant soit au moment de son combat contre Baran, personnage ô combien important pour Fly. Malheureusement je n’ai pas lu tout le manga, je ne pourrais même pas vous dire ce qu’il se passe après.

En tout cas, Fly m’a vraiment laissé un bon souvenir, et j’ai encore du plaisir à revoir des épisodes, quand je tombe dessus . Par contre, j’ai du mal à expliquer pourquoi cet anim’ est moins connu que d’autres de l’époque. Je ne pense pas que se soit dû à la qualité. En plus lui aussi a eu le droit à l’exposition « Club Dorothée ». Et pourtant tout le monde se rappelle plus de « Nicky larson », « Cat’s Eyes », « Sailor Moon », « Jayce et les conquérants de la lumière », le « Collège fou fou fou » mais moins de Fly. Pourquoi ?

Quelle serait votre explication sur cette notoriété moindre ? Mais déjà vous souvenez-vous de Fly ? L’appréciez-vous ?

19 commentaires »

  1. Azariel 01/11/2008 at 10:23 -

    Décidément, t’as envie de me rappeler que je suis un vieux clou en parlant des séries de mon enfance ! :p

    J’achète d’ailleurs les rééditions publiées par Tonkam actuellement, ils en sont au tome 11. Plus que 26 ! (aie, mon compte en banque :x)

    Ce qui me plaisait, outre l’approche RPG me rappelant les jeux sur nes et snes, c’était non pas les héros mais les méchants. Hyunckel, jusqu’à ce qu’il change d’armure, avait trop la classe ! Et le père de Daï… aïe aïe aïe ! J’ai relativement peu suivi le dessin animé d’ailleurs, et je pense qu’un jour, j’achèterai la série complète en DVD… si un jour ça sort.

  2. Kameyoko 02/11/2008 at 09:47 -

    C’est un peu le but de la rubrique [Nostalgie] que de se rappeler qu’on a plus 10 ans. Et puis c’est aussi pour montrer que malgré le temps certains titres restent excellents.

    J’hésite aussi à me lancer dans le manga car 36 tomes ca commence à faire cher au bout du compte. Mais il paraît que la réedition Tonkam est de bien meilleure qualité que celle de J’ai Lu de l’époque.

    Par contre pour l’anim c’est très frustrant il s’arrête au combat entre Dai et Baran, et les révélations qui s’en suivent.

  3. Votre serviteur 08/11/2008 at 16:32 -

    Coucou, je me souviens également de Fly !:-).

    Trés joli anim’, sais-tu si des dvd ont été édité récemment?

    merci

  4. Kameyoko 08/11/2008 at 18:37 -

    Pour les DVD, je ne suis pas spécialiste mais je n’ai pas souvenir d’un coffret récemment sorti.

    Autant le manga a eu le droit à une très bonne réédition, autant l’anim j’avoue que je ne sais pas. En tout cas je ne suis jamais tombé dessus au cours de mes « shopping »

  5. Stoff 08/11/2008 at 20:46 -

    On peut mater les épisodes sur dailymotion, tape fly 01 par exemple, mais chuuuut 🙂

  6. iti1801 15/11/2008 at 18:54 -

    Fly, j’ai connu assez tard, faut dire, et encore j’ai pas bien suivi… Peut-être que je commençais à perdre mon âme d’enfant… Snif Snif… (Non, en fait, c’est que là où j’étais on n’avait pas la même programmation qu’en métropole, et ça faisait partie des mangas qui ne passaient pas régulièrement, tout comme Les Samourais de l’éternel, à mon grand désespoir…)

    Et quant à la moindre notoriété, celà vient peut-être du fait que c’était un enfant, et qu’on préférait se projeter dans des personnages un peu plus vieux, non ?

  7. Kameyoko 16/11/2008 at 12:17 -

    Peut être une des raisons. mais en même temps des anims avec des enfants qui ont marché il y a en a un paquet : Dragon Ball, Princesse Sarah, Candie…

    Mais je suis d’accord ça a du jouer aussi. M’est avis quand même que le fait que cette série soit courte a beaucoup jouer. Sans compter qu’elle n’a pas été rediffusé 40 fois comme d’autres

  8. Nicolas 16/12/2008 at 14:34 -

    La totale en version papier (première edition), j’ai adoré ce manga. Je regrette son arret brutal en anime, faute de succes parait t’il, et surtout le fait qu’il n’ait pas marqué grand monde.

  9. Kameyoko 17/12/2008 at 12:12 -

    Bienvenue Nicolas 🙂

    Je n’ai jamais compris pourquoi cet anim n’a pas été aussi culte que d’autres de la même époque 🙁 En même temps c’est assez compréhensible en France puisqu’il y a eu très peu d’épisodes, donc mathématiquement moins de diffusions et rediffusion qu’un DBZ, CDZ ou autre Olive et Tom.

  10. sylphide2 24/07/2009 at 23:41 -

    Je m’en souviens aussi, surtout de gome. J’ai revu les épisodes et j’ai commencé à acheter le manga. Mon perso préféré reste Hadora, j’aurai aimé voir la suite en animé, notamment Hym 🙂

  11. Kameyoko 25/07/2009 at 22:43 -

    @Sylphide2 : C’est vrai que l’anim’ s’arrête bien tôt. Et je dois l’avouer je suis très en retard sur la parution manga. J’avais lu pas mal de tomes il y a quelques années mais je me suis arrêté, pour je ne sais plus quelles raisons, et depuis j’ai pas replongé dedans.

  12. eddy 26/08/2009 at 15:57 -

    Salut a tous!!! j’adore fly, ca fait partie de mon enfance, j’ai tous les mangas chez moi, j’ai aussi acheter un coffret de cassette video à l’époque, mais il n’y a pas tous les épisodes…

    QQ1 sait ou je pourrai trouvé toute le serie animé ?????? car je reste sur ma fin meme si je connais toute l’histoire en mangas.

    Eddy

  13. Kameyoko 26/08/2009 at 17:50 -

    @Eddy : Il n’ y a que 46 épisodes je crois. L’anim s’arrête au combat entre Fly et Baran si je ne dis pas de bêtises.

    Les épisodes doivent être trouvables en magasin

  14. batfly 16/07/2010 at 19:09 -

    fly c’est superbe je le conseil

  15. remedy 21/03/2011 at 15:14 -

    J’avais bien accroché à l’anime en Vf au Club Do mais encore plus au manga que j’ai dévoré la trentaine de tomes assez rapidement.
    Pourtant j’avoue que le début avec le smontres dans des tubes m’avait refroidi mais ensuite l’univers est bien construite et c’est une longuehistoire en un seul bloc.

  16. Kameyoko 22/03/2011 at 16:53 -

    J’ai honte, mais j’avais commencé à lire le manga, et puis je me suis arrêté en cours. Du coup maintenant, j’hésite à me refaire la lecture car il y a trop de tomes à acheter.

    Mais Fly, c’est tout un souvenir pour moi. Moins connu que DBZ ou CDZ, mais pourtant très bon aussi.

  17. Aurel 08/01/2013 at 18:26 -

    Je me rappelle de Fly très bien diffusé en 1994 et 1995 dans le Club Dorothée. Il n’a pas été diffusé jusqu’à la fin hélas. Dommage qu’il n’y aucun DVD, ni Blue-ray-Disc et pas de jeu vidéo adapté de cet anim’ car c’est le Dragonquest d’Akira Toriyama qui est adapté sur les consoles Nintendo.

  18. leona 24/02/2014 at 01:16 -

    c’est mon manga préféré, mais il vaut mieux le regarder en vo car le français est trés mal doublés, dommage que le da n’est pas été adaptés jusqu’au bout, le mange est vraiment bien et dai est certes jeune au début mais il grandit quand même a la fin, dommage qu’il n’y ai pas une suite même courte 😥 je l’ai suivi de 94 à 00 et j’ai grandit avec les personnages, je recherche toujours le premier film 🙁

Laisser un commentaire »