. [DVD/ Blu Ray] The Walking Dead – saison 2 | Fant'asie
Kameyoko 11/10/2012 3

DVD Walking Dead - Saison 2

Critique de la saison 2 de la série The Walking Dead

On reprend espoir !

La série The Walking Dead est issue du comic crée par Robert Kirkman et dessiné par Tony Moore puis Charlie Adlard. C’est l’une des séries que j’attendais le plus lors de sa première diffusion.
Surtout que le pilote était vraiment très bon. Mais j’ai vite déchanté au fur et à mesure de la saison 1.
Mais le succès commercial fût au rendez-vous, si bien qu’AMC décida de continuer cette série avec une saison 2 (et maintenant une saison 3, qui commence ce weekend).

Espérons qu’elle saura améliorer la qualité !
The Walking Dead – Saison 2 est édité par Wild Side Vidéo et est disponible à la vente depuis le 05 septembre 2012

Bande-annonce The Walking Dead S02

Un début poussif, une fin emballante !

La saison 1 de The Walking Dead m’avait énormément déçu. Malgré un super départ, le tout est retombé comme un soufflé, pour finir par une fin de saison, tout simplement mauvaise.
J’ai trouvé le rythme lent, inadapté au média, le casting pas toujours au top, malgré une réalisation plus que correct et une belle lumière. Mais j’étais surtout dubitatif devant les choix de scénario et d’adaptation faits. En effet, si la présence de Daryl et de Merle était plutôt une bonne chose, la majorité des rajouts étaient, je trouve, assez mauvais et malvenus. J’ai même trouvé que ça trahissait l’esprit du comic originel.

Pourtant, par amour pour Walking Dead et parce que je sais vers quoi tend cette série (la prison, le Gouverneur, Michonne…), je garde secrètement espoir d’un renouveau. C’est pourquoi, malgré tout, contre vents et marées, j’ai poursuivi cette série avec la saison 2.

Cette nouvelle saison débute avec notre groupe de survivants qui se retrouve confronté à une horde de zombies sur une autoroute. Vu la masse grouillante de chairs putréfiées, avide de viscère, on pouvait croire en un superbe début de saison. Malheureusement, tout ça est un peu gâché par une lenteur ambiante assez incompréhensible, par un jeu d’acteurs qui n’est pas toujours à la hauteur et par quelques grosses ficelles indignes d’un Robert Kirkman, qui travaille pourtant sur cette adaptation.

Je pense notamment au fait que les zombies passent à coté des survivants sans s’en apercevoir. Pourtant ils auraient dû les voir, les sentir, les entendre. Surtout que dans la saison 1, on te fait comprendre que pour passer inaperçu parmi ces morts-vivants il faut t’enduire le corps de sang, de peau ou de bouts de zombies.

Au cours de cet épisode, Sophia va disparaître. Le groupe va donc partir à sa recherche. Et tout ce passage là s’éternise et s’étale sur plusieurs épisodes, pour finalement livrer sa conclusion qu’à la moitié de la saison.
Cette recherche est interminable, lente et plombée par des dialogues creux. En plus, les scénaristes ne trouvent rien de mieux que de nous ressortir des poncifs sur l’américain moyen (église, foi…).

Mais heureusement, toute la phase de recherche est un peu sauvée par l’établissement d’un camp temporaire dans la ferme d’Herschel (bien connu des amateurs du comics). On retrouve donc une trame plus classique et on va rencontrer des personnages connus des amateurs comme Maggie, Herschel, Otis… même s’il y a des différences sensibles.

Cela est intéressant parce qu’on assiste à la confrontation d’idées entre deux groupes, deux leaders. Rick va devoir se plier aux règles d’Herschel s’il veut rester dans cette ferme. Sauf que ce dernier ne conçoit pas les zombies de la même façon. C’est cette opposition de perception et cette volonté, d’un coté,  de rester et de l’autre, qu’ils partent.

Surtout que derrière de nombreux évènements vont venir bouleverser la vie du groupe d’Herschel.

La mi-saison (qui correspond a une pause temporaire de diffusion au Etats-Unis) se conclut par deux rebondissements qui montrent bien les efforts de cette saison 2. Le premier est tout simplement un rebondissement emprunté au comic que j’attendais. Et il ne m’a pas déçu. Le second est un retournement de situation complètement inédit et couillu, puisqu’il s’éloigne, sensiblement, du comic. Même si je commençais à m’en douter, j’avoue avoir été agréablement surpris, tout en étant déçu que ça ne colle pas au matériau de base.
Mais cela montre que la série compte essayer de réaliser l’exercice, ô combien périlleux, de respecter la trame global du comic Walking Dead, mais tout en modifiant certains aspects et en ajoutant de nouvelles choses.
Et clairement, cet aspect est beaucoup mieux réalisé dans cette saison 2. Néanmoins, c’est encore très loin d’être parfait, la faute à un rythme affreusement lent. Il n’est pas rare qu’on s’ennuie.

La deuxième partie de saison, va s’intéresser aux relations entre humains, notamment via la rencontre avec un autre groupe de survivants. Même si ce passage est un peu maladroit, il nous rappelle que dans Walking Dead, le plus grand danger ne vient pas forcément des zombies.
L’autre gros point de cette seconde moitié et la relation RickShane qui se tend à vue d’oeil. Ce qui entraîne quelques dissensions.

On sera aussi marqué par quelques morts dont un très (trop?) surprenant. Sur ce dernier, je suis hyper déçu de cette tournure d’évènements qui nous prive d’un personnage fort, qui dans le comic a une importance non négligeable sur beaucoup d’évènements à venir.

Cette seconde partie est autrement plus dynamique et passionnante. On a l’impression que la série trouve son rythme de croisière et a pris le pli des contraintes liées à ce support.

The Walking Dead, saison 2 se finit donc sur un évènement attendu par tous depuis longtemps, mais qui sera assez bien amené avec quelques rebondissements intéressants parmi lesquels l’arrivée de Michonne !!

De quoi reprendre espoir pour la suite surtout que se profile la prison et le Gouverneur. Mais, entre nous, j’ai peur que cette partie soit très édulcorée.

Par contre, même avec un récit plus passionnant et mieux maîtrisé, cela ne permet pas d’eclipser certains défauts récurrents comme le manque de développement de certains personnages (T-Dog, la famille d’Herschel…) ou encore un casting un peu loupé. Sarah Wayne Callies est insupportable en Lorie (mais le rôle veut ça aussi), Jon Bernthal est assez moyen en Shane et Andrew Lincoln fait un mauvais Rick Grimes. Son jeu d’acteur n’est pas convaincant et je ne retrouve pas le caractère du personnage.

Pour conclure, cette saison 2 de The Walking Dead est terriblement inégale. Lente et poussive dans une première partie, mais plus dynamique et intéressante dans une seconde. On a l’impression que c’est seulement à la fin de cette saison que cette série arrive, enfin, à se positionner par rapport au comic et à comprendre les spécificités de ce médium. Tout est loin d’être parait, mais le résultat est suffisant bon pour attendre avec encore plus d’impatience la saison 3 qui s’annonce jouissive ! Quand on sait qu’on va voir Michonne, le Gouverneur, la prison et vu la fin de cette saison, on ne peut qu’être excité sur ce projet.

Et vous qu’en avez-vous pensé ? La trouvez-vous meilleure que la saison 1 ? Y retrouvez-vous l’esprit du comic ?

3 commentaires »

  1. Txeng 11/10/2012 at 16:12 -

    J’ai bien aimé, quoique un peu longue la recherche sur Sophia qui prend la moitié de la saison.
    Et pour l’esprit Walking Dead, je dirais que c’est présent vu que on voit plus les relations entre personnages qu’autre chose 🙂

  2. grille sudoku difficile 13/10/2012 at 06:30 -

    Si visuellement c’est très réussi, en tant que grand fan du comic je trouve également la série quelque peu décevante. Je me suis d’ailleurs arrêté à la saison 1.

  3. jeu de guerres 18/10/2012 at 09:33 -

    Tiens la saison 2 s’améliore avec le temps? J’ai décroché quand ils ont retrouvé la petite, c’était marrant ce moment, mais la série est affreusement ennuyeuse j’ai trouvé! :mrgreen:

Laisser un commentaire »