. Flop 5 de l'année 2013 de Torospatillo | Fant'asie
Torospatillo 04/01/2014 1

Flop 5 2013 de Torospatillo

Mon Flop : déceptions et coups de gueule de l’année 2013.

C’est marrant pour écrire ce flop j’ai rejeté un coup d’oeil sur celui de l’année dernière, et mes coups de gueule de l’année dernière sont transposables à cette année. Je parle notamment de celui relatif au marché des livres numériques (toujours aussi catastrophique) et de celui des figurines.

Comprenez que ce ne sont pas forcément les pires choses de cette année que je liste ici, mais simplement les choses qui m’ont déçu et qui sont passées à pas grand chose de vraiment me plaire !

5 – Remember me.

Monsieur Alain Damasio au scénario d’un jeu vidéo, quelle bonne idée. J’ai passé un bon moment à parcourir Néo-Paris, c’était chouette mais pas plus. Pourtant la direction artistique était (très) bonne, le scénario costaux notamment dans ses non-dits.

D’ailleurs, je ne sais pas comment ce jeu n’a pas fait polémique, car il ne faut pas oublier qu’on contrôle une terroriste dans ce jeu et qu’on est la source de milliers de victimes (peu être justement grâce à la plume de Damasio). Mais hélas, là où Damasio et le jeu se présentent en défenseur des libertés, le jeu nous demande de jouer sur des rails. Là où la découverte de Néo-Paris aurait pu être grandiose, elle s’avère être qu’un simple tour de manège.

4 – Le scénario de Bioshock Infinite.

Il s’agissait certainement d’un des titres les plus attendus du début d’année 2013, et il a été très bien reçu par la critique. J’avais adoré le premier, et le second m’avait énormément déplu. Le nouveau monde présenté m’attirait vraiment, et les premières  heures  de jeu dans Colombia sont remarquables. Vient ensuite la rencontre avec Elizabeth qui m’a réellement marquée. La direction artistique du jeu est impeccable, mais par contre la fin du jeu m’a réellement déçu et m’a fait complètement sortir du jeu.

Aujourd’hui mon esprit reste tiraillé entre cette rencontre avec Elizabeth et cette fin tellement hype pour le plaisir d’être hype qui me fait penser que les scénaristes n’étaient vraiment pas surs de ce qu’ils faisaient…

3 – Le désamour de la Wii U.

J’ai acheté la Wii U, et étant un joueur PC cette console était réellement ce que j’attendais d’une console: une machine de jeu pour du multi local. Elle remplit son rôle avec brio, mais quel dommage que cette console ne soit pas soutenue.

A part Nintendo, presque plus aucune exclusivité ne vient alimenter la console. Je rêve d’un jeu de rôle Wii U avec un Maître du Jeu au Game Pad, mais je crois que la console finira bientôt au placard. Pourtant ce second écran et son gameplay asymétrique est vraiment un exemple à suivre et je ne suis pas sur que les consoles next gen et leurs appli pour tablettes encouragent les éditeurs à se creuser les méninges dans ce sens (j’aurais également pu parler ici du line up next gen).

2 – La fin de Breaking Bad.

Bon, je ne vais pas vous mentir, Breaking Bad fait clairement parti de mes séries préférées, mais je ne sais pas pourquoi cette dernière saison me laisse un petit goût amer en bouche. A la fin de la saison 4 j’avais pu lire que les pontes de AMC ne savaient pas si ils allaient produire une cinquième et dernière saison. Et la fin de la saison 4 était juste parfaite pour moi, je voulais que la série s’achève là. Une fin à la fois heureuse mais tellement lourde de sous-entendus sur ce que Walter était devenu.

Et vient finalement cette dernière saison, j’ai eu l’impression que les scénaristes ne savaient plus trop quoi faire de Jesse, et qu’on se retrouve avec des grands méchants trop caricaturaux. Enfin, on arrive sur un épisode final que j’ai trouvé bien en dessous de celui de la saison 4, en tous cas moins bien fin et cruel. Une déception.

1 – Elysium

J’attendais énormément de Elysium. Neil Blomkamp nous avait livré un District 9 absolument magistral, un film profond, et visuellement très réussi. Je pense que la scène de fin propose un des plus beaux combats de mécha du cinéma. De plus District 9 était un film a budget relativement réduit, alors savoir Neil Blomkamp à la tête d’un budget conséquent présageait de quelque chose de grand.

Bon, déjà le fait qu’Elysium pompe sans vergogne l’histoire de Gunm ne me plaisait pas trop (oui j’attends la version de Cameron depuis 15 ans et alors?), mais je ne m’attendais pas à me retrouver devant un film chiant et sans âme. Heureusement que Sharlto Copley bien qu’un peu trop dans la caricature est là pour nous sauver de l’ennui le plus total. Je ne vous parlerai même pas de la fin complètement crétine où on se rend compte que les grands méchants sont tellement des grands méchants qu’ils avaient crées toutes les infrastructures pour éviter des émeutes et leur chute, mais que parce-que ce sont de grands méchants ils ne les ont jamais utilisées…

Partagez-vous mes coups de gueules de cette année? Quels sont les vôtres?

Un commentaire »

  1. Geek Lantern 05/01/2014 at 21:25 -

    je suis bien d’accord avec toi à 200% pour Elysium … cette déception. J’attendais beaucoup de ce film, mais alors je me suis fait suer d’une force dans la salle … j’était écœuré de voir un film si peu intéressant et si mal maitrisé

Laisser un commentaire »