. Flop 5 Manga de 2014 par Kameyoko | Fant'asie
Kameyoko 26/12/2014 0
Flop 5 Manga de 2014 par Kameyoko

Flop 5 manga de 2014 par Kameyoko

Après avoir réalisé un Top 5 Manga pour l’année 2014, on va s’attaquer maintenant au Flop 5 Manga. Ce classement est moins reluisant que le Top, mais je trouve ça intéressant de vous le proposer quand même, notamment pour en débattre et partager nos déceptions.

Pour information, dans ce top figure des titres que j’ai jugés mauvais, mais surtout des titres qui ne le sont pas forcément, mais qui m’ont fortement déçus. C’est le cas notamment avec le 5ème de ce classement. Alors débutons !

 

Assassin's Creed Awakening - tome 15°/ Assassin’s Creed Awakening de de Takashi Yano et Kenji Ôiwa

Ce Assassin’s Creed Awakening m’a pas mal déçu, sans pour autant être mauvais. C’est juste qu’on sent que les mangakas se sont un peu contentés du minimum et ont tout joué sur la licence.
Avec un univers comme Assassin’s Creed, surtout le volet Black Flag, il y avait moyen de faire quelque chose de très bien. Au final, ce titre n’est que promesses qui ne sont jamais tenues. L’intrigue est plate, mal menée avec d’énormes ellipses. On suit les pas de Kenway et Masato sans réellement s’y intéresser. Surtout que la fin déçoit pas mal. Mais en plus de ça, les spécificité d’Assassin’s Creed sont à peine utilisées.
Donc un titre qui ne présente pas un gros intérêt en soi, qui capitalise tout sur le « Assassin’s Creed » mais sans utiliser ce qui aurait pu faire la différence.

Quand, en plus, le dessin est assez quelconque, parfois brouillon, il est difficile de ressortir enthousiaste de la lecture.

 

Wallman - tome 14°/ Wallman de Boichi

Boichi a beau être un talentueux dessinateur, avoir de la reconnaissance, et avoir su imposer son style très axé sur le fanservice, ce Wallman est une grosse déception pour moi.

Certes, graphiquement, il n’y a rien à dire, mais pour le scénario c’est autre chose. Tout l’intérêt repose sur l’action et le fanservice. Tout ce qui est autour est creux au possible. Les rebondissements sont amenés avec lourdeur, sans une once de finesse et d’originalité. Boichi, ne s’embarrasse pas de réalisme et d’un minimum de travail pour justifier certains passages. Certaines justifications ou scènes sont même risibles.
Le mangaka reste dans sa zone de confort avec le mélange action et fanservice. Sauf que ça ne marche pas, il faut quelque chose derrière. Et ça on l’a pas ! D’où une lecture basique, avec un fanservice à outrance, qui laisse béant le manque de travail sur le scénario.

 

Tokyo River's Edge - tome 13°/ Tokyo River’s Edge de Akio Tanaka et Yuho Hijikata 

Ce Tokyo River’s Edge est un mystère pour moi. C’est simple, je ne comprend pas l’intérêt de ce titre. Son format à base d’une enquête par chapitre empêche un peu tout développement. Que se soit au niveau de l’enquête en elle-même, qui se résoud rapidement, grâce à un élément sorti de nulle part, des protagonistes, de l’univers ou des personnages secondaires, rien n’a le temps d’avoir un minimum de travail pour intéresser le lecteur.

Tout est traité rapidement, parfois abruptement, empêchant de s’immerger dans le récit et de s’y intéresser. La lecture est donc fadasse, sans réelles motivations et envie. Personnellement, à aucun moment je n’ai été impliqué dans la lecture, ni ne me suis projeté, ni même intéressé au personnage.

Voilà pourquoi, je n’ai pas compris la raison d’être de ce titre qui n’offre pas grand chose.

 

Momo the beautiful spirit - tome 12°/Momo, the Beautiful Spirit de Kazuhito Okina et Z-One

Cette deuxième place peut être plus considérée comme un premier ex-aequo. La place revient à Momo the beautiful Spirit. Alors que ce titre, sur le papier, avait un certain potentiel, dans les faits, on est pas loin de la catastrophe. Le problème ne se situe pas au niveau du graphisme qui est de qualité mais au niveau de l’intrigue. La faute à une action omniprésente et à un rythme effréné. D’habitude ce n’est pas forcément mauvais signe, mais là, tout va trop vite. Les ellipses sont nombreuses et parfois difficilement identifiables. Tout va trop vite, et de fait l’univers, l’intrigue, le développement des personnages sont à peine esquissés.
Les rebondissements ont parfois ni queue ni tête ou alors ce sont de belles grosses ficelles sans une once de finesse.

Bref c’est fade, superficiel et inintéressant. Pour être franc, je ne comprend même pas que ce soit édité en France.

 

1°/ Returners de Sakurako Gokurakuin

Returners est un peu un condensé de ce que je n’aime pas avoir dans les manga. C’est creux au possible !

L’auteur nous propose un banal affrontements de gentils contre des monstres tous pas beaux. Sauf que derrière il y a rien. On ne sait quasiment rien de l’univers, des spécificités de la situation comme les Remblais, les monstres… Les personnages sont également pas ou peu développés, fades au possible. Ce sont de grosses coquilles vides, sans substance. Ils n’ont aucun background, aucun charisme, on ne sait rien d’eux et ont des comportements étranges et inexpliqués.

Et pour couronner le tout, on se bouffe du fanservice creux et sans intérêt régulièrement. Bref, un titre d’un vide abyssal et inintéressant. Il m’arrive rarement de casser un titre, mais celui-là le mérite. Ca a été une purge pour arriver à la fin du tome 1. Là aussi je ne comprend pas comment il a pu être publié.

 

Et pour vous, quels ont été les titres décevants ou mauvais de 2014 ? Est-ce que ça a été une bonne année manga ?

Laisser un commentaire »