. Fables – tome 1 par Bill Willingham et Ian Medina | Fant'asie
Kameyoko 12/03/2010 4

Fables – tome 1 : Légendes en exil par Bill Willingham et Ian Medina

Article comic écrit par Bagooor

Édité aux Etats Unis par Vertigo, un label de DC Comics, Fables est une création de Bill Willingham.
Il y a quelques années, les éditions Semic Comics avaient commencé à publier cette série en France (2 volumes), puis la série a été reprise par Panini Comics, qui compte aujourd’hui 10 volumes : 8 volumes de la série principale Fables, 1 graphic novel et 1 volume du spin-off Jack of Fables.

La série est éditée chez nous dans un format librairie, regroupant plusieurs épisodes. Ce premier tome contient les épisodes 1 à 5 de la série.

Résumé du tome 1

Essayez d’imaginer un instant que les personnages des fables de notre enfance existent : Blanche Neige, le Grand Méchant Loup, les 3 petits cochons, le Prince Charmant, Boucle d’Or… font bien partis de notre quotidien !

A la suite de la grande invasion de leur royaume par l’Adversaire, les Fables ont dues venir vivre parmi nous. Ceux possédant une apparence humaine peuvent vivre parmi nous, tandis que les autres fables vivent dans une ferme, à l’écart des humains.

A la suite de cet Exil, le grand pardon a permis aux Fables de se mettre sur un pied d’égalité : toutes les erreurs passées ont été effacés, et ils peuvent reconstruire leur communauté, en s’entraidant.

Ainsi, Blanche Neige, gère administrativement la communauté de Fableville, le Grand Méchant Loup possède les responsabilités d’un inspecteur, le Prince Charmant est un dragueur SDF, cherchant sans cesse de nouvelle conquête pour trouver un toit où loger et vivre à l’oeil…

Cela fait maintenant plusieurs siècles que cela dure, mais aujourd’hui, les Fables se retrouvent devant le meurtre de l’un des leurs : Rose Rouge, la soeur de Blanche Neige a été tuée ! Et Bigby, le Grand Méchant Loup, va mener l’enquête.

Une entrée en matière passionnante

Ce volume de Fables est une très bonne découverte.
Le premier arc, sur fond d’enquête policière, permet de se familiariser avec les personnages et la communauté des Fables.

En effet, les différents protagonistes sont présentés au fur et à mesure, et l’on y découvre le rôle de chacun, et ce qu’ils sont devenus depuis la fuite du Royaume.
Ainsi, la Belle et la Bête vivent toujours en couple, le Prince Charmant a divorcé de Blanche Neige (après l’avoir trompé avec Rose Rouge, sa soeur), de la Belle au Bois Dormant et de Cendrillon, et Jack tente tant bien que mal de lancer son site sur Internet pour faire fortune (les géants et les haricots magiques ne faisant plus partie de son quotidien).
L’enquête est plutôt bien menée, et les détails sont recherchés.

L’histoire est suivie au travers du personnage de Bigby, le Grand Méchant Loup.
La résolution du meurtre de Rose Rouge se poursuit durant les 5 épisodes de ce volume, avec le dernier épisode uniquement consacré à la façon dont Bigby a découvert le(s) coupable(s). Il faut aimer les intrigues policières bien menées, le tout dans une ambiance décalée mais cohérente.

Bill Willingham a réussit le pari de créer une communauté cohérente, en prenant en compte les capacités de chacun des Fables, en les mettant dans des contextes particuliers, loin des clichés des fables pour enfants.
Il distille également pas mal d’humour noir et de touche de violence dans son récit, afin de convenir à un public adulte, qui sera plus à même d’apprécier ce comics, pour peu qu’il connaisse les personnages des fables : durant ma lecture, c’était toujours amusant de découvrir un personnage dont on a lu les histoires, et de le revoir dans ce contexte, dans notre monde. Mais à l’opposé, il n’est pas rare également de se retrouver face à des personnages que l’on ne connaît pas, issu d’une fable ou d’un conte qui nous est inconnu.
Attention à ne pas mettre cette œuvre entre toutes les mains : il n’est pas rare de trouver quelques allusions coquines ou des effusions de sang. L’édition est certes destinée à un public adulte (label Vertigo), le jeune public pourrait vouloir s’y intéresser, du fait de l’histoire des Fables, de personnages habituellement présents dans des histoires pour enfants.

Au dessin, on retrouve Ian Medina, qui illustre à merveille l’histoire des Fables.
Lorsque j’ai feuilleté pour la première fois ce premier tome de Fables, j’ai eu un moment d’hésitation en découvrant les dessins. On a en effet l’impression d’avoir devant nous un style rétro, avec quelques couleurs un peu vives. Le style est plutôt réaliste.
Mais après la lecture complète de ce volume, mon sentiment a changé : en regardant à nouveau le dessin, je trouve maintenant qu’ils correspondent bien à l’histoire et à l’ambiance. Les fables sont le plus souvent des histoires anciennes, racontés depuis de nombreuses années, et le style de dessin de Medina apporte beaucoup à cette impression.

Les couvertures sont superbement réalisées par James Jean, dans un esprit toujours très féérique.

D’une manière générale, ce premier volume m’a bien emballé. Je suis rapidement entré dans cet univers, souhaitant en découvrir plus, et je tente d’imaginer dans quelle position Bill Willingham va placer tous ses personnages, et ce qu’il leurs réserve pour la suite.
La psychologie des personnages correspond très bien à l’idée que l’on se faisait d’eux, et l’on se plait à s’attacher à eux, souhaitant les voir continuer l’aventure pendant encore de nombreux volumes.

Pour les lecteurs qui souhaitent découvrir ce comic, le premier épisode de Fables est disponible gratuitement au téléchargement sur le site de l’éditeur DC Comics à cette adresse : http://www.dccomics.com/graphic_novels/?gn=1606
Le texte est malheureusement en anglais, mais il est possible de se faire une idée des dessins.

4 commentaires »

  1. jayer 12/03/2010 at 12:36 -

    NEED !!!! c’est marrant quelqu’un m’en a parlé ya une semaine … vais me laisser tenter 😀

  2. Seraf 13/03/2010 at 00:16 -

    J’avais beaucoup aimé ce premier tome. Surtout le loup <3

Laisser un commentaire »