. Embalming – tome 3 par Nobuhiro Watsuki | Fant'asie
Bagooor 20/04/2011 0

Embalming tome 3 par Nobuhiro Watsuki

La série débute-t-elle vraiment ici ?

Les deux premiers volumes de ce titre m’avaient un petit peu laisser de marbre, voir même plutôt déçu. J’en attendais un petit peu plus de l’auteur de Kenshin le Vagabond, mais il semble qu’il écrive cette histoire avec sa femme.

Je n’avais pas accroché au style choisi par l’auteur, qui consistait à baser le premier volume sur des personnages (Peaberry et Fury), pour ensuite introduire d’autres personnages sans liens avec les premiers (Elm et Ashuhit).
Cependant, c’est dans ce troisième tome que les 2 groupes vont se rencontrer vraiment, et collaborer ensemble pour mener à bien une mission.

L’intrigue commence donc à prendre forme, bien qu’il soit difficile pour le moment de savoir vraiment où l’auteur souhaite aller.

Ce 3ème volume saura-t-il donner la bonne direction à cette oeuvre ?

Résumé du tome 3

Elm et Ashuhit arrivent sur Londres. Ils vont pouvoir se rendre vers leur commendataire, qui a une mission à leurs donner.
Celui-ci se fait appeler Myc Roft, et il est le frère aîné du très fameux Sherlock Holmes.

L’affaire qui les regarde concerne celle de Jack l’Eventreur. Grâce aux nouvelles technologies de la médecine, des chercheurs ont réussis à redonner vie à la dernière victime de Jack l’Eventreur, dans le but de lui soutirer des informations. Mais celle-ci s’en est prise à son créateur avant de prendre la fuite.
Le rôle d’Ashuhit est donc de la retrouver, afin de la questionner.

Mais pour cela, il doit confier Elm à quelqu’un. Grâce aux talents de Sherlock Holmes, il parviendra à retrouver le Dr Peaberry et Fury. Fury aura ainsi la garde d’Elm, tandis que Peaberry suivra Ashuhit avec Abberline, un inspecteur de Scotland Yard. Une bonne occasion pour elle d’obtenir des informations sur les 8 hyper-Frankenstein créés par le Dr Richter, le père d’Ashuhit.

Afin de retrouver cette jeune Frankenstein, le trio devra prendre contact avec un groupe de Frankenstein indépendants : la confrérie des Frankenstein autonomes, dirigée par le 5ème des hyper-Frankenstein.

Une intrigue qui prend forme

Les deux premiers tomes de cette série ne m’avaient pas vraiment enchantés.
Pour un auteur si respecté, l’intrigue qui était mise en place était assez décevante, alors qu’il y avait énormément de possibilités quand à l’évolution de l’histoire.

Et il semble que ce 3ème volume soit réellement le début de l’oeuvre. Avec du recule, les deux premiers volumes étaient des tomes d’introductions. Le premier introduisait l’histoire de Fury, Wraith et du Dr Peaberry, tandis que le second volume s’attardait sur le duo Elm et Ashuhit.
Cette grosse introduction permet de mieux cerner tous les personnages, ainsi que leurs objectifs, mais je reste néanmoins sur mon avis que ce changement de personnages d’un volume à l’autre était trop brusque.

Maintenant qu’ils semblent travailler ensemble sur la même affaire, l’histoire prend une autre tournure. Le lecteur connaît les personnages et leurs buts, et c’est presque avec plaisir qu’on les suit dans cette aventure.

L’intrigue est toutefois bien plus intéressante que les précédentes. Nobuhiro Watsuki utilise des éléments connus de tous, pour les modifier et les utiliser selon les besoins de son histoire. Ainsi le personnage de Sherlock Holmes fait son apparition (très furtive et rapide), tandis que Jack l’Eventreur prend un rôle important dans cette histoire de Frankenstein.
Cette utilisation d’éléments réels dans son scénario renforce l’intrigue générale de l’oeuvre, ce qui lui permet de devenir beaucoup plus intéressante que lors des deux premiers volumes.

L’histoire de Londres, qui a débutée avec ce tome, semble partie pour durer un petit peu, vu que nous connaissons déjà 2 des 8 hyper-Frankenstein. Espérons juste que leur sort sera vite réglé, afin de pouvoir suivre cette histoire sans trop de longueur.

Au niveau de l’intrigue, ce troisième tome lui permet donc de décoller, conférant ainsi un plus grand intérêt au titre. Il n’en devient pas extraordinaire non plus, mais ma curiosité lui concernant a augmentée, ce qui est une bonne chose.
J’attends donc maintenant la suite avec envie (ce n’est pas encore de l’impatience).

Les dessins sont dans le même style que les premiers volumes, bien que ceux-ci semblent être bien plus assurés. L’auteur connaît ses personnages et maîtrise mieux son dessin. Certaines cases en deviennent même très belles.
Néanmoins, certains passages sont trop clichés, ce qui réduit considérablement l’effet. C’est le cas par exemple lorsque Fury affronte 3 Frankensteins : son entrée en scène est réussie, mais le voir crier au ciel réduit toute crédibilité.

L’édition est toujours de qualité, avec un vernissage sur la couverture, et toujours des pages bonus entre chaque chapitre. L’univers du titre et la profondeur de celui-ci sont ainsi accrus, pour le plus grand plaisir des fans. Surtout qu’il est possible d’y lire des informations intéressantes sur l’époque, tout comme les réactions et ressentis de l’auteur pour chacun des chapitres du volume.
Ce sont des petits plus très intéressants.

Globalement, ce troisième volume d’Embalming permet de remonter le niveau général de l’intrigue.
L’histoire prend seulement son envol, et j’espère vraiment que la suite sera du même acabit. Cela monte en puissance, et c’est une bonne chose pour le titre, qui aurait très certainement perdus des lecteurs s’il avait continué sur la même voie que les 2 premiers tomes.

Qu’avez-vous pensé de ce 3ème volume ? Appréciez-vous l’orientation du titre ?

Laisser un commentaire »