. [DVD/ Blu Ray]La Ligue des Justiciers : Echec | Fant'asie
Kameyoko 27/09/2012 4
[DVD/ Blu Ray]La Ligue des Justiciers : Echec

Jaquette DVD La Ligue des Justiciers : Echecs

Critique de La Ligue des Justiciers : Echec

Un nouveau film DC Animated !

Ce La Ligue des Justiciers : Echec, film du label DC Animated, dernier travail du regretté Dwayne McDuffie, est une libre adaptation d’un arc classique et important : JLA, la tour de Babel, édité ce mois-ci par Urban Comics. Ce run imaginé par Mark Waid a eu des conséquences assez importantes sur le DC Universe puisqu’il mènera indirectement à Infinite Crisis.

Il réunit les plus grands représentants de DC Comics, qui devront faire face à une de leur plus terrible menace.

La Ligue des Justiciers : Echec (Justice League : Doom en VO) est édité par Warner Bros et est disponible à la vente, en DVD ou Blu Ray, depuis le 04 juillet 2012

Résumé de La Ligue des Justiciers : Echec

Résumé de l’éditeur :

La Ligue des Justiciers regroupe les meilleurs supers héros et protecteurs de l’humanité de la planète (Superman, Wonder Woman, Flash, Green Lantern, Martian Manhunter, Cyborg), mais dans l’esprit du Chevalier Noir, ceux-ci sont également potentiellement les personnes les plus dangereuses de la planète. Au cours des années, Batman a créé un « Plan B » top secret au cas ou l’un d’entre eux deviendrait un danger. Mais lorsqu’un groupe de bandits découvre ce fameux « Plan B » et s’en empare, Batman et la Ligue des Justiciers se retrouvent face à une course contre la montre qui testera la force de leur alliance…

Voici une bande-annonce en VO malheureusement :

Un Batman en pleine tourmente !

Ce film d’animation reprend donc un célèbre arc de la JLA (Justice League of America). Le choix de cet arc narratif est intriguant et prometteur. En effet, ce dernier, à l’époque, a conduit à la Infinite Crisis. Il met surtout en avant un élément important qui ne sera, finalement, que peu abordé ici. Mais on en reparlera un peu plus tard.

L’histoire débute dans le feu de l’action, quand la Justice League va intervenir lors d’un braquage réalisé par le gang de la Flush Royale. Cette introduction est dynamique et met dans le bain directement. L’occasion de voir chacun des membres composant la Justice League en action, et donc introduire leur capacité pour les néophytes.
Il s’agit d’une scène purement introductive puisqu’elle n’a qu’un lien ténu avec l’intrigue principale. Et ce lien tient dans le matériel utilisé, de haute technologie, laissant supposer un autre « méchant ».

Ensuite l’histoire démarre rapidement avec l’intrusion du Maître des Miroirs dans la Batcave. Les évènements s’enchainent pour finalement arriver à la constitution d’un ligue de super-vilains (Ligue of Doom). Elle est composée de redoutables ennemis pour chacun des membres de la Justice League. le tout chapeauter par Vandal Savage.

Ainsi on y retrouve Metallo pour Superman, Bane pour Batman, le Maître des Miroirs pour Flash, Cheetah pour Wonder Woman, Ma’alefa’ak pour Martian Manhunter et Star Sapphir pour Green Lantern.

Une fois cette présentation faite, chacun des ennemis va s’en prendre à son adversaire et le mettre à mal, voir le défaire. La suite sera donc, de percer le mystère de cette union, de ces défaites puis de contre-attaquer et contrecarrer le plan de Vandal Savage.

Tout s’enchaine vite et sans temps mort. On ne s’ennuie pas et les choses arrivent rapidement à la conclusion. Mais tout cela manque de dimension épique et d’intensité. On a plus l’impression d’être devant un épisode allongé de la série Justice League que devant un vrai film d’animation. Pourtant les combats finaux sont plutôt agréables, fluides et bien mis en scène. Chaque super-héros a son moment, même si Batman et dans une moindre mesure Superman tirent un peu la couverture.
La structure narrative est, elle, d’un grand classicisme pour ce genre de récit. D’abord les héros se font malmener, puis ils se remettent tant bien que mal de leur cuisante défaite, ils préparent leur réponse, contre-attaquent et déjouent les plans de l’ennemi. De ce point de vue là, on ne sera pas trop surpris par la tournure des évènements, qui reste convenue mais elle a déjà fait ses preuves.

Malheureusement la fin me laisse un peu dubitatif. Elle repose beaucoup sur un rebondissement, ô combien important et impactant, mais que l’on voit venir à des kilomètres. Ce qui diminue l’impact de ce dernier et son potentiel émotionnel. Surtout que derrière, ce retournement de situation ne mènera pas à ce que j’aurais aimé voir.
L’impact d’un tel évènement est loin d’être négligeable. Or, on ne ressent pas toute la portée de la chose. On a presque l’impression que c’est anodin, là où on aurait aimé quelque chose de plus profond, de plus intimiste et sombre. Je trouve que cet élément là, a été trop sous-exploité alors que cela aurait pu mener à de vraies réflexions sur la Justice League elle-même. Dommage !

De plus, on sent que le tout est accéléré, oubliant parfois de développer certains personnages et certaines interactions. Je pense notamment à Green Lantern que je trouve un peu en-deça.

Ce qui est dommageable, tant le reste est agréable. Le rythme est effrenné et efficace. Les combats sont spectaculaires et permettent de mieux apprécier la Justice League. De plus, le tout est assez sombre, enfin juste ce qu’il faut pour intéresser davantage le spectateur.

L’animation, quant à elle, est de qualité satisfaisante. Sans être exceptionnelle, elle est assez fluide, agréable à l’oeil et remplit son rôle.

Pour conclure, je suis content que ce La ligue des Justiciers : Echec soit sorti en France, car c’est un bon petit film d’animation. Certes, il n’est pas exempt de reproches, comme ce manque de traitement de ce qui aurait pu être le fait marquant du film, mais ça reste très agréable à regarder. L’action est très présente et de bonne qualité, les personnages assez bien développés et l’intrigue intéressante. L’animation, quant à elle, s’en sort bien. Sans être exceptionnelle, elle est dans la même veine que la série animée Justice League.
Il s’agit certainement pas du meilleur film DC Animated, mais il n’a pas à rougir une seconde. Un titre à découvrir, ne serait-ce que pour la période abordée et les quelques réflexions, trop rares à mon goût, sur cette équipe de super-héros.
Vu le prix de ce DVD/ Blu Ray, il serait dommage de passer à coté.

Et vous qu’en avez-vous pensé? Trouvez-vous aussi qu’un des principaux évènements n’est pas assez exploité ensuite ?

4 commentaires »

  1. Torospatillo 27/09/2012 at 18:13 -

    Il est passé un dimanche matin sur France 4 je crois y a environ 2 mois…

    Je suis tombé dessus par hasard, je savais même pas ce que je regardais, du coup j’ai bien aimé !

  2. jonas 27/09/2012 at 22:15 -

    J’ai bien aimé ce film même si j’ai préféré New Frontier et son ambiance retro. Globalement il est quand même très jouissif à mater et la baston finale est plutôt cool.

  3. Kameyoko 28/09/2012 at 11:14 -

    @Torospatillo : Oui il est passé une ou deux fois sur France 4. Signe, d’ailleurs, que cette chaine a bon goût :p

    Mais oui, c’est bien.

    @Jonas : New frontier a plus de personnalité. Mais ce titre là est bien aussi. Je lui reproche juste le fait de ne pas avoir assez exploité la cause et le responsable des évènements (sans trop spoiler)

Laisser un commentaire »