. Fairy Tail - tome 10 d'Hiro Mashima | Fant'asie
Kameyoko 15/03/2010 6

Fairy Tail – tome 10

Erza au cœur de ce tome

Fairy Tail est un titre amusant à lire avec de l’humour, des combats… Mais pourtant, je suis assez déçu par ce titre qui s’annonçait comme la future grosse bombe shônen.

Le tome 9 a été le coup de grâce. Je l’ai trouvé plus que quelconque. Il manque à ce série, une trame globale pour pouvoir prétendre tutoyer le panthéon des shônens. Parce qu’avoir un univers sympa, des personnages appréciables et un plaisir de lecture c’est évidemment un point positif, mais ne pas trouver de liant entre les tomes et faire juste des petites histoires, ça annihile un peu tous ces points.

Le tome 9 était clairement un tome de transition. Ce tome 10 doit permettre de lancer un nouvel arc. Mes attentes sont assez énormes, puisque j’attends que ce titre décolle enfin, et arrive à développer une intrigue globale qui suivra les personnages au cours des prochains tomes.

Résumé de Fairy Tail 10 chez Pika

Maintenant Natsu et Grey sont au courant pour Loki. Ce dernier, avant de partir retrouver le monde des esprits, donne à Lucy des billets pour un séjour dans un hôtel luxueux.

Erza, Happy, Natsu, Lucy et Grey vont pouvoir aller se détendre à la mer.

Mais lors d’une soirée au casino tout va dégénérer quand d’étranges personnes débarquent en demandant où est Erza.

Ils s’agit d’anciens amis de cette dernière. Ils vont l’enlever en laissant les autres membres de Fairy Tail bien mal en point. Les autres personnes du casino se retrouvent enfermées dans des cartes.

Natsu, remonté à bloc suite à cet incident, court retrouver leurs adversaires et Erza. Il sera accompagné de ses habituels compagnons : Lucy, Grey et une petite surprise.

Elle est en route vers la « Tour du Paradis » pour retrouver Gerald. Des flashback nous expliqueront qui sont ces hommes et qui est Erza pour eux.

Le début d’une intrigue globale et d’un gros arc à venir?

Après un Fairy Tail tome 9 assez décevant, Hiro Mashima nous revient avec un volume qui se montre plus intéressant et plus convaincant.

Après un arc centré sur Lucy, cette fois-ci c’est Erza qui s’y colle. Ça sera l’occasion d’en savoir plus sur ce personnage phare de Fairy Tail.

Pour mettre en avant cette magicienne, le mangaka utilise une grosse ficelle,pas très finement amenée et surtout on vient d’avoir la même : l’enlèvement. L’auteur manque également d’imagination en faisant apparaitre de vieux amis du passé, pour pouvoir faire des flashbacks sur l’enfance d’Erza.

Clairement cette pirouette scénaristique est vraiment maladroite et grossière. Mais ça reste dans ce que je ressens de Mashima, à savoir : utiliser tout ce qui marche ailleurs. Et là clairement l’enlèvement et des personnages issus d’un passé trouble, est un grand classique et qui marche quasiment à chaque fois sans trop se fouler.

Ici, ce qui est intéressant, c’est de choisir de le faire avec Erza. D’habitude c’est une magicienne et une guerrière qui nous apparait forte et endurcie. Pourtant ici, elle brise sa carapace et montre sa fragilité, ce qui peut émouvoir le lecteur.

L’autre point, qui me ravit beaucoup, est le personne de Jygrain, qui fait parti du conseil. On savait qu’il y avait un lien avec Erza, mais là clairement, on sent que dans cet arc, il aura un rôle déterminant et qui pourrait même être le fil rouge que je recherche désespérément.

On sent vraiment que cette introduction du passé d’Erza et des méchants est là pour construire un arc potentiellement « gros ».

Concernant Erza, on en apprend donc plus sur son passé. Elle a passé ses jeunes années comme esclave et a beaucoup souffert. Elle s’est créée des relations avec d’autres enfants esclaves. Toutes ces vérités sur son enfance nous sont apprises via des flashbacks relativement bien faits. Mais là aussi Hiro Mashima nous montre qu’il a bien appris les bases, en nous proposons un passé triste digne de ceux des personnages de One Piece.

Néanmoins, c’est assez bien conçu pour susciter de l’émotion chez le lecteur.

Ce nouveau tome vaut pour l’apparition de nouveaux personnages : ceux qui enlèvent Erza : Gerald, Shaw, Miliana, Wolly et Simon. Ces méchants ont un charadesign très « Mashimien », que j’aime bien. Il se dégage d’eux un certain charisme. Je pense qu’ils vont se révéler intéressants.

Mais niveau personnage, ce que j’ai adoré c’est Jubia qui tape l’incruste. On la voit depuis un ou deux tomes trainer autour de Grey. Là elle se montre plus franchement et fait même part de son souhait : rejoindre Fairy Tail. Et j’espère que ça sera le cas. J’aime bien ce personnage parce qu’elle est étrange mais en même temps attachante et puissante. Elle serait très bien à Fairy Tail. Et puis sa relation avec Grey promet d’être sympathique.

L’humour est toujours la force de ce titre. Il permet de contraster avec quelques passages où l’émotion est présente. Et puis Natsu est toujours aussi barré et donc attachant par sa spontanéité et son manque de réflexion (bref son coté Luffy).

J’espère vraiment qu’on aura le droit à un arc long, prenant et intense mais surtout à un début d’intrigue. Parce qu’enchaîner des histoires sans liens entre elles, qui une fois finies, n’apportent rien fait du tort à Fairy Tail.

A cause du manque d’originalité du mangaka, et du manque de trame plus globale, ce titre ne peut prétendre devenir un shônen culte. Bien que divertissant et très plaisant à lire, Fairy Tail n’arrive pas à passer au cap supérieur et stagne.

Pour conclure, cet opus introduit ce qui devrait être un arc, en nous révélant de nouveaux ennemis et des bribes du passé d’Erza. Mais tout cela est fait de façon un peu trop « facile ». Hiro Mashima utilise de grosses ficelles, qui ont certes prouvées leur efficacité, mais qui sont du archi-connues. Néanmoins tout ceci ne doit pas faire oublier qu’on lit cette série très vite et que c’est bon. C’est juste que ce n’est pas nouveau et exceptionnel. Or c’est ce qu’on attendait.

Et vous qu’en avez-vous pensé? Les grosses ficelles de Mashima vous posent-elles problèmes? Trouvez-vous aussi que Fairy Tail peine à passer à la vitesse supérieure?

6 commentaires »

  1. Bagooor 15/03/2010 at 10:38 -

    Je n’ai pas lu ce volume !
    Je me suis pour le moment arrété au tome 9, car bien que la série semble intéressante à lire, c’est plutôt le fun qui attire, que le scénario…
    Au bout de 9 tomes, on ne sait toujours pas où l’histoire va aller, et le plaisir de lecture n’est valable que le temps de la lecture : il est très vite oublié.
    En comparaison, je préfère amplement lire Soul Eater, qui me donne vraiment plus envie de poursuivre la série.

    J’attends que plusieurs tomes de Fairy Tail sortent pour me faire une petite lecture en bloc et lui donner une dernière chance. D’ici là, la série reste en stand by pour moi.
    C’est dommage, l’idée de départ pouvant être intéressante

  2. Lu-sama 17/03/2010 at 08:29 -

    Contrairement à toi l’utilisation des grosses ficelles ne m’a absolument pas dérangée dans ce tome.
    A vrai dire c’est le premier qui bouge vraiment le scénario, à travers le personnage d’Erza on va avoir droit à un arc utile (pas comme les précédents donc) et qui aura des répercussions sur l’histoire.
    Mashima ne fait pas dans l’originalité et n’a jamais fait dans l’originalité de toute façon. Y a qu’à voir Rave qui est d’une banalité sans nom, et c’est de ce côté où il n’a pas évolué.
    Mais je trouve qu’il arrive à bien gérer les stéréotypes qu’il reprend (l’enlèvement d’Erza dans ce tome), sa mise en scène nous invite à avoir envie de lire la suite (c’est beaucoup plus flagrant en chapitres).
    Fairy Tail est pas le shonen du siècle, au bout de quelques tomes on s’en rend bien compte, mais le divertissement est assuré à chaque tome, le principal est là pour moi (mais l’absence de développement fait que ce manga ne pourra jamais rivaliser avec les gros du genre (One Piece en tête là)).

  3. Kameyoko 17/03/2010 at 17:30 -

    @Bagooor : Soul Eater est autrement plus original avec une trame plus travaillée (même si j’ai eu un peu de mal à rentrer dedans).

    @Lu-Sama : J’espère vraiment que cette trame va arriver. Il faut qu’il soit utile à quelque chose et pas avec la pseudo fin des deux derniers

    Effectivement le divertissement est là, mais pour moi ça suffit pas. Je m’attendais tellement à quelque chose qui ferait date, que je suis un peu déçu.

    One Piece a encore une longueur d’avance sur tous les autres shonens. Surtout vu comment Naruto et Bleach partent en vrille.

  4. emab 03/08/2010 at 16:26 -

    moi j’ai tout les fairy tail je les adore ! trop 😎

  5. Lucy Scarlett 04/08/2010 at 18:44 -

    Personnellement j’aime beaucoup Fairy Tail (j’ai commencé par l’anime puis je suis venue sur le manga). Ayant juste entendu parler de One Piece (oui je sais c’est un sacrilège mais c’est comme ça, ça ne m’a pas intéressé plus que ça et c’est trop tard pour commencer maintenant!) je ne peux pas me prononcer sur les ressemblances dont j’ai entendu parler. Mais étant une fidèle des scans japonais de Fairy Tail je peux vous dire que l’histoire va devenir plus intéressante. Il est clair que le passé d’Erza est un peu ennuyeux mais il aura un rôle plus tard. Il a son importance surtout à cause de Gérald. Il faut juste patienter un peu. Et cet arc n’est pas très long.
    Ce manga reste quand même l’un de mes coups de cœurs avec Soul Eater et Katekyo Hitman Reborn.

  6. Kameyoko 09/08/2010 at 11:29 -

    @Lucy Scarlett : Il n’est jamais trop tard pour commencer One Piece. C’est un incontournable à ne manquer pour rien au monde. Bien meilleur que Fairy Tail et tous les autres shônens (comment ça, je suis un fanboy?)

    En revanche, le début commence à dater et est moins bien que le reste.

    Faut que je me remette à la lecture, je n’ai toujours pas lu la suite. J’attends toujours que l’histoire se développe réellement (au bout de 10 tomes, ça commence à faire long)

Laisser un commentaire »