. Fight Girl – tomes 1 et 2 par Izumi Tsubaki | Fant'asie
Bagooor 03/06/2011 1

Fight Girl tomes 1 et 2 par Izumi Tsubaki

Un shojo de combat ?

Edité par Delcourt, Fight Girl est classé parmi les shojos.
Mais le thème abordé est celui des combats entre élèves, mais aussi des bandes.

Mafuyu était la chef d’une bande, et a du changer de lycée. Elle repart donc de zéro, et va devoir conserver une image de fille modèle, plutôt que de rebelle.

Avant de débuter un nouveau shojo, j’ai toujours un petit peu d’appréhension. J’ai peur de tomber sur un titre qui ne m’intéresse pas du tout, et qui est vraiment trop classique et à l’eau de rose, se limitant donc à son lectorat féminin.
Avec ses couvertures très visibles et son aspect enfantin, est-ce que Fight Girl est un shojo plutôt classique ? Ou sort-il du lot ?

C’est à découvrir dans la suite de l’article, avec la critique des 2 premiers volumes, disponibles depuis février et mars dernier.

Résumé des 2 premiers tomes

Mafuyu est une jeune fille pas comme les autres. Elle enchaine les bagarres, et est constamment suivi par un groupe de voyou, qui la prenne pour leur chef.

Malheureusement tous ces combats feront qu’elle devra quitter son lycée. Par chance, sa mère réussira à l’inscrire dans un autre lycée, mais c’est sa dernière chance : elle doit rester une fille modèle et ne surtout pas se faire virer, sous peine de représailles par sa mère !

La veille de son entrée dans le nouveau lycée, elle viendra en aide à un jeune homme du nom de Takaomi. Il s’avère que celui-ci est en fait son nouveau professeur principal, mais qu’en plus il est l’ancien voisin de Mafuyu, celui qui lui a tout appris en baston !

Sa première rencontre, sera également un jeune voyou, toujours prêt à se battre. Hayasaka est tout de même un peu simplet, et n’arrive pas à cerner Mafuyu, qui paraît sotte avec un côté ténébreux.
Le duo se verra embarquer dans des histoires pas possibles, le plus souvent à cause de leur professeur Takaomi.

Heureusement que Mafuyu peut faire confiance à ses déguisements, et surtout celui de Super Lapinou pour ne pas se faire virer de l’école tout en continuant de combattre. Mais cette fois-ci ce sera pour la bonne cause !

De la baston pleine d’humour

Comme dit en introduction, ma plus grande peur lorsque j’ai eu ces 2 premiers volumes dans les mains, c’était de tomber sur un titre tout ce qu’il y a de plus classique, avec la traditionnelle histoire d’amour compliquée, et ces personnages féminins nunuches.
Il faut dire qu’une couverture rose pastel et bleu ciel laisse à penser cela.

Pas la peine de laisser le suspense planer plus longtemps : j’ai été très surpris par ce titre.
Le côté shojo est vraiment très peu présent, et met beaucoup plus l’accent sur les personnages et l’humour, créant des situations étonnantes, avec une histoire certes basique, mais qui tient la route.

Ce que j’ai bien apprécié sur ce titre, c’est le nombre de personnages atypiques qui la composent.
Mafuyu par exemple, est une jeune fille qui veut rester simple, et qui est très sotte ! Mais en revanche, elle possède une force énorme, capable de mettre à terre un chef de bande en un seul coup, sans aucun effort.
Takaomi, le professeur et ancien voisin de Mafuyu, est lui aussi original. Malgré son statut de professeur, il n’hésite pas à pousser Mafuyu à se battre, et utilise la violence comme si de rien n’était. Hayasaka n’est pas en reste, car son seul désir est de se battre, et il se méfie beaucoup de Mafuyu.

Et surtout une mention spéciale pour le chef de bande battu par Mafuyu dans le volume 2. Malgré son statut de chef de bande, il est fan des petites peluches et des dessins animés tout mignons ! Et il envoi en secret des petits mots avec un pigeon voyageur, en se faisant appeler « Petite fraise« . A mon avis ce personnage a du potentiel !

Outre les personnages, le titre mise énormément sur l’humour. Tellement, que c’est présent sur toutes les pages, parfois même sur plusieurs cases consécutives.
Dit comme ça cela peut paraître lourd, mais pour le moment l’auteure parvient à se renouveler suffisamment pour ne pas être ridicule. Nul doute également que je suis bon public, mais dans la grande majorité des cas j’ai apprécié l’humour, qui passe par les paroles ou par le dessin.

C’est l’esprit complètement décalé de l’oeuvre que j’apprécie. Il y a par exemple un club des bonnes moeurs, qui a pour objectif d’éliminer les délinquants du lycée par la force. Sous ce petit nom ce cache en fait notre duo de bagarreur, qui va devoir se battre pour la survie du lycée et de son image. C’est bien évidemment une idée du professeur Takaomi, qui a toujours des idées farfelues, avec un côté sadique.

L’évolution de l’histoire me semble être assez classique, bien que celle-ci soit découpée en plusieurs intrigues. A mon avis cela risque d’être comme cela durant un bon moment (tant que la série sera un succès ?) car il n’y a pas vraiment d’objectif.
Espérons que l’auteure arrivera à se renouveler dans son humour, mais aussi dans les histoires.

Le dessin d’Izumi Tsubaki est proche de ce qui se fait habituellement en shojo, bien que l’humour omniprésent permette à l’auteure de réaliser de nombreuses cases avec les personnages sous forme SD.

Je sais que mes rares lectures de shojos ne me permettent pas d’avoir un avis très représentatif de la qualité de l’oeuvre, mais j’ai bien apprécié ce titre, beaucoup plus que Cosplay Cops par exemple, qui manquait d’implication.
Bien que le titre n’ait rien de vraiment extraordinaire, j’ai passé un bon moment de lecture, où l’histoire et les personnages ne se prennent pas du tout au sérieux.

C’est donc globalement une bonne surprise, malgré des couvertures trop enfantine. Pour le moment l’intrigue amoureuse est quasi inexistante, ce qui permet de lire ce titre plus comme un manga comique qu’une histoire d’amour.

Comme moi, avez-vous aimé ces 2 premiers volumes ? Pensez-vous que la suite sera aussi efficace ?

Un commentaire »

  1. yuki 08/06/2013 at 18:07 -

    C’est effectivement une excellente série, je suis tout à fait d’accord avec toi ! Je crois que j’avais pas autant rit devant un manga depuis GTO et Lovely Complex x)

Laisser un commentaire »